Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Lancement officiel de DEPAC-2 : La Coopération suisse mobilise 12 milliards (...)

Lancement officiel de DEPAC-2 : La Coopération suisse mobilise 12 milliards de francs CFA pour soutenir l’Etat burkinabè dans son processus de décentralisation

Le jeudi 14 mars 2019, le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale et la Coopération suisse ont procédé au lancement officiel de la deuxième phase du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC-2). Présidée par le Secrétaire général du ministère représentant Monsieur le ministre d’Etat, Siméon Sawadogo, cette cérémonie a réuni plusieurs directions centrales du MATDCS, des PTF, des collectivités partenaires.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la décentralisation, plusieurs enjeux et défis se présentent à l’Etat Burkinabè. Au nombre de ces défis et enjeux, il y a, selon le SG du ministère, la nécessité de placer les CT au cœur de la décentralisation, de renforcer leur autonomie financière, de leur assurer l’effectivité du transfert des ressources financières dans tous les domaines de compétence transférée et de rendre total et efficace le processus de la maîtrise d’ouvrage locale par les CT.

L’ambition du gouvernement est donc de renforcer les capacités des CT à remplir les missions de production de services publics locaux de qualité et accessibles, de promotion économique locale, résiliente et durable. C’est dans cette dynamique que s’inscrit le DEPAC-2, qui ambitionne de contribuer à rendre les communes et les régions capables de fournir de meilleurs services publics, améliorant l’accès équitable et égal au service de base pour les hommes et pour les femmes.

Cette vision du programme est en phase avec la vision prospective de la décentralisation définie dans le PNDES et les référentiels de la décentralisation adoptés en avril 2018, qui est de répondre aux nouveaux défis et enjeux liés à la gouvernance locale et au développement à la base.

La Coopération suisse intervient dans notre pays depuis 1974 dans différents domaines, dont la décentralisation, qu’elle accompagne depuis 1990 à travers plusieurs programmes. L’expertise développée par la Suisse dans le cadre de ces programmes a nourri la réflexion qui a conduit à la formulation du programme DEPAC. La première phase du programme a couvert la période de mars 2015 à février 2018, avec une programmation jusqu’au 31 août 2018.

Dans son allocution, la représentante de la Coopération suisse, Alice THOMANN, est revenue sur les résultats majeurs de la première phase du programme :
L’amélioration des mécanismes locaux de transparence et de redevabilité.
Le renforcement de l’accès aux services locaux de base et aux infrastructures socio-économiques, avec la construction sous la maîtrise d’ouvrage des CT, de plus de 676 infrastructures pour faciliter le développement économique et social.
L’implémentation du mécanisme gestion/entretien et maintenance des infrastructures sous la responsabilité des CT.

L’appui technique et financier du FPDCT afin d’accroître les droits de tirage au profit des investissements dans les communes et régions.

La contribution au renforcement de capacités techniques des faîtières des CT AMBF et ARBF à travers le panier commun.

Les acquis de cette première phase ont permis d’alimenter la phase-2. Cette phase résulte de la volonté commune du gouvernement du BF et de la Coopération suisse de consolider et de mettre à l’échelle les acquis des appuis de la Coopération suisse dans le domaine de la décentralisation.

Estimé à un coût de 20 millions de francs suisse, soit environ 12 milliards de francs CFA, DEPAC-2 appuiera 30 CT réparties dans 4 régions du BF, à savoir l’Est, le Nord, le Centre-Ouest et le Sahel (Région du Nord : Ouahigouya, Arbollé, Léba, Tangaye, Titao et le Conseil régional ; région du Centre-Ouest : Koudougou, Sapouy, Kordié, Arbollé, Poa, Pouni et le Conseil régional ; région de l’Est : Fada N’Gourma, Bogandé, Diapaga, Logobou, Partiaga, Tansarga, Matiacoali, Yamba, Diapangou, Tibga, Diabo, Piéla, Liptougou, Manni, Thion et le Conseil régional ; région du Sahel : Dori et le Conseil régional) pour la période de mars 2018 à février 2022, soit une durée de 4 ans.

En outre, le programme contribuera aux mécanismes nationaux de financement de la décentralisation, notamment au fonds fongible du FPDCT, qui s’adresse à l’ensemble des communes et régions du BF dans le cadre de ce programme.

En termes de stratégie de mise en œuvre, DEPAC mettra l’accent sur :
L’autonomisation des CT basée sur l’accompagnement des initiatives locales (les activités du programme sont définies par les bénéficiaires sur la base des priorités inscrites dans les documents stratégiques que sont les PCD/PRD, déclinés annuellement en PAI.
La promotion d’une culture de l’égalité entre les hommes et les femmes.
La prise en compte plus systématique de la jeunesse.
La valorisation des ressources et compétences locales.
La valorisation des expériences dans l’innovation.

La mise en œuvre opérationnelle du programme est facilitée par trois mandataires, à savoir le Laboratoire Citoyennetés, le consortium GAG, l’ONG Helvétas. Ces structures travaillent en intelligence avec les collectivités territoriales, les OSC et les OSP, de même que le secteur privé et suivant les 3 axes prioritaires que sont : (i) Démocratie, gouvernance locale et participation citoyenne, (ii) Maîtrise d’ouvrage publique locale et investissements socio-économiques, (iii) Gestion des connaissances et dialogue politique. Les trois mandataires (LC, GAC et HSI) s’investissent chacun par rapport à des outputs précis qui contribuent à l’atteinte des résultats du programme.

Dans son discours de lancement, le SG, Pierre BICABA, a souhaité que « cet important programme contribue durablement à la mise en œuvre de la décentralisation et à la cohésion sociale au profit des hommes, des femmes et des jeunes de notre beau pays. »

Yvette BADINI, Administratrice Civitac

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Conférence publique sur le thème :"Démarche d’assistance à la maîtrise d’ouvrage publique locale : Approche et expérience de la Cellule d’Appui à la Décentralisation et à la Participation Citoyenne (CADEPAC)’’

Vendredi 19 juillet 2019 au sein de l’IPD-AOS (Institut Panafricain pour le Développement Afrique de l’Ouest Sahel) dans la salle Amphi Fernand VINCENT à Ouagadougou, à partir de 17h.

Séminaire sur la régulation et la gestion des conflits au sein des territoires décentralisés : Pratiques et défis dans un contexte d’insécurité.

Organisé par le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec la Coopération suisse, les 25 et 26 juillet 2019 à Palace hôtel.

Rencontre Jeunes leaders (JLead)

le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec la Coopération suisse, organise, les 19 et 20 juillet 2019 à Koudougou, une rencontre régionale des jeunes sur le thème « Jeunesse, médias et participation citoyenne ».

Lancement du forum CIVITAC

Le 19 Juillet 2019 dans la salle de conférence de l’hôtel RamondWendé de Koudougou.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visite: