Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne : le (...)
Programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne : le Laboratoire Citoyennetés tient un atelier bilan avec les collectivités partenaires

Le Laboratoire Citoyennetés a procédé à l’ouverture d’un atelier bilan sur la mise en œuvre de l’axe 1 de la phase 3 du Programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC-3) le jeudi 11 janvier 2024, dans la salle de conférences de Yam-poukri, à Ouagadougou. Cette activité s’est tenue sur deux jours et a permis de présenter l’axe 1 du DEPAC-3, de faire le point de la mise en œuvre des activités du plan opérationnel de chaque collectivité territoriale partenaire et de proposer des solutions pour améliorer la mise en œuvre des activités qui seront planifiées pour l’année 2024.

Le Laboratoire Citoyennetés fait une halte les 11 et 12 janvier 2024 pour faire le point de la mise en œuvre des activités de l’axe 1 de la phase 3 du DEPAC au bénéfice des collectivités territoriales partenaires, fortement impactées par la situation sécuritaire.

Les travaux se sont déroulés en plénière, permettant aux participants de faire le point des activités effectuées. Selon Yvette BADINI, Coordonnatrice du DEPAC-3 au niveau du Laboratoire Citoyennetés, pour l’an 1 de mise en œuvre, il y a des collectivités qui se sont démarquées par une bonne performance, c’est-à-dire qu’elles sont à 100% de réalisation de leurs activités. Par contre, certaines sont à la traîne.

Yvette BADINI, Coordonnatrice du DEPAC-3 au Laboratoire Citoyennetés.

En ce qui concerne les collectivités ayant pu exécuter leur plan opérationnel de l’année 2023, la commune de Poa en fait partie. « Pour ce qui est de notre plan opérationnel de l’année 2023, nous avions programmé quatre activités et on a pu exécuter les quatre activités. Donc on a fait un pourcentage de cent pour cent », a confié Bassama BAKOANE, Secrétaire Général de la commune de Poa.

Dori est l’une des communes qui n’a pas pu tenir ses activités planifiées pour l’année 2023. C’est une situation regrettable, à en croire Sabine OUÉDRAOGO/COMPAORÉ, Point focal du Sahel. « Au point de vue des activités de 2023, il faut noter qu’au niveau de la commune, c’est dommage, parce qu’ils n’ont pas pu signer la convention de 2023. Les documents sont venus en retard et il ne restait plus que deux mois pour la clôture de l’année, si bien que tout ce qu’ils ont programmé comme activités a été reporté sûrement en 2024 », a-t-elle déploré.

Sabine OUÉDRAOGO/COMPAORÉ, Point focal de la région du Sahel.

La difficulté majeure dans la mise en œuvre des activités dans certaines collectivités est liée à la situation sécuritaire du pays, occasionnant l’inaccessibilité à ces communes. À cela s’ajoute le retard des démarrages des travaux dû au retard de la signature de la convention, selon Souleymane DARAMKOUM, représentant le président de la Délégation spéciale de Matiakoali.

À l’issue de cette rencontre, la Coordonnatrice du DEPAC-3 au niveau du Laboratoire Citoyennetés, Yvette BADINI, a invité les différents participants à l’engagement, à l’engouement, à la proactivité, et à fournir des pièces de qualité pour l’atteinte des résultats du programme.

Pour rappel, le DEPAC-3, financé par la Coopération suisse, vise à accompagner l’État burkinabè dans le domaine de la décentralisation, pour la période de 2022 à 2026. Il compte 30 collectivités territoriales partenaires. Il est mis en œuvre par deux mandataires et structuré autour de deux axes, dont l’axe 1 : « Participation citoyenne et redevabilité, y compris cohésion sociale et promotion de la paix, ainsi que l’appui à l’Agence nationale d’appui au développement des Collectivités territoriales (ADCT) », mandaté par le Laboratoire Citoyennetés, et l’axe 2 : « Assistance à la planification économique et à la maîtrise d’ouvrage des collectivités territoriales, y inclus leur capacité de réponse aux défis humanitaires ainsi que l’appui à l’ADCT », géré par le Consortium Helvetas-GAC.

Bernadette KAMBIRÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Burkina Faso/PGPC-REDD+ : les comités communaux de gestion des plaintes dans la région du Sud-Ouest mis en place
Le Laboratoire Citoyennetés a mis en place les comités communaux de gestion des plaintes dans trois communes de la région du Sud-Ouest. Dernière région après celles de la Boucle du Mouhoun, du (...) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à Ouagadougou. (...) Lire la suite
Burkina Faso : A Ouagadougou, la réflexion se mène autour de la gouvernance inclusive des systèmes alimentaires
Le président de la Délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, Maurice KONATÉ, a procédé, ce mardi 16 juillet 2024, au lancement des dialogues alimentaires multi-acteurs de la ville. (...) Lire la suite
Toute l'actualité