Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina/Région du Centre-Est : immersion au marché à bétail de Pouytenga
Burkina/Région du Centre-Est : immersion au marché à bétail de Pouytenga

Dans la matinée du 7 mai 2024, une équipe du Laboratoire Citoyennetés s’est rendue au marché à bétail de Pouytenga pour une observation des activités commerciales. Très tôt le matin, les vendeurs arrivent de partout avec les animaux. Peu de temps après, les acheteurs viennent s’enquérir des prix du bétail. Le marché à bétail a lieu chaque mardi.

Une vue d’ensemble du marché à bétail.

La commune de Pouytenga est située dans la région du Centre-Est et fait partie des neuf communes de la province du Kouritenga. La ville de Pouytenga est un carrefour commercial où des populations en provenance de différents horizons se rencontrent au grand marché à bétail. En effet, le marché à bétail de la commune de Pouytenga est l’un des plus grands de la sous-région. C’est un marché que la commune gère en collaboration avec les acteurs clés sur le terrain, c’est-à-dire les acheteurs, les revendeurs, les exportateurs. Il y a deux types d’élevage dans la commune de Pouytenga : le système sédentaire extensif, pratiqué principalement pour l’élevage des ovins et des caprins, et le système sédentaire semi-intensif, pratiqué pour l’élevage des bovins. Cette commune dispose d’un cheptel assez important et bien varié. Les espèces couramment rencontrées sont entre autres les bovins, les caprins, les ovins, les équins.

Pour Apollinaire KABORÉ, membre de la Délégation spéciale de la commune de Pouytenga, « tout ce qui concerne la gestion du marché à bétail revient à la commune. C’est pour cette raison qu’il y a des taxes qui sont perçues par catégorie et selon le type d’animal. La mairie a des collecteurs sur place au marché à bétail qui s’occupent de ces taxes.

Une autre donne est le niveau sécuritaire. Le marché est beaucoup plus sécurisé et nous avons de la chance car les VDP assurent également la sécurité du marché à tout moment et principalement les jours de marché où des équipes sont déployées sur le terrain pour permettre aux commerçants de mener à bien leurs activités ». A noter que le marché est un très vieux marché car il est un des poumons économiques de la commune qui fait rentrer beaucoup de devises. Ce marché est fréquenté par beaucoup de pays de la sous-région ».

Apollinaire KABORÉ, membre de la Délégation spéciale de la commune de Pouytenga.

Hamado SANA est un vendeur de bétail au grand marché à bétail de Pouytenga. Il explique les problèmes qu’il rencontre dans son activité : « Le travail que nous faisons est très bien car il nous permet de nous occuper de nos familles et d’inscrire nos enfants à l’école. On arrive à vendre une grande quantité et à faire partir le bétail en Côte d’Ivoire. Ce qui ralentit le travail, ce sont les taxes que nous devons payer sur la route lors des voyages. Lorsqu’on refuse de payer les taxes, notre bétail est saisi et les animaux dans les camions meurent à cause de la chaleur. »

Hamado SANA, vendeur de bétail.

Flavien SOUBEIGA, acheteur, revendeur et transporteur de bétail, entre satisfaction et plainte, déclare : « Nous sommes dans ce marché depuis 3 ans. Nous achetons les animaux ici pour aller les revendre dans les autres pays de la sous-région. On peut dire qu’on s’en sort un peu, car cette vente nous rapporte beaucoup. Le seul souci que nous rencontrons c’est la cherté des taxes. Les taxes étouffent nos activités car elles absorbent tous nos bénéfices. »

Flavien SOUBEIGA, acheteur, revendeur et transporteur de bétail.

Il faut noter que l’élevage est une activité très rentable car elle profite à la commune et favorise le développement économique de celle-ci. La vente du fumier aux agriculteurs permet d’avoir de bonnes récoltes.

Else Marie Béréniice BAZIÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
Le 17 juillet 2024, la Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la société (…) Lire la suite
Toute l'actualité