Vous êtes ici: Accueil > Actualité > L’accès aux services d’assainissement et d’eau potable désormais une réalité (...)

L’accès aux services d’assainissement et d’eau potable désormais une réalité dans les régions du Centre-Sud, du Centre-Nord et du Nord du Burkina Faso

Le jeudi 7 janvier 2019, dans la salle de conférences du Conseil régional du Nord, s’est tenu un atelier d’information, d’apprentissage et de planification sur le projet de promotion d’hygiène et d’assainissement dans trois régions du Burkina. Cet atelier, organisé par le consortium d’ONG Water Aid et Eau Vive, porteur du projet, a réuni toutes les parties prenantes. Il a été présidé par le Gouverneur de la région du Nord.

Les régions du Centre-Nord, du Centre-Sud et du Nord bénéficient désormais d’un projet qui fait la promotion de l’hygiène et de l’assainissement. En effet, la problématique de l’assainissement est l’un des enjeux majeurs de développement dans notre pays. Les indicateurs d’accès aux services d’assainissement post-OMD dans notre pays, qui sont de 19,8% au niveau national et de 13,6% dans la région du Nord, témoignent de ce fait.
Ces chiffres montrent que la pratique de défécation à l’air libre est largement répandue dans notre pays, surtout en milieu rural. Cette situation peu reluisante a conduit le gouvernement burkinabè à prendre en compte la question de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans le PNDES. Ce nouveau projet s’insère dans cette dynamique. Il vise à contribuer et à améliorer durablement l’accès à l’eau et à l’assainissement au profit des populations du Burkina Faso.
Au total 25 communes rurales sont concernées par le projet, soit 9 communes dans les quatre provinces de la région du Nord. Ainsi, dans la région du Nord, le projet prévoit la réalisation d’environ 6 000 latrines familiales, soit 4 000 nouvelles et 2 000 réhabilitées, 27 latrines en milieu scolaire et dans les Centres de santé et de promotion sociale, 8 forages neufs et réhabilités dans les écoles, les campagnes de sensibilisation à l’hygiène et à l’assainissement et la promotion de l’hygiène en milieu scolaire.
Pour le Directeur Pays de l’ONG Eau Vive, Yongo Nignan, la réalisation de ces ouvrages permettra d’atteindre environ 6 000 ménages, soit environ 60 000 personnes.
Eau Vive, dans le consortium, a la charge de mettre en œuvre les activités du Nord. C’est ainsi qu’à travers cet atelier, l’ONG entend engager et encourager les échanges entre les acteurs clés en vue de les impliquer dans tout le processus ; ce qui permettra de pérenniser les acquis de ce projet.
Cet atelier, qui se veut participatif et inclusif, a consisté, pour les porteurs du projet, à présenter les différentes actions afin que chaque acteur puisse se sentir partie prenante. Ainsi, après les différents échanges et présentations sur le projet, les participants se sont regroupés par équipes de quatre – ce qui équivaut aux quatre provinces de la région réunissant les acteurs des communes bénéficiaires et les agents des contrôles financiers de chaque province - pour établir les feuilles de route pour chaque province.
Pour le gouverneur de la région, Hassane Sawadogo, la mise en œuvre de ce projet dans sa région est d’une importance capitale, d’autant plus qu’il soutient les efforts du gouvernement en matière d’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Pour lui, la problématique d’assainissement est le plus souvent liée aux cultures des populations mais aussi à l’engagement et au dynamisme de tous les acteurs. Il faudrait alors, pour une gestion efficace, travailler au changement des mentalités.
Il s’est réjoui par ailleurs que le projet mette l’accent sur la communication pour un changement de comportement des populations. Pour terminer, il s’est engagé à accompagner le projet durant tout son déroulement et à veiller à la pérennisation de ses activités.
En rappel, le projet a une durée de 60 mois, soit 5 ans, et est financé par la Coopération suédoise à hauteur de 5 572 000 000 F CFA, dont 1 552 000 000 F CFA pour la région du Nord, correspondant à 28% du budget global.

Boris Wend-La-Sida Ouédraogo, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Rencontre du cadre d’animation du développement régional de l’Est

Mercredi 20 février 2019.

Première session du Cadre de concertation communal de la commune de Tangaye

12 février 2019, à partir de 9 heures, dans la salle de réunions de la mairie.
Ordre du jour :
- Faire le bilan de l’exécution du budget 2017 ;
- Partager avec les acteurs les principales préoccupations liées à la mise en oeuvre des actions de développement ;
- Échanger sur la stratégie de mobilisation des recettes propres de la commune.

Cérémonie d’intronisation de M. OUÉDRAOGO Adama...

Cérémonie d’intronisation de M. OUÉDRAOGO Adama, dit Commandant, chef du village de Somlawa.
Samedi 16 février 2019, au Palais Naaba Kiiba.

Atelier d’échange sur la contribution des CT à...

Atelier d’échange sur la contribution des CT à la prise en compte durable de la jeunesse dans les actions du développement local/Programme DEPAC.
Du 12 au 13 février 2019, Palace hôtel, Ouaga 2000.

 

Visiteurs connectés

0 visiteurs en ce moment

Total visite:
reliablecounter