Vous êtes ici: Accueil > Actualité > PUDTR : une pièce théâtrale présentée à une équipe du Laboratoire Citoyennetés
PUDTR : une pièce théâtrale présentée à une équipe du Laboratoire Citoyennetés

La troupe théâtrale Tchoro éduquer pour conscientiser (TEPC) de Réo a présenté une pièce théâtrale en préparation le mardi 5 mars 2024 à une équipe du Laboratoire Citoyennetés au sein de l’école primaire Réo application pour un amendement. Il s’agit pour la troupe de présenter le Programme d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), de faire connaître ses différentes réalisations dans la commune et l’implication de la population à ces différentes réalisations à travers un théâtre-forum.

Durant quarante-huit minutes de temps, la troupe a su captiver et égayer l’équipe du Laboratoire Citoyennetés à travers la représentation d’une pièce théâtrale.
Basée sur la réalisation d’un ouvrage d’hôpital commandité par le Programme d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), c’est une mise en scène construite autour de l’exploitation abusive des jeunes filles, le vol de ciment, les mauvaises réalisations, le Mécanisme de gestion de plaintes (MGP) et la veille citoyenne.

Selon Prosper BAZIÉ, metteur en scène de la troupe théâtrale Tchoro éduquer pour conscientiser (TEPC) de Réo, c’est un créneau pour sensibiliser sur plusieurs aspects à prendre en compte par la population pour gérer au mieux les infrastructures qui leur sont données.

Prospère BAZIÉ, metteur en scène de la troupe théâtrale Tchoro éduquer pour conscientiser (TEPC) de Réo.

Afin de parvenir à mieux passer le message sans défaillance ni manquement, la pièce théâtrale, à travers une mise en scène, a été soumise à l’amendement à une équipe du Laboratoire Citoyennetés avant d’être présentée au grand public.

Pour Sonia BÉLEMVIRÉ, Chargée de suivi-évaluation du PUDTR au Laboratoire Citoyennetés, la représentation de la troupe était vraiment dynamique, vivante et captive le public. Cependant, « nous avons fait quelques recommandations d’ordre général, qui sont, entre autres, de remplacer le maire par le Président de la Délégation spéciale (PDS), étant donné notre contexte actuel. Il y a aussi le Mécanisme de gestion de plaintes qui, dans son ensemble, est chargé de la résolution d’un conflit qui a été faite par le PDS qui n’est pas habilité d’une manière générale à arrêter les travaux. Donc nous avons préconisé qu’après l’enregistrement de la plainte, que le PDS puisse faire vérifier par un technicien avant la montée de l’information au niveau de l’unité de coordination pour la prise de décision. Il y a aussi la longueur de la pièce », a-t-elle souligné.

Sonia BÉLEMVIRÉ, Chargée de suivi-évaluation du PUDTR au Laboratoire Citoyennetés.

A la suite de la mise en scène, le metteur en scène de la troupe théâtrale Tchoro éduquer pour conscientiser (TEPC) de Réo, Prosper BAZIÉ, a rassuré de la prise en compte des différentes recommandations et suggestions faites par l’équipe du Laboratoire Citoyennetés. Il a affirmé que « ce sont eux qui maîtrisent mieux les termes techniques concernant le projet. Et c’est avec beaucoup de bonheur et de satisfaction qu’ils ont pu s’exprimer, dire le fond de leur pensée. Je crois que ça va nous permettre de réajuster certaines parties, de donner les notes techniques qu’il faut à certaines parties et de reprendre carrément certains systèmes pour mieux faire passer le message comme eux, ils le souhaitent ».

Alphonsine BADO, actrice de la troupe théâtrale Tchoro éduquer pour conscientiser (TEPC) de Réo, pense qu’avec cette mise en scène le message sera passé et la population se sentira concernée par les différentes réalisations du projet. « Je crois que la population va comprendre le message parce qu’on a eu des projets ici mais malheureusement on n’a pas eu des théâtres-fora pour expliquer aux gens qu’ils peuvent intervenir. Mais là, on est en train de dire à la population que maintenant, avec le système qui se passe, eux-mêmes peuvent être des superviseurs, eux-mêmes, ils peuvent gérer leurs biens, c’est pour eux », a-t-elle laissé entendre.

Alphonsine BADO, actrice de la troupe théâtrale Tchoro éduquer pour conscientiser (TEPC) de Réo.

A l’issue de la présentation, Prosper BAZIÉ a précisé que la troupe est scindée en deux, les acteurs léléphones et les acteurs mooréphones. Dix prestations seront faites en langue lélé dans la commune de Réo et dix autres prestations en langue mooré dans la commune de Koudougou.

Bernadette KAMBIRÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité