Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Boucle du Mouhoun/Boromo : un théâtre-forum pour sensibiliser sur les (…)
Boucle du Mouhoun/Boromo : un théâtre-forum pour sensibiliser sur les réalisations du Projet d’urgence de développement territorial et de résilience

La troupe théâtrale Farafina Yeelen de Dédougou a présenté la pièce de théâtre intitulée ‘’Faso kounko’’ à la population de Boromo. Cette pièce contribue à faire connaître davantage les réalisations du Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR) dans ses différentes communes d’intervention en général et en particulier dans la commune de Boromo. L’événement s’est tenu dans la nuit du 21 avril 2024 dans la ville de Boromo, chef-lieu de la province des Balé.

Basée sur la réalisation d’un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) financé par le PUDTR, la pièce de théâtre ‘’Faso kounko’’ a pour finalité d’inciter la population de Boromo à l’engagement citoyen dans la concrétisation et la durabilité des infrastructures réalisées par le projet. Autrement dit, c’est une façon d’interpeller et d’inviter les citoyens à s’impliquer davantage dans les réalisations du PUDTR.

Bie TIONO, Chargé de programme du PUDTR au Laboratoire Citoyennetés, n’a pas alors manqué d’affirmer : « Il faut dire que la pièce s’adresse à la population de Boromo sur les réalisations du PUDTR. Du contenu de cette pièce, il ressort quand même l’implication du citoyen dans tout ce qui est réalisation du projet dans la commune de Boromo. L’idée était donc de sensibiliser les populations, de les conscientiser du rôle qu’elles ont à jouer dans la réussite du projet. »

« L’idée était de sensibiliser les populations, de les conscientiser du rôle qu’elles ont à jouer dans la réussite du projet », dixit Bie TIONO, Chargé de programme du PUDTR au Laboratoire Citoyennetés.

Selon le metteur en scène de la troupe Farafina Yeelen, Hadou IMIEN, le message est très bien passé à travers cette représentation. Les spectateurs ont très bien compris le message car, dit-il, les moyens ont été mis en place dans ce sens. « Souvent, quand nous sommes en représentation, il faut faire un sondage parmi les spectateurs. Vous faites un tour, vous essayez d’écouter qu’est-ce qu’ils disent et qu’est-ce qu’ils racontent par rapport à la pièce. Ainsi vous verrez s’ils ont compris ou pas. Et j’ai constaté que 90% ont dit que celui qui joue mal ne devait pas agir de cette façon, parce que l’infrastructure appartient à tout le peuple. C’est une infrastructure publique, et tout le monde doit s’impliquer dans les travaux », exige-t-il.

Hadou IMIEN, metteur en scène de la troupe Farafina Yeelen.

Comme une autre forme de communication pour mieux comprendre la pièce de théâtre, les spectateurs sont autorisés à filmer avec leur téléphone portable afin de visionner les scènes à n’importe quel moment et aussi à les partager avec ceux qui n’ont pas pu assister. Cela contribue aussi à sensibiliser la population autour des réalisations du PUDTR, selon le metteur en scène.

A l’issue de la représentation, des réactions apparaissent du côté des spectateurs dans la partie forum. Cette partie offre la parole aux spectateurs pour exprimer leurs réactions et idées ainsi que leur niveau de compréhension de la pièce. « Aujourd’hui, j’ai su que c’est ce projet qui fait beaucoup de réalisations à Boromo. A l’issue de cette pièce, j’ai vraiment su qu’il y a des travaux qui se passent à Boromo ici et que je dois aussi contribuer à surveiller, à faire attention pour que les travaux se passent dans de bonnes conditions, parce que c’est au profit de la population », a laissé entendre Adama BAYO, l’un des spectateurs résidant à Boromo.

Adama BAYO, spectateur résidant à Boromo : « Aujourd’hui, j’ai su que c’est ce projet qui fait beaucoup de réalisations à Boromo. »

Toujours dans cette même lancée, Obkiri MIEN, un autre spectateur, pense que cette représentation théâtrale permettra à la population de savoir que c’est le PUDTR qui est à la base de la réalisation de plusieurs infrastructures dans la ville de Boromo. Poursuivant, il ajoute que les populations de la ville sauront également que c’est à elles que revient le rôle de premiers acteurs à surveiller et à accompagner ces réalisations pour leur propre bonheur.

Il faut noter que la pièce théâtrale ‘’Faso kounko’’ sera joué cinq fois dans la commune de Boromo (centre urbain et villages), puis dans les communes de Dédougou et de Siby dans les jours à venir.

Bernadette KAMBIRÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité