Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina Faso : l’Observatoire régional de prévention et de gestion des (…)
Burkina Faso : l’Observatoire régional de prévention et de gestion des conflits communautaires du Nord partage son plan d’action avec les partenaires

L’Observatoire régional de prévention et de gestion des conflits communautaires du Nord (l’OREPREGECC-N) a organisé une rencontre ce jeudi 13 juin 2024, à Ouahigouya, pour présenter à leurs partenaires, leur plan d’action. Cette activité, placée sous la présidence du Gouverneur de la région du Nord, a permis aux membres de l’OREPREGECC de vulgariser le plan d’action régional de prévention et de gestion des conflits communautaire afin de mobiliser des ressources pour sa mise en œuvre.

Soucieux de préserver la paix et la cohésion sociale face à la crise sécuritaire qui met en mal le vivre-ensemble, les autorités du Burkina Faso et l’ensemble des acteurs de la vie nationale ont entrepris de multiples actions notamment la création d’un Observatoire national de Prévention et de Gestion des Conflits communautaires (ONAPREGECC) et de ses démembrements créés en 2015, par un Décret. Il s’agit d’un mécanisme destiné à assurer une prise en charge holistique des conflits communautaires. Malgré ces multiples efforts, les statistiques relatives à la recrudescence des conflits communautaires ne sont pas reluisantes dans la région du Nord et dans les autres régions. Selon les rapports régionaux sur la situation des conflits réalisés par l’OREPREGECC/N, la région du Nord a enregistré de façon évolutive, 157 cas de conflits de types communautaires au cours de l’année 2022 et 181 cas en 2023.

Issouf OUÉDRAOGO, Gouverneur de la région du Nord, au milieu, à l’ouverture de l’activité.

Lire aussi : Burkina Faso : l’ONAPREGECC en session de validation de son rapport annuel

Partant de ce constat, l’OREPREGEC-N s’est doté d’un plan d’action pour mieux orienter ses interventions. Des interventions qui doivent se faire en synergie avec tous acteurs intervenant dans le même domaine avec l’appui des partenaires techniques et financiers. La mise en œuvre du plan d’action nécessite la mobilisation de ressources financières.

C’est dans cette optique qu’il est prévu l’organisation de cet atelier de vulgarisation de ce plan d’action de l’OREPREGEC-N auprès des potentiels partenaires techniques et financiers. De façon spécifique, cette activité vise à présenter aux partenaires le mécanisme de l’ONAPREGECC, les actions et les défis de l’OREPREGECC-N, le plan d’action de l’OREPREGECC-N, de recueillir les suggestions et conseils des partenaires pour une meilleure mise en œuvre du plan d’action et de plaider pour le financement.

Cette rencontre de vulgarisation a réuni des structures (ONG, agence de l’ONU, associations et structures publiques) intervenants dans le domaine de la prévention et la gestion des conflits ainsi que la cohésion sociale.

La Direction régionale des droits humains, de la promotion de la citoyenneté et de la paix du Nord et le Gouvernorat de Ouahigouya sont les structures responsables de l’activité. Elles ont présenté deux communications à l’issue du mot d’ouverture de Issouf OUÉDRAOGO, Gouverneur de la région du Nord, par ailleurs Président de l’OREOREGECC-N. La première communication porte sur la présentation du mécanisme de l’OREPREGECC et la deuxième sur le plan d’action de prévention et de gestion des conflits communautaires de l’OREPREGECC. A travers la dernière communication, il est retenu que la mise en œuvre de ce plan d’action nécessitera la mobilisation de ressources financières à hauteur de 234  724  500 francs CFA sur une période de trois ans. L’OREPREGECC-Nord compte sur les partenaires techniques et financiers (PTF) et sur l’appui budgétaire de l’Etat pour l’exécution de ce plan.

Les participants à l’atelier de présentation du plan d’action.

Lire aussi : Nord : l’Observatoire régional de prévention et de gestion des conflits communautaires tient sa session statutaire 2023

Les partenaires présents ont fait part de leurs observations et ont promis de faire des retours après lecture approfondie de ce plan d’action.

Le Laboratoire Citoyennetés, a travers le programme d’appui à Décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC), financé par la Coopération suisse, est l’un des partenaires importants de la structure et de ses démembrements. Il est convié à cette rencontre.

Abdoulaye OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité