Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Un forum pour mettre la région du Nord sur la route du développement

Un forum pour mettre la région du Nord sur la route du développement

Le forum régional de concertation pour le développement de la région s’est tenu le samedi 16 mars dans la salle de la mairie de Ouahigouya. Sous le thème « Relance socio-économique de la région du Nord dans un contexte d’insécurité », ce forum est organisé par le Conseil régional du Nord sous le patronage de Hassane SAWADOGO, gouverneur de la région, le parrainage de Sa Majesté le Naaba Baogo de Gourcy et les co-parrainages du président de la chambre régionale d’agriculture du Nord (CRA/N) et du président de la délégation consulaire de la chambre de commerce du Nord.


Les filles et fils de la région du Nord ont répondu à l’appel du CR/N. Plus de 200 personnes issues de toutes les couches sociales et de tous les secteurs d’activités étaient réunies dans la salle de la mairie de Ouahigouya, le samedi 16 mars, pour discuter de la problématique de développement de la région commune, car le développement est collectif. C’est ainsi que les fils et filles de la région, les ressortissants de la région, et ressortissants d’autres régions sœurs ont, pendant plus de cinq heures, discuté de la relance socio-économique de la région du Nord.

À l’entame de son propos, le gouverneur a demandé une minute de silence à l’endroit des fils et filles de la région et les Forces de défense et de sécurité qui ont perdu la vie dans les attaques terroristes. Pour le président du Conseil régional, Bila René ZIDA, l’initiative de sa structure d’organiser un forum de concertation régional pour le développement de la région du Nord s’inscrit dans le cadre des compétences qui lui sont dévolues en tant que collectivité territoriale en matière de mise en œuvre des politiques locales de développement. En effet, l’article 79 du Code général des collectivités territoriales stipule que « les collectivités territoriales concourent, avec l’État, à l’administration du territoire, au développement économique, social, éducatif, sanitaire, culturel et scientifique, ainsi qu’à la protection, à la mise en valeur des ressources naturelles et à l’amélioration du cadre de vie ».

Dans ce processus, la synergie d’action et l’implication de l’ensemble des acteurs est également un facteur incontournable pour la bonne mobilisation des ressources financières et de leur utilisation. De ce fait, elles constituent un des leviers importants de la mise en œuvre du Plan régional de développement. Cependant, la mise en œuvre du premier Plan régional de développement de la région, réalisée de 2009 à 2014, a permis de faire un diagnostic assez global des difficultés de mobilisation des ressources et d’implication des acteurs de développement de la région. Ces difficultés placent la région au bas de l’échelle nationale du classement des 13 régions, alors qu’une analyse montre qu’une grande partie des richesses du Burkina Faso est concentrée entre les mains des personnes ressortissantes de la région. Il est donc nécessaire de s’asseoir et de discuter entre acteurs de développement afin de trouver des propositions pertinentes pour remettre la région sur les rails de l’émergence.

Trois axes pour développer la région du Nord
Partant du Plan national de développement économique et social (PNDES) comme un fondement, considérant les principaux défis à relever issus de l’analyse des principaux problèmes de développement de la région et prenant en compte les atouts et opportunités de développement de la région, la vision du PRD à l’horizon 2025 se décline comme suit : « La région du Nord, un pôle de développement économique et social intégré aux échelles nationale et sous-régionale où l’expertise locale exploite durablement aussi bien ses filières porteuses que les opportunités économiques pour l’amélioration du bien-être social de sa population ». Pour réaliser cette vision de développement, trois grands axes stratégiques d’intervention sont formulés :
• Développer durablement les secteurs porteurs pour l’économie régionale et les emplois
• Améliorer les services sociaux de base et l’urbanisation
• Renforcer la gouvernance locale, la participation citoyenne et la coopération décentralisée

Le coût global du Plan régional de développement de la région pour ces cinq années à venir (2018-2022) est estimé à environ treize milliards, soit une contribution du CR sur ressources propres de 2 439 892 520 F CFA et les financements à rechercher au titre de la contribution financière de l’Etat et des partenaires techniques et financiers sont évalués à 9 759 570 080 F CFA.

Les PPP pour accroître les investissements
Le représentant des parrains, Sa Majesté Naaba Baogo de Gourcy, dans son allocution, a suggéré fortement au Conseil régional, de prendre l’initiative, en collaboration avec le Gouvernorat, d’explorer la piste d’élaboration de projets en Partenariats Public-Privé (PPP) régionaux qui associeraient mieux le secteur privé régional, en valorisant les avantages comparatifs économiques régionaux, sur la base d’une politique des filières telles :
• la filière pomme de terre, avec par exemple le Loroum et Titao comme capitale ;
• la filière culture maraîchère, avec le Yatenga et Ouahigouya comme capitale ;
• la filière tomate, avec le Passoré et Yako comme capitale ;
• la filière Niébé, avec le Zondoma et Gourcy comme capitale.
Pour ce faire, il a exhorté toutes les filles et tous les fils de la région à l’union et à la cohésion pour un sursaut d’orgueil à l’instar des autres régions issues de la communalisation intégrale consacrée depuis 2006.
Au terme des différentes communications et échanges, en plus de la suggestion du représentant des parrains, des recommandations ont été proposées, dont, entre autres :
• Trouver une politique pour mobiliser tous les ressortissants du Yatenga et de la région du Nord au Burkina et hors du Burkina qui s’intéressent au développement local de la région.
• Mobiliser les ressources à travers l’actionnariat, c’est-à-dire voir de près les personnes physiques ou morales qui ont l’expérience pour ce mécanisme, pour voir comment les choses peuvent se faire.

Organisation du salon Partenariat Public-Privé
La tenue de ce forum étant un pari réussi par le Conseil régional, son président a salué la présence des acteurs soucieux du développement de la région. Il a par ailleurs apprécié la qualité des échanges qui a permis de formuler des recommandations dont leur mise en œuvre permettra de mobiliser des fonds pour l’atteinte des objectifs fixés dans le Plan régional de développement.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits