Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Baccalauréat session 2024 au Burkina : 6 878 candidats composent dans la (…)
Baccalauréat session 2024 au Burkina : 6 878 candidats composent dans la région du Nord

Le Secrétaire général de la région du Nord, en compagnie de plusieurs autres autorités administratives, sécuritaires et éducatives, a donné ce mardi 18 juin 2024, le coup d’envoi des épreuves du baccalauréat session de 2024 dans la région. Cette cérémonie de lancement a eu lieu au Lycée professionnel régional Naaba Kango de Ouahigouya.

Pour le baccalauréat session de 2024, toutes séries confondues, la région du Nord enregistre au total 6 878 candidats inscrits dont 3 296 garçons et 3 582 filles repartis dans 7 villes de composition abritant 28 jurys. Il est dénombré 1 068 candidats hébergés comprenant des élèves déplacés internes (EDI) et des candidats déplacés pour un rapprochement des villes de composition.

Kuilga Albert ZONGO, Secrétaire général de la région du Nord, lors de l’ouverture de la première enveloppe a tenu à encourager les acteurs de l’éducation pour leur don de soi. Il estime qu’ils ont fait preuve de résilience face aux défis posés par la situation sécuritaire. Il a également exhorté les candidats à rester concentrés et déterminés car pour lui, ils sont l’avenir du Burkina Faso et leur réussite est un symbole.

Les premiers responsables en charge de l’éducation de la région, présents à cette occasion, allant dans le même sens, ont exprimé leur soutien aux élèves, rappelant les efforts déployés pour maintenir un environnement d’apprentissage stable. Une mention particulière a été faite aux candidats déplacés notamment ceux de Titao.

Les autorités en train d’ouvrir l’enveloppe de la première épreuve.

Lire aussi : Examens scolaires au Burkina Faso : au Nord, 39 853 candidats à l’assaut des parchemins du BEPC, CEP, CAP et BEP 2024

Pour les candidats, ce baccalauréat représente bien plus qu’une simple évaluation académique. Il est le symbole de leur devenir. Ils promettent de mettre en application ce que leurs enseignants leur ont enseigné en classe pour obtenir ce parchemin.

Les autorités ont alors conclu la cérémonie en réitérant leur engagement à soutenir la session pour qu’elle se déroule sans incident.

Cet examen du baccalauréat, faut-il le rappeler, se passe dans un climat de vigilance accrue au regard du contexte sécuritaire difficile dans la région. Il marque aussi un moment crucial pour ces milliers de candidats.

Abdoulaye, OUÉDRAOGO Observateur Civitac, Ouahigouya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité