Vous êtes ici: Accueil > Actualité > FASOVEIL : le processus d’élaboration du rapport alternatif lancé
FASOVEIL : le processus d’élaboration du rapport alternatif lancé

Le Laboratoire Citoyennetés a tenu, ce jeudi 14 décembre 2023 à Ouagadougou, un atelier de lancement du processus d’élaboration du rapport alternatif. Cette rencontre avait pour objectif d’informer les acteurs sur le processus d’élaboration dudit rapport et de collecter des propositions permettant de renforcer la démarche de son élaboration et de sa diffusion. C’est une étape importante du projet FASOVEIL, co-financé par la Coopération suisse et l’Union européenne au Burkina Faso.

Ce rapport, qui sera produit chaque année dans le cadre du projet FASOVEIL, se veut une contribution citoyenne de la société civile aux efforts de développement engagés à travers le Référentiel national de développement, en l’occurrence le Plan d’action pour la stabilisation et le développement (PASD).

Une vue des participants.

Pour Armand Joseph KABORÉ, Secrétaire permanent du Laboratoire Citoyennetés, « le rapport alternatif est un outil d’observation, de suivi, d’appréciation des politiques publiques nationales dans l’optique d’accompagner les décideurs publics dans la prise de décision et aussi d’influencer la qualité d’élaboration et de mise en œuvre de ces politiques publiques ». Il affirme aussi que le processus d’élaboration du rapport alternatif est un processus qui se veut ouvert, transparent, inclusif et participatif.
« En effet, il y a plusieurs données que nous devons collecter au niveau sectoriel en lien avec les sept organisations de la société civile avec lesquelles nous travaillons (dans le cadre de FASOVEIL). Nous allons aussi travailler avec les organisations faîtières au niveau national et collecter des données au niveau local. Ce rapport devrait pouvoir faire la jonction entre ce qui est dit, décidé au niveau central et le vécu de ces politiques au niveau local par les citoyens et les communautés », a fait savoir M. KABORE. Il soutient que le rapport va aboutir à des recommandations qui vont viser l’amélioration des politiques publiques et ces recommandations vont être portées par les organisations de la société civile pour faire du plaidoyer, de la négociation, pour que ce qui a été constaté et relié par la société civile puisse contribuer à améliorer le vivre-ensemble, la qualité de la gouvernance et du développement d’une manière générale. Le premier rapport alternatif finalisé sera disponible avant le mois d’avril 2024.

Lire aussi : Burkina Faso : Les OSC partenaires de FASOVEIL s’approprient le Référentiel national de développement

Armand Joseph KABORÉ, Secrétaire ermament du Laboratoire Citoyennetés.

Quant à Jean-Pierre SALAMBÉRÉ, Chargé de programme en Gouvernance et Démocratie à la Coopération suisse, le projet FASOVEIL a pour objectif majeur de renforcer les capacités des organisations de la société civile pour le suivi des politiques publiques, c’est-à-dire d’améliorer la formulation des politiques publiques et tout ce qui peut permettre d’améliorer la mise en œuvre des politiques publiques au profit des populations. De plus, il explique que l’initiative du rapport alternatif est une innovation, dans ce sens que c’est une idée qui vise à améliorer ce qui existe avec la prise en compte des expériences antérieures, les leçons tirées pour que la société civile soit capable de s’organiser, de fédérer surtout les efforts.

Jean Pierre SALAMBÉRÉ, Chargé de programme en Gouvernance et Démocratie à la Coopération suisse.

Pour rappel, le projet FASOVEIL est sous la responsabilité technique et financière du Laboratoire Citoyennetés (LC) et la Fondation Hirondelle. Il est soutenu conjointement par la Coopération suisse et l’Union européenne.

Else Marie Bérénice BAZIÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité