Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina/Centre-Nord : la promotion de la paix et du développement, le cheval (…)
Burkina/Centre-Nord : la promotion de la paix et du développement, le cheval de bataille des associations à Kaya

L’Initiative des associations du Centre-Nord a organisé la 1re édition du forum régional des associations du Centre-Nord, le samedi 1er juin 2024, à Kaya. Cette activité était placée sous le thème « Paix et développement : quelles contributions des associations locales ? ». Elle a été présidée par Zoewendmanego Blaise OUÉDRAOGO, Gouverneur de la région du Centre-Nord, représenté par Idrissa GAMSONRÉ, Haut-commissaire de la province de Sanmatenga.

Depuis le début de la crise sécuritaire et humanitaire, les associations semblent plongées dans une léthargie, ne sachant plus comment s’adapter au contexte. Ainsi, des associations locales ont décidé de mobiliser l’ensemble des associations de la région du Centre-Nord dans un cadre de réflexion rétrospective et introspective en vue de trouver des solutions endogènes pour promouvoir le leadership humanitaire local. Cela, à travers un forum régional des associations du Centre-Nord.

Cette 1re édition vise à renforcer le leadership humanitaire local dans un contexte d’insécurité dans la région du Centre-Nord, en créant un cadre d’échange et de réflexion entre les associations, d’une part, et les autorités locales, les partenaires au développement et les populations, d’autre part. Ce forum vise à créer un cadre d’échange sur la vie des associations dans la région, leurs principales préoccupations sur le leadership humanitaire local, à faire un plaidoyer pour la localisation de l’aide humanitaire et à susciter leur pleine participation à la promotion de la paix et du développement.

Le présidium.

Mahamad OUATTARA, membre de l’Association de l’éducation et de la santé de la province du Sanmatenga, explique : « L’idée est née suite à la réflexion du nombre considérable des associations dans la région du Centre-Nord, afin qu’à travers ce forum nous puissions réfléchir sur des thématiques, dont le problème de l’insécurité dans notre pays, et de soutenir l’effort de paix ».

Les associations au Burkina Faso jouent un rôle indispensable dans le développement socio-économique du pays, agissant comme des catalyseurs du changement social et économique dans divers secteurs. Leur capacité à mobiliser les communautés locales, à mettre en œuvre des projets de développement durable et à fournir des services essentiels leur confère une place centrale dans le tissu socio-économique du Burkina Faso. C’est dans ce contexte que Idrissa GAMSONRÉ, Haut-commissaire de la province du Sanmatenga, affirme : « À travers la crise humanitaire, les autorités ont lancé un appel à l’ensemble de toutes les composantes du pays afin que chacun puisse apporter sa contribution. Je pense que c’est cet appel que les associations du Centre-Nord ont entendu et ont décidé d’organiser ce forum afin de réfléchir sur la façon d’améliorer la situation sécuritaire, et d’apporter aussi leur contribution à la crise humanitaire que nous traversons. »

Exposition des articles de quelques associations.

Les différentes activités au menu de ce forum ont été entre autres les panels, l’exposition institutionnelle, qui ont permis aux associations de présenter leurs domaines d’activité et les difficultés rencontrées afin de favoriser une bonne visibilité des actions sur le terrain.

Cette 1re édition du forum des associations de la région du Centre-Nord a mobilisé les associations nationales locales, les ONG nationales, les organisations à base communautaire et les ONG internationales. Pour cette année 2024, une attention est accordée à la participation des associations de groupes spécifiques tels que les femmes, les personnes handicapées et les jeunes.

A lire aussi : Centre-Nord/Kaya : le Centre pour la gouvernance démocratique contribue pour le civisme et l’engagement patriotique

Daniel DA HIEN, expert en prévention des conflits et médiation sociale et coordonnateur général de l’ONG Réseau Afrique Jeunesse, a livré une communication sur ‘’Leadership et gouvernance associative pour la paix et la cohésion sociale : la résilience pour sauver l’intégrité’’. Il affirme qu’il est plus que nécessaire pour tous les acteurs de conjuguer leurs efforts en vue d’aplanir les dissensions, de réduire les germes de division et de haine sociale et politique ; en plus, d’inculquer surtout aux jeunes les valeurs de paix et de cohésion sociale.

Pélagie TALO, Observatrice Civitac, Kaya

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité