Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Sécurité et malnutrition au Burkina : InnoFaso apporte sa contribution
Sécurité et malnutrition au Burkina : InnoFaso apporte sa contribution

InnoFaso, entreprise agroalimentaire de droit burkinabè, a organisé, ce vendredi 7 juin 2024 à Ouagadougou, un panel sous le thème ‘’Défis sécuritaires et lutte contre la malnutrition au Burkina Faso : quelle contribution de la production locale pour une souveraineté nutritionnelle ? »

Dr Estelle BAMBARA est la directrice de la nutrition au niveau du ministère de la Santé. Elle a indiqué que chaque année le Burkina Faso entreprend des enquêtes sur la nutrition. Et ce depuis 2009. Pour Dr BAMBARA, le pays a fait un pas important en matière de nutrition mais reconnaît qu’il reste beaucoup à faire.

« Même si c’est toujours un problème de santé publique, on est passé de 11,7% en 2009 à 9,7% en 2021. Il y a eu de l’amélioration même s’il y a toujours des difficultés sur le terrain. On n’aimerait être à moins de 5% de la malnutrition aiguë », a-t-elle soutenu.

Dr Estelle BAMBARA, modératrice.

La deuxième paneliste, Dr Coumbo BOLY, médecin pédiatre référent à l’ONG IRC, a indiqué que les organisations humanitaires unies autour du cluster nutrition au Burkina Faso sont au nombre de 37. Elles accompagnent, à cet effet, la direction de la nutrition pour atteindre les différentes cibles. « Il faut dire que nous sommes dans près de 11 régions sanitaires et nous comblons 152 communes mais quand même dans ça il y a 54 communes prioritaires que nous n’arrivons toujours pas à couvrir du fait des différents défis sécuritaires », a expliqué le Dr Coumbo BOLY.

Dr Coumbo BOLY, panéliste.

Elle a signalé que depuis le début de l’année 2024, ils ont pu à travers leurs actions toucher environ 173 000 personnes. Dr Coumbo BOLY a affirmé qu’ils travaillent de commun accord avec les services de santé sur le terrain pour la mise en œuvre de leurs différents projets. Également Dr Coumbo BOLY a encouragé les différents acteurs à promouvoir les bonnes pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant à travers tout ce que l’on a au niveau local.

Il faut noter que c’est dans le cadre de ses portes ouvertes que ces activités sont menées. InnoFaso en a aussi profité pour faire don de produits purificateurs d’eau à la Gendarmerie nationale. Une opération de don de sang a également été initiée.

Clarisse KABORÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Koudougou/Vernissage : Le « Coup d’œil » de Tipoko sur la situation sécuritaire du Burkina
La cérémonie de vernissage de l’artiste-peintre Tipoko Diane BINGBOURÉ a eu lieu le samedi 13 juillet 2021, à Koudougou. Ce vernissage, placé sous le thème « Coup d’œil », a permis d’exposer les (…) Lire la suite
Burkina/Boucle du Mouhoun : A Boromo, un dialogue démocratique pour juguler les problèmes fonciers
La commune de Boromo a tenu une journée de dialogue démocratique sur le foncier le jeudi 11 juillet 2024. Les autorités administratives et plusieurs acteurs locaux ont suivi des communications sur (…) Lire la suite
Burkina Faso : Les géologues réfléchissent sur leur rôle dans la production de ciment de qualité et la réalisation d’ouvrages pérennes
L’Association des géologues du Burkina Faso (AGBF) a organisé les 26 et 27 juin 2024, la 3e édition des journées du géologue. Le lancement des activités a eu lieu le mercredi 26 juin 2024 à (…) Lire la suite
Toute l'actualité