Vous êtes ica: Accueil > Actualité > La transparence dans la gestion communale : Tangaye fait le (...)

La transparence dans la gestion communale : Tangaye fait le point

Le mardi 12 février 2019 a eu lieu, dans la salle des fêtes de la mairie de Tangaye, la première session ordinaire du cadre de concertation communal. Cette session, financée par le Laboratoire Citoyennetés, s’est tenue dans l’objectif de créer un cadre de dialogue et d’échange entre les différents acteurs intervenant dans la commune de Tangaye. Elle a été présidée par le président du conseil municipal de ladite commune.

Le cadre de concertation communal est une instance regroupant les acteurs de développement intervenant dans la commune. Il est créé par le conseil municipal conformément aux textes érigés depuis 2009 par le décret 2009- 838 portant création des CCR, CCCO prenant en compte la décentralisation ou la communalisation intégrale. Ce groupe est constitué des agents de la mairie, des agents des services déconcentrés de l’État, des élus locaux, des CVD, des organisations professionnelles, des couches sociales de la commune, et les projets et programmes intervenant dans la commune. Pour le maire Isso NYAMPA, le développement de la commune de Tangaye est transversal et dépend de plusieurs acteurs y intervenant.
Cette première session du cadre de concertation de l’année 2019 a connu trois points à son ordre du jour : bilan de l’exécution du budget 2017 de la mairie ; partage avec les principales préoccupations liées à la mise en œuvre des actions de développement ; et, enfin, échange sur la stratégie de mobilisation des recettes propres de la commune.

Situation d’exécution du budget 2017
Le comptable de la mairie de Tangaye a situé l’exécution du budget à travers quatre grands points. D’abord la section de fonctionnement des recettes : à ce niveau il a relevé 35 libellés (les taxes, les droits, les locations de matériels, la dotation de fonctionnement, les subventions, les patentes, la contribution du secteur informel, etc.).
En 2017 le budget estimé au départ était de 137 038 757 F CFA, et ce qui a été mobilisé était estimé à un taux de 98,94%, soit 135 581 844 F CFA. Ce qui restait à être réalisé était de 1 456 913 F CFA.
Après cette première présentation, les participants se sont intéressés aux paragraphes 7010 et 7011, qui concernent respectivement les taxes d’abattage et les taxes d’inspection des viandes. Ces deux taxes avaient un budget estimé à 75 000 F CFA, mais rien n’a malheureusement pu être mobilisé, alors qu’il n’y a pas ce jour de marché où des animaux n’ont pas été tués et la viande vendue.
Pour répondre à ces préoccupations, le maire rassure les participants que, certes, des animaux sont tués et la viande est vendue, mais pour éviter l’entrée de la mauvaise viande dans le marché et des maladies, le conseil municipal avait instruit à l’élevage et les agents de l’abattoir de veiller au contrôle des différentes viandes quitte à ne rien percevoir sur les taxes de ces derniers. Des questions de compréhension s’en sont suivies. Toutes les préoccupations sur le point ont trouvé satisfaction.
Ensuite, sur la section de fonctionnement des dépenses, appel a encore été fait au comptable. Des 49 libellés, l’on peut retenir, entre autres, les produits pharmaceutiques, les alimentations, les carburants, le traitement des salaires, les fournitures scolaires, etc. Le budget des dépenses était estimé à 137 038 757 F CFA. Le budget de dépenses exécuté est de 104 788 436, soit 74,47% du budget.
Pour la section d’investissement des recettes, on note 5 libellés que sont : la dotation globale d’investissement, la dotation du domaine de l’Enseignement primaire, les subventions d’équipement 1 et 2 et le prélèvement sur recette de fonctionnement. Le budget total de recette d’investissement était de 109 463 836 F CFA et les recettes réalisées étaient de 95 475 523 F CFA, soit 87,22%, le reste à réaliser étant de 13 988 313 F CFA. Quant à la section d’investissement des dépenses, l’exécution du budget était de 87 822 051, soit 80,23% du budget, qui était de 109 463 836 F CFA.

Une vue sur le plan annuel d’investissement communal 2019
Ce document, de 8 pages, contient 62 activités à réaliser dans la commune et dans les différents villages de la commune au profit des populations. Parmi les 62 activités, 38 ont déjà acquis leur financement et 24 toujours à la recherche de financement. Le total de financement déjà acquis est de 347 822 030 F CFA et le total du financement à rechercher est de 215 634 000 F CFA. L’ensemble des financements de ce PAI 2019 est de 563 456 030 F CFA.

Comment faire pour faire évoluer les recouvrements de la commune ?
Les 40 membres du CCCO ont réfléchi sur comment améliorer le recouvrement des taxes du domaine public et celles d’exportation du bétail. Des recommandations et des suggestions sont sorties de ces réflexions, aux fins d’aider la commune à recouvrer plus de taxes, pour pouvoir assumer son autonomie.
Au terme de cette rencontre d’échange et d’information, les participants sont tous satisfaits de la tenue de cette session, qui a soulevé des points très importants pour la participation des citoyens au processus de développement de la commune. Pour Karim Mandé, responsable de l’association Béogo-Nééré, par ailleurs membre du CCCO, cette rencontre est fondamentale pour la commune de Tangaye car elle permet au conseil municipal de rendre compte de sa gestion passée et de s’appuyer sur les différents manquements pour la mise en œuvre efficace du PAI 2019. Il a salué la volonté du conseil municipal de travailler dans la transparence et d’impliquer tous les acteurs afin de réussir sa mission.

Boris Wend-La-Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits