Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Manga : la gestion des ressources naturelles au centre des échanges de la (...)
Manga : la gestion des ressources naturelles au centre des échanges de la deuxième session du Cadre de concertation provincial

Le Haut-Commissariat du Zoundwéogo a tenu, ce 1er décembre 2023, à Manga, sa deuxième session ordinaire du Cadre de concertation provincial (CCP). Cette session s’est penchée sur la gestion apaisée des ressources naturelles souvent source de conflits dans la province.

Le Burkina Faso fait face à une réduction et une dégradation continues des ressources naturelles sous les effets conjugués de la croissance démographique, des activités agro-sylvo-pastorales, des changements climatiques et des mouvements migratoires des populations et du cheptel. Les exploitants des ressources naturelles se lancent dans une sorte de compétition et cela se traduit souvent par des conflits. Cet état de fait constitue une véritable menace à la paix et un obstacle à un développement socio-économique du pays. D’où l’organisation de la deuxième session du Cadre de concertation provincial (CCP) par le Haut-Commissariat du Zoundwéogo, ce 1er décembre 2023.
À lire aussi : Centre-Sud/Manga : les acteurs déconcentrés tiennent la deuxième session ordinaire du cadre de concertation régional

Vue des participants.

Selon le haut-commissaire Julien OUÉDRAOGO, face aux difficultés de l’exploitation des ressources naturelles et considérant leur place stratégique dans le développement économique, il est primordial de renforcer les capacités des acteurs locaux en mécanisme de gestion apaisée de ces ressources. Ce qui justifie le thème de cette session : Sensibilisation et information sur la gestion apaisée des ressources naturelles dans la province du Zoundwéogo.

Cette session a été ponctuée par trois communications. La première communication a porté sur la Loi d’orientation relative au pastoralisme au Burkina Faso, la deuxième a concerné les bonnes pratiques de prévention et de gestion des conflits liés à l’exploitation des ressources naturelles et la troisième sur l’état des lieux des Aménagements des vallées des Volta (AVV) dans la province du Zoundwéogo.

Photo de famille.

À l’issue des échanges, deux recommandations ont été retenues : continuer les réflexions pour la sécurisation des AVV et mettre en œuvre des actions de sensibilisation dans les AVV pour l’exploitation des ressources. Les participants, quant à eux, disent retourner chez ceux avec de nouvelles compétences qui les aideront à éviter les conflits mais surtout à les résoudre.

Wilfried Hugues ZONGO, Observateur Civitac, Manga

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité