Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Commune de Falagountou : le rapport spécial du maire au titre de l’année (...)

Commune de Falagountou : le rapport spécial du maire au titre de l’année 2018

Lors de la première session de l’année 2019 du Conseil municipal de Falagountou, tenue du 14 au 16 février 2019, il était inscrit à l’ordre du jour la présentation du rapport spécial du maire au titre de l’année 2018. Nous vous proposons les points saillants de ce document, qui, il faut le rappeler, ne contient pas la liste exhaustive des actions menées par la municipalité.

L’obligation pour le maire, président du Conseil municipal, à rendre compte aux membres du Conseil municipal par un rapport spécial est consacrée par l’article 250 de la loi 055-2004/AN portant Code Général des Collectivités Territoriales. Ce rapport doit être présenté au cours du premier trimestre de chaque année. En se prêtant à cet exercice, le premier responsable de la commune, Saïdou MAÏGA, s’acquitte d’un devoir de redevabilité vis-à-vis des conseillers.

La situation de la commune sur les matières transférées

En 2009, des protocoles d’opérations ont été signés entre le Gouvernement et les Collectivités territoriales sur le transfert des compétences et des ressources. Sont pris en compte par ces protocoles d’opérations les domaines du préscolaire, de l’Enseignement primaire et de l’alphabétisation, la santé, le domaine de la culture, de la jeunesse, des sports et des loisirs, et le domaine de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement.
En ce qui concerne le préscolaire, l’Enseignement primaire et l’alphabétisation, la commune, grâce à l’appui des partenaires, a pu faire des réalisations non négligeables. Il y a eu, entre autres :
La réhabilitation de salles de classe et de logements endommagés au cours de la saison hivernale dans les villages de Goulgountou, Fétobarabé et Gourara pour 28 000 000 F CFA sur ressources propres de la commune ;
La construction sur ressources propres de la commune de deux (2) salles de classe, dont une à Gourari et une à Gourara, de deux (2) salles de classe à Falagountou, de deux (2) salles de classe à Fassé à 12 512 135 F CFA, le tout pour un montant de 37 624 270 F CFA ;
La réfection de trois (3) salles de classe à l’école A de Falagountou à 2 500 000 F CFA, sur la base d’un cofinancement de la commune de 500 000 F CFA et les ressources transférées de 2 000 000 de francs CFA ;
L’acquisition et la mise à disposition à la Circonscription d’éducation de base (CEB), respectivement des fournitures scolaires pour un montant de 7 528 975 F CFA et des consommables pour le fonctionnement des classes à hauteur de 1 826 000 F CFA ;
La contribution à l’organisation des examens du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) d’un montant de 450 000 F CFA ;
L’organisation des prix d’excellence pour récompenser les meilleurs élèves et les meilleurs enseignants de l’année des écoles de la commune à hauteur de 2 000 000 F CFA
Le recrutement de mille cent onze (1111) nouveaux élèves au profit des classes du Cours préparatoire première année des écoles de la commune ;
L’affection de personnel enseignant dans toutes les écoles de la commune ;
La gestion de la carrière dudit personnel par l’établissement de divers actes administratifs relatifs à sa carrière ;
La prise en charge des frais de scolarité et des pécules d’une cinquantaine de nouveaux brevetés et d’élèves dans les écoles professionnelles.
L’octroi à la CEB par la commune de 10 000 000 F CFA.
Au niveau du secteur de la santé, la commune a pris des initiatives en vue d’améliorer l’offre sanitaire. Il s’agit de :
L’octroi d’une ambulance au CSPS de Goulgountou, acquise dans le cadre de la coopération décentralisée ;
La subvention des CSPS à hauteur de trois (3) millions de francs CFA sur ressources propres ;
La réalisation d’infrastructures pour la transformation du CSPS de Falagountou en Centre médical sur cofinancement de la société Iamgold et de la commune, d’un poste d’eau autonome à Falagountou (28 500 000 F), d’un logement médecin à Falagountou (15 726 355 F CFA), d’une salle d’hospitalisation à Falagountou (14 250 000 F CFA), de la clôture du CSPS à Falagountou (36 995 802 F CFA) ;
Le recrutement et la mise à disposition des CSPS de la commune de dix (10) volontaires spécialistes en soins infirmiers à hauteur de 6 000 000 F CFA sur ressources propres de la commune ;
L’organisation d’activités d’éveil autour des différentes journées de vaccination (JNV) et toutes autres questions de la santé suscitant la mobilisation des populations de la commune ;
La gestion des carrières du personnel de santé de la commune, par l’établissement de divers actes administratifs relatifs à sa carrière ;
L’engagement des contrats pour la construction de trois incinérateurs dans les CSPS de Falagountou, Goulgountou et Kargono ;
L’octroi d’une motocyclette au CSPS de Kargono.
Au niveau du sport, on note l’organisation de la coupe du maire sur financement du budget communal et d’Essakane SA à hauteur de trois (3) millions de francs CFA. La commune a par ailleurs accompagné des initiatives privées à travers des subventions sportives à hauteur de 5 100 000 F CFA sur ressources propres. Elle a aussi contribué à l’organisation de l’OSCEP à hauteur d’un million de francs. Quant aux activités culturelles, la commune a subventionné l’organisation de la première édition du festival Alaada à hauteur de 4 710 660 F CFA sur ressources propres.
Dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement, la commune a procédé à la réalisation de sept (7) forages pour un montant global de 40 199 500 F CFA, la réhabilitation de quatre (4) forages à Falagountou d’un montant global de 17 849 500 F CFA, la réalisation d’une AEPS à Gourara avec un cofinancement du Fonds pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) de 16 111 066 F CFA et ressources propres de la commune à hauteur de 83 888 934 F CFA.

Le fonctionnement des différents services de la commune

Au plan de la délivrance des actes administratifs, l’administration communale essaie, autant que faire se peut, de répondre aux besoins des populations avec des moyens humains modestes. Le bon fonctionnement des Conseils Villageois de Développement (CVD) en 2018 a permis de répondre aux attentes des citoyens. En effet, le renforcement de capacités des CVD a contribué à réduire significativement les conflits liés aux dégâts des champs et ceux domaniaux par une participation citoyenne dans la gestion de la cité. Il faut toutefois noter que le service des matières transférées et celui des affaires domaniales et foncières ne fonctionnent pas par manque de personnel. Pour étoffer le personnel de la mairie, un recrutement exceptionnel de dix (10) agents est prévu en 2019.
Pour ce qui est de l’état d’exécution des délibérations en 2018, le Conseil municipal a pris cinquante-trois (53) délibérations, toutes approuvées par l’autorité de tutelle et en cours d’exécution.

La situation financière de la commune

Malgré la fronde sociale qu’a connue le Burkina Faso, la commune de Falagountou a pu améliorer ses recettes dans bien des domaines. Le budget primitif a été adopté en recettes et en dépenses à un milliard cent trente-cinq millions cinq cent quinze mille cinquante-huit (1 135 515 058) francs CFA. Quant au budget supplémentaire, il a été adopté à un montant de quatre cent quarante et un millions trois cent soixante-seize mille cinq cent quarante-trois (441 376 543) francs CFA. La modification du budget a donné un montant total de cent quatre-vingt-huit millions deux cent quatre-vingt mille (188 280 000) francs CFA. Soit un budget global d’un milliard sept cent soixante-cinq millions cent soixante-onze mille six cent un (1 765 171 601) francs. Au titre des engagements, la commune a pu faire face à l’ensemble des dépenses de fonctionnement et d’investissements.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

6 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits