Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Laabi Jam, ou les routes de la paix
Laabi Jam, ou les routes de la paix

Laabi Jam, ou les routes de la paix en fulfuldé, est une association de développement communautaire qui veut également apporter sa petite contribution à l’assainissement de la ville de Gorom-Gorom. Elle entend emboîter le pas de plusieurs associations qui œuvrent dans le domaine et travaillent sans relâche pour débarrasser la ville de Gorom-Gorom de ses multiples déchets. Si la salubrité se définit comme le caractère de ce qui est favorable à la santé des hommes et qui concourt à préserver l’hygiène corporelle et publique, l’association Laabi Jam s’y inscrit pleinement, car la salubrité - ou la propreté - s’applique à plusieurs domaines du cadre de vie et de l‘environnement, tels l’air, l’eau, le sol, la rue, les ménages pour ne citer que ceux-là. Partageant cette vision, elle a décidé d’organiser une journée de salubrité ce samedi 11 novembre 2023 dans la ville de Gorom-Gorom.

Laabi Jam en action.

Avec engagement et détermination, des jeunes bien outillés de pelles, de râteaux, de balais et des charrettes sont descendus dans les rues et les points abritant les ordures pour les rassembler et les convoyer vers les dépotoirs aménagés à cet effet.

Depuis fort longtemps, à Gorom-Gorom, jeunes et les femmes, pour la plupart, ont fait de la salubrité un défi à relever.

Les femmes dans l’opération Gorom-Gorom propre.

Invité à se prononcer sur la question, Soumaïla AMADOU, membre de l’association, affirme qu’il importe aujourd’hui que nos villes, nos maisons, nos bureaux, nos écoles, nos marchés, nos rues, nos sources d’eau, notre atmosphère soient tenus propres afin d’éviter toutes sortes de maladies causées par l’insalubrité. Selon lui, il doit en être de même pour les boutiques, les kiosques, les débits de boissons et les restaurants dans lesquels nous ne devons servir et vendre que de l’eau potable non souillée, des aliments et des produits alimentaires non avariés, sains,

Le nettoyage commence.

bien emballés et bien conservés. Selon un participant, la salubrité doit prendre en compte l’amour et le respect de la nature afin d’éviter des destructions inutiles des arbres et la pollution de l’environnement par l’action de l’homme. En somme, ce sont ces types de messages que les jeunes souhaitent partager avec le reste de la population afin d’évoluer ensemble vers la réussite d’un combat contre l’insalubrité qui reste difficile à éradiquer dans les comportements de nos communautés.

Tini TRAORÉ, Observatrice Civitac, Gorom-Gorom

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Sapouy : le lycée départemental tient sa Journée Culturelle 
Le bureau des élèves du lycée départemental de Sapouy ont tenu leur journée culturelle. C’était le 22 mai 2024 au sein du lycée. Cette célébration a pour objectif de permettre aux élèves de se recréer (...) Lire la suite
Finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy : la 2de A4 s’impose face à la 3ᵉ B
Les élèves de la classe de 2de A4 remportent la finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy. Ils se sont imposés face aux élèves de la classe de 3ᵉ B à la séance des (...) Lire la suite
Foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, session 2024 : 750 millions de francs CFA d’épargne cumulée
Une foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, organisée par l’ONG Plan International Burkina Faso, bureau du Centre-Est basé à Koupéla, s’est tenue le samedi 18 mai 2024 à Zaogo, dans la (...) Lire la suite
Toute l'actualité