Vous êtes ica: Accueil > Actualité > 72 heures pour renforcer la synergie d’action entre l’administration (...)

72 heures pour renforcer la synergie d’action entre l’administration déconcentrée et décentralisée de la région du Nord

Les 72 heures de l’Administration publique se sont tenues du 14 au 16 février 2019 dans la salle de conférences du Conseil régional du Nord. Elles avaient pour thème « Amélioration de la fourniture des services publics de qualité dans la région du Nord à travers une meilleure coordination des actions de l’administration décentralisée et les collectivités territoriales ». Cette activité a été organisée par le Gouvernorat en partenariat avec le Conseil régional du Nord et soutenue par le programme DEPAC de la Coopération suisse à travers la CADEPAC. La première journée, marquée par des communications, a été présidée par le gouverneur de la région.

Contribuer à améliorer les relations entre administration déconcentrée et administration décentralisée, renforcer les relations entre administrations et citoyen et aussi et surtout clarifier le rôle de l’administration publique au service du développement local, tels ont été les objectifs fixés par les organisateurs durant ces 72 heures d’échange et de partage d’informations. Pour la journée d’ouverture, deux communications ont alimenté les échanges. Il s’est agi d’une communication sur le rôle de l’administration publique, présentée par Adama Sawadogo, secrétaire général de l’ASCE /LC. Et la communication sur la déconcentration et la décentralisation, présentée par le gouverneur Hassane Sawadogo.
Ces deux communications ont rappelé aux participants - agents de l’administration publique et quelques représentants d’OSC et d’association - le rapport qui existe entre le pouvoir politique et l’administration publique. En effet, même si l’Administration publique a ses caractéristiques propres, notamment sa permanence - elle n’est pas liée au pouvoir politique -, son universalité, sa neutralité, etc., elle est perçue comme un instrument pour exécuter les décisions du pouvoir politique. Ces décisions se traduisent par des lois et des règlements, à savoir les décrets et les arrêtés. Elle est subordonnée au pouvoir politique.
Cependant, l’Administration publique a une certaine autonomie pendant la phase de mise en œuvre des lois ou des décrets, car la mise en œuvre d’une loi implique une prise de décision par les fonctionnaires et les concernés. Sur le terrain ces fonctionnaires peuvent adapter ou ajuster la norme à appliquer. Les fonctionnaires disposent des pouvoirs de mise en œuvre des lois. Ils ont le pouvoir d’interprétation des normes, ils jouent un rôle d’interface entre les politiques et les populations. La loi 10-98 du 21 avril 1998 portant modalité d’intervention de l’Etat et la répartition de compétences entre l’Etat et les autres acteurs du développement témoigne des responsabilités de l’Administration publique dans la gouvernance. Cette loi définit donc les conditions d’action de l’Etat à travers son administration d’action publique, mais aussi les précisions des conditions dans lesquelles les autres acteurs interviennent dans le processus de construction du pays.
Le gouverneur, dans sa présentation, a tenu à présenter les liens de collaboration entre administration déconcentrée et administration décentralisée, afin que les concernés puissent s’occuper davantage des tâches qui leur sont assignées. Cette communication visait à renforcer la synergie d’action entre les deux parties afin de favoriser le développement local et la bonne gouvernance.
Pour Hassan Sawadogo, la décentralisation est un assouplissement de la centralisation et elle se traduit par le transfert de compétences de l’État à des structures locales. Il doit cependant avoir une collaboration sans faille entre les acteurs de l’Administration publique car la décentralisation ne peut prospérer sans l’appui de la déconcentration et vice versa.
Pour le président du Conseil régional, cet atelier a permis à tous les acteurs de l’Administration et tous les autres acteurs intervenant dans la région d’apprendre les rôles et les fonctions de l’Administration publique afin de faciliter les rapports de travail entre acteurs.
Les communications ont été bien nourries d’échanges enrichissants, faisant de la première journée de démarrage des activités une journée bien réussie.

Boris Wend-la-Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya.

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits