Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Bobo-Dioulasso : Célébration conjointe des Arts Vivants et de la Diversité (…)
Bobo-Dioulasso : Célébration conjointe des Arts Vivants et de la Diversité Culturelle avec le CERAV/Afrique

"Promouvoir les valeurs de la diversité culturelle et le dialogue interculturel pour la paix et le développement en Afrique", c’est sous ce thème que le CERAV/Afrique (CEntre Régional pour les Arts Vivants en Afrique) a organisé une conférence publique le jeudi 23 mai 2024 à la maison de la culture Anselme Titianma SANON. Cette conférence rentre dans le cadre de la célébration de la première édition de la semaine du CERAV/Afrique qui a commencé le 21 mai et qui a pris fin le 24 mai 2024.

Le CEntre Régional pour les Arts Vivants en Afrique a organisé le jeudi 23 mai 2024 une conférence publique à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso. Placée sous le thème "Promouvoir les valeurs de la diversité culturelle et le dialogue interculturel pour la paix et le développement en Afrique", cette conférence rentre dans le cadre de l’organisation de la première édition de la semaine du CERAV/Afrique. Cette commémoration présidée par Fidèle Aymar TAMINI, Secrétaire général du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, s’inscrit dans le cadre des missions du CERAV/Afrique qui vise à donner de la visibilité à cette structure et à renforcer son ancrage.

Fidèle Aymar TAMINI, secrétaire général du ministère de la culture, des arts et du tourisme

Cette conférence a regroupé l’ensemble des forces constituées de la région des Hauts-Bassins et également des étudiants autour de plusieurs autorités dont Tahirou BARRY, ancien ministre de la Culture au Burkina Faso, Issaka SOURWEMA, ancien ministre des Affaires religieuses et coutumières conférencier, et Francisco D’ALMEIDA, co-directeur de l’ONG Culture et Développement.

Un aperçu des participants

Débutée le 21 mai 2023, le premier jour de la semaine du CERAV/Afrique a coïncidé avec une célébration mondiale comme le précise Herman POUYA, son délégué général : "Nous avons estimé qu’il était bon d’organiser cette semaine du CERAV/Afrique conjointement avec la journée de la diversité culturelle qui est célébrée le 21 mai de chaque année pour donner une visibilité au centre, pour faire la promotion de la convention de mission de l’Unesco et pour regarder des possibilités de partenariat. Lors de cette conférence, Issaka SOURWEMA, également Naaba Boanga, chef traditionnel du village de Dawelgue dans la commune de Saponé, région du Centre, l’un des panélistes a exposé sur la promotion des valeurs culturelles dans le cadre effectivement du contexte de la diversité culturelle dans la perspective de développement.

Issaka SOURWEMA, ancien ministre des affaires religieuses et coutumières conférencier

Sa communication a permis aux participants de comprendre le contenu sémantique de la diversité culturelle, de la promotion et du développement durable afin de "circonscrire effectivement le domaine de compréhension de ces mots". Selon lui, la question de la diversité culturelle implique la prise en compte de l’ensemble des sensibilités, par exemple culturelles, de l’ensemble des différentes populations, et dans le contexte particulier de l’Unesco, il s’agit d’avoir à l’esprit les cultures des peuples dits minoritaires et surtout les peuples dits minoritaires opprimés. Il précise que "dans le cas du Burkina, on voit qu’une des solutions réside dans l’usage que nous pouvons faire des particularismes, des spécificités et des singularités des différentes cultures", en rappellent l’existence des leviers qui permettaient un vivre-ensemble harmonieux entre tous les peuples vivants au Burkina Faso avant l’arrivée du terrorisme. Pour lui, il s’agit donc de "revisiter tout ça, remettre ça au goût du jour" avec certains mécanismes alternatifs de prévention, de gestion et de résolution des conflits comme la parenté à la plaisanterie.

Herman POUYA, délégué général du CERAV/Afrique

Le 21 mai de chaque année marque la commémoration de la journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, depuis l’adoption, à l’unanimité, de la déclaration universelle sur la diversité culturelle le 2 novembre 2001 à l’UNESCO. Cette diversité s’incarne dans l’originalité et la pluralité des identités des groupes mais aussi dans l’innovation et la créativité qui constituent les moteurs des industries culturelles et créatives. Selon les propos du délégué général du CERAV/Afrique, "la prise en compte de la diversité culturelle dans notre contexte actuel demeure une nécessité de renforcer le potentiel de la culture comme un moyen d’atteindre la prospérité, le développement durable et une coexistence mondiale dans la paix.

La photo de famille
Une exposition de livres présents dans la bibliothèque du CERAV/Afrique

A titre d’information, le CERAV/Afrique est un centre de catégorie 2 de l’UNESCO, c’est-à-dire, un institut chargé d’accompagner la mise en œuvre de la convention deux mille cinq de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles en Afrique, d’appuyer le développement et la mise en œuvre de politiques et mesures favorisant la diversité des expressions culturelles et de faciliter les échanges d’information et le partage de bonnes pratiques. Cette convention vise la promotion de la diversité des institutions culturelles. Cette structure est également chargée d’accompagner les acteurs culturels, notamment dans le domaine des arts vivants en Afrique. Le CERAV/Afrique est donc un instrument de coopération et d’échange.

D. Mouniratou GOUMBANE, Observatrice Civitac Bobo-Dioulasso

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité