Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Burkina/PGPC-REDD+ : Les Comités communaux de gestion des plaintes dans la (…)
Burkina/PGPC-REDD+ : Les Comités communaux de gestion des plaintes dans la Boucle du Mouhoun mis en place

Depuis le mercredi 20 juin 2024, le Laboratoire Citoyennetés tient des rencontres d’échange et de mise en place des comités communaux de gestion des plaintes (CCGP) dans trente communes d’intervention du Projet de gestion durable des paysages communaux pour la REDD+(PGPC/REDD+). L’objectif général est d’appuyer ces trente communes partenaires à disposer chacune d’un dispositif propre accessible, efficace et culturellement adapté qui permet aux personnes et communautés de soumettre et de s’assurer que leurs préoccupations, leurs requêtes, leurs suggestions et leurs plaintes liées aux activités du PGPC/REDD+ sont promptement écoutées, enregistrées, analysées et traitées dans le but de détecter les causes et prendre des actions correctives ou des actions préventives pour éviter les aggravations voire les litiges.

Cinq régions dites pilotes sont concernées par ces rencontres. Il s’agit de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Ouest, du Centre-Sud, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest.
La Boucle du Mouhoun est la première région à mettre en place les comités de gestion de plaintes dans ses communes. Pour cette région, huit communes ont été ciblées pour la mise en place des comités communaux de gestion de plaintes. Ces communes sont : Pâ, Boromo, Fara, Sibi, Ouri, Safané, Yaho, Bondoukuy et Ouarkoye.
Pâ, dans les Balé, est la première commune visitée dans ce sens. Les travaux se déroulent en plénière sous la présidence des Présidents des Délégations spéciales (PDS) de différentes communes. Chaque PDS des communes a remercié le Laboratoire Citoyennetés et s’est réjoui de sa présence. Par ailleurs, il invite chaque participant à s’intéresser et à s’impliquer pleinement aux actions du PGPC/REDD+.

Bureau du comité communal de gestion de plaintes de la commune de Fara.

Au cours de l’atelier dans chaque commune, le point focal du Laboratoire Citoyennetés dans la Boucle du Mouhoun, Dramane BIKO, fait une communication sur quelques concepts-clés liés au mécanisme de gestion de plaintes ; les objectifs et les principes fondamentaux du mécanisme de gestion de plaintes ; les différents types de plaintes non sensibles liées au PGPC/REDD+ ; la composition et les attributions/rôles du Comité communal de gestion des plaintes (CCGP) ; les procédures de gestion des plaintes non sensibles ; les procédures de gestion des plaintes sensibles ; le circuit et le délai de traitement d’une plainte.
A la suite de sa présentation, les échanges se font en plénière. Les participants se retrouvent en conclave pour mettre en place le bureau du Comité communal de gestion de plaintes. Au sortir de la rencontre, 9 membres sont retenus.

Les 9 membres du comité de gestion de plaintes de la commune de Sibi.

Le Chargé de programme du PGPC/REDD+ au Laboratoire Citoyennetés, Claude SAWADOGO, définit le mécanisme de gestion de plaintes comme étant « un outil dans le mécanisme d’engagement citoyen qui permet de prévenir les situations conflictuelles lors de la mise en place d’un projet ». Il précise : « Les ateliers communaux sont organisés à la suite de la mise en place des comités de gestion des plaintes qui ont été définis dans le cadre du projet PGPC/REDD+ pour la gestion des plaintes. Il est décidé que nous devons installer 30 comités dans 30 communes et c’est dans ce cadre que nous tenons ces ateliers ».
Objectifs atteints
Les PDS abondent dans le même sens en disant que les objectifs de ces rencontres ont été atteints car, au sortir de ces ateliers, les bureaux des comités communaux ont été constitués. Le PDS de la commune de Pâ, Thomas HIEN, apprécie : « Nous avons présidé une activité visant à échanger sur les mécanismes de gestion de plaintes dans la commune. Nous pouvons dire que l’objectif de cette rencontre a été atteint car nous avons pu élire le bureau du comité communal sans difficulté et nous avons pu obtenir par consensus le président du comité ». Puis de souligner : « Les différents acteurs du comité sont pour la plupart des personnes ayant une certaine instruction et nous espérons qu’ils pourront mener à bien leur mission et qu’ils pourront être efficaces dans la prévention des conflits dans la commune de Pâ. »

Une vue des participants.

Les présidents des comités communaux de gestion des plaintes des différentes communes ont remercié les bureaux pour le choix et la confiance portés à leur égard et se disent prêts à travailler avec acharnement pour que les missions qui leur sont assignées se déroulent bien.
Donfé Ignace LAMIEN est nommé président du comité communal de gestion des plaintes de la commune de Pâ. Il exprime sa reconnaissance : « Quand on te fait confiance, il faut donner le meilleur de toi. Je pense que c’est dans l’optique du développement et il faut que nous tous, en tant que citoyens de la commune, nous apportions notre pierre pour le bon développement de notre commune. »

Les participants ont formulé quelques recommandations à l’endroit du Laboratoire Citoyennetés et au PGPC/REDD+ pour une bonne mise en œuvre des activités.
Pour rappel, ce projet est l’initiative du Gouvernement burkinabè avec l’appui financier de la Banque mondiale. Le Laboratoire Citoyennetés assure la mise en œuvre du mécanisme de gestion des plaintes et du suivi communautaire dans le cadre dudit projet.

Else Marie Béréniice BAZIÉ, Observatrice Civitac, Ouagadougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Atelier de formation des OSC à Réo : renforcer la veille citoyenne dans les nouvelles communes du PUDTR
Le Laboratoire Citoyennetés, en partenariat avec le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), a organisé, les 16 et 17 juillet 2024, à Réo, un atelier de formation à (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale de Boudry tient sa deuxième session ordinaire 2024
La Délégation spéciale de la commune de Boudry s’est réunie pour sa deuxième session ordinaire de l’année 2024 les jeudi 11 et vendredi 12 juillet. Sous la présidence de Kiswendsida Théodore Kader (…) Lire la suite
Burkina Faso/Plateau-central : la Délégation spéciale communale de Zorgho lance une grande opération de curage des caniveaux
La Délégation spéciale communale de Zorgho a lancé le mercredi 17 juillet 2024 une grande opération de curage des caniveaux qui a mobilisé la population locale et différentes Organisations de la (…) Lire la suite
Toute l'actualité