Vous êtes ici: Accueil > Actualité > DEPAC-3/Consortium GAC : A Poa et Pouni, "l’eau coule" grâce à la (…)
DEPAC-3/Consortium GAC : A Poa et Pouni, "l’eau coule" grâce à la Coopération suisse

Les communes de Poa, Koudougou et Pouni, dans la région du Centre-Ouest, ont reçu la visite d’une délégation du consortium GAC (GEDES-ACADE-CAGECT) conduite par son chef de file, Guy DERIAZ, le mercredi 6 décembre 2023. Cette sortie terrain dans ces collectivités partenaires a permis de visiter des réalisations et d’échanger sur les processus en cours.

Cette sortie du chef de file du consortium GAC (GEDES-ACADE-CAGECT), Guy DERIAZ, intervient dans le dessein d’assurer une mise en œuvre efficace de leurs activités dans le cadre de la troisième phase du programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC-3), financé par la Coopération suisse. La sortie se tient en marge d’un dispositif interne de backstopping piloté par le chef de file, en vue d’apporter un appui-conseil à l’équipe du GAC. Cela permettra de renforcer les résultats du programme. C’est à cet effet que la visite terrain dans les communes de Poa, Koudougou et Pouni, dans la région du Centre-Ouest, des collectivités partenaires a été réalisée le mercredi 6 décembre 2023.

L’eau coule à Poa, grâce à la Coopération suisse
Dans la commune de Poa, dans le Boulkiemdé, la délégation du consortium GAC a visité un forage pastoral réalisé dans le village Campement Peulh. « Le besoin existait. Seulement la commune ne disposait pas de moyens financiers pour sa réalisation », selon le Secrétaire général de la mairie, Bassama BAKOANÉ. Avec l’appui du consortium GAC, la réalisation de ce forage pastoral a alors été inscrite dans le Plan d’investissement annuel (PAI) 2023 de la commune.

Fatoumata BOUDA, du village Campement Peulh, s’est réjouie de ce nouveau joyau.

Ce forage pastoral, premier du genre dans la commune de Poa, a un débit de 9 m3 avec une profondeur de 72 m. Les bénéficiaires n’ont pas manqué de saluer la réalisation de l’ouvrage, qui vient les soulager et les rapprocher davantage du point d’eau. « L’agriculture et l’élevage sont nos principales activités. Si nous élevons et qu’il n’y a pas d’eau, cela rend la tâche difficile », a fait savoir Amidou ZONGO, vice-président du Conseil villageois de développement (CVD) de POA. « Au-delà de nos activités d’élevage, ce forage nous sera d’une grande utilité dans l’usage domestique », a rechéri Fatoumata BOUDA, du village Campement Peulh de Poa.
Lire aussi : Commune de Poa : le premier forage pastoral réalisé grâce à la Coopération Suisse

A Pouni, le forage vient opérationnaliser la cantine scolaire des élèves du CEG de Tita

Le forage vient soulager les élèves du CEG de Tita.

A Pouni, dans le Sanguié, tout comme à Poa, un forage a été visité. Réalisé à Tita, un village de Pouni, ce joyau trône au milieu du Collège d’enseignement général (CEG). D’un débit de 1,5 m3 avec une profondeur de 57 m, le forage a été réalisé à la demande du collège, selon les autorités communales. Pour la présidente de la Délégation spéciale (PSD) de Pouni, Nadine BADIEL, le manque d’eau était un handicap pour l’instauration de la cantine scolaire dans le collège. Elle explique que l’initiative avait été prise d’instaurer la cantine au grand bonheur des élèves du CEG, mais par manque d’eau, déplore-t-elle, la mesure n’avait pas été opérationnalisée. La réalisation du forage, donc la disponibilisation de l’eau, permettra alors aux élèves de bénéficier de la cantine. Au-delà des élèves, l’ouvrage va également soulager les populations environnantes, dont des Personnes déplacées internes (PDI), a également fait remarquer la PDS de Pouni.
Lire aussi :Pouni (Sanguié) : Un forage au CEG de Tita, qui vient opérationnaliser la cantine scolaire

La GEM et la Mesure de performances expérimentées à Koudougou ont fait l’objet d’échange

Photo de famille de la délégation avec les autorités communales de Koudougou.

La visite terrain de la délégation du consortium GAC à Koudougou a permis d’échanger avec les autorités de la commune. Ces échanges ont permis aux autorités communales d’échanger sur le bilan des innovations du consortium GAC expérimentées par la commune de Koudougou. La présentation a concerné les approches Gestion-Entretien-Maintenance (GEM) et Mesure de performances. « Ces échanges nous ont permis de faire la synthèse de ce qui a été réalisé dans le cadre du partenariat entre la commune de Koudougou et la Coopération suisse. Des suggestions ont été formulées, et des opportunités se dégagent du côté de l’Agence nationale de développement des collectivités territoriales (ADCT) pour plus d’appui. Nous allons saisir cette opportunité », a fait remarquer Jonas MANÉ, président de la Délégation spéciale de Koudougou.
Lire aussi : Koudougou : les autorités communales ont présenté le bilan de la mise en œuvre de la stratégie GEM et les résultats de la Mesure de performances par l’auto-évaluation de l’année 2022 au chef de file du consortium GAC

« Cela montre qu’on est arrivé au bout (…) »
Cette sortie terrain dans le Centre-Ouest est en quelque sorte un « service d’assurance qualité », a clamé Guy DERIAZ. « C’est très rassurant de voir le dynamisme entre nos partenaires directs que sont les collectivités territoriales et toute l’équipe de la Cellule d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (CADEPAC). » Revenant sur les infrastructures visitées, le chef de file du consortium GAC a fait savoir que c’est toujours satisfaisant de voir que l’ouvrage existe, que l’eau coule. « Cela montre qu’on est arrivé au bout », a-t-il dit, avant d’ajouter qu’après les échanges « on se rend vraiment compte que c’est des ouvrages qui appartiennent à la population, parce qu’elles les exploitent ».

Guy DERIAZ, chef de file du consortium GAC.

Sur la rencontre avec les autorités communales, M. DERIAZ a relevé que Koudougou est un partenaire de longue date de la Coopération suisse. « On se rend compte que sur les démarches qu’on conduit, les outils qu’on met en place s’avèrent pertinents, parce qu’ils sont validés par nos partenaires, en particulier la commune de Koudougou », a-t-il ajouté. Il a terminé en faisant remarquer que le programme DEPAC est à sa dernière phase, et « on se rend compte que les collectivités avec lesquelles nous travaillons depuis des années sont suffisamment solides pour être maîtres de leur propre développement ».

Cette visite terrain s’est faite en présence des représentants de l’Agence nationale de développement des collectivités territoriales (ADCT) et de la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT), cela dans la dynamique du transfert des innovations du consortium.

Aziz KABORÉ, Observateur Civitac, Koudougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité