Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Décentralisation : Renforcement de capacités des maires des 27 communes de la (...)

Décentralisation : Renforcement de capacités des maires des 27 communes de la région de l’Est

L’Association Tin Tua et l’Association Développement Solidaire Durable ont procédé, le 22 mars 2019, au Centre diocésain Mariam Juali de Fada N’Gourma, au lancement du Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT) dans les 27 communes de la région de l’Est. L’objectif de l’atelier était de présenter le PACT, particulièrement sa composante C, dont l’objectif est l’amélioration des liens de redevabilité entre les élus locaux et les citoyens. Il s’agissait également de faciliter l’adhésion des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de la mission confiée à ATT et DEVSO dans le cadre du programme.

L’idée d’un tel atelier est née grâce à la volonté politique qui a placé la décentralisation comme moteur du développement à la base. En effet, depuis 1991, la volonté politique s’est concrétisée par une série de mesures qui ont donné du sens au processus de décentralisation. Les étapes les plus importantes sont incontestablement l’adoption du Code général des collectivités territoriales (CGCT). L’évaluation qui a abouti à l’adoption des nouveaux référentiels de la décentralisation en 2017 a relevé que le processus de décentralisation a atteint un niveau irréversible, grâce à son ancrage institutionnel et à sa présence dans le vécu quotidien de la population. Dès lors, le Burkina Faso a une nouvelle vision prospective de la décentralisation à l’horizon 2040, et une politique nationale qui prend en compte les leçons apprises depuis des décennies. La vision prospective de la décentralisation ambitionne pour le Burkina Faso, à l’horizon 2040, « des collectivités territoriales performantes qui délivrent des services publics locaux de qualité et accessibles, impulsent un développement local inclusif et durable et animent une démocratie locale ancrée dans le substrat socioculturel ».

Cependant, la décentralisation au Burkina Faso reste confrontée à des défis majeurs, parmi lesquels les transferts de compétences sans les transferts concomitants de ressources, les services techniques déconcentrés, le secteur privé et la société civile travaillant chacun de son côté, entraînant des gaspillages d’énergie et de ressources – qui sont rares -, et un faible niveau de satisfaction des attentes et besoins des populations. Sans oublier les capacités financières insuffisantes des collectivités territoriales, une appropriation politique et sociale limitée de la décentralisation…


C’est dans ce contexte que se situe le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT) dans sa phase additionnelle qui couvre la période 2018-2021. Ce programme a placé la promotion du développement d’une culture de participation citoyenne et de contrôle citoyen en matière de prestations de services au cœur de ses actions. Pour cela, le PACT y a consacré entièrement l’une de ces cinq composantes, en l’occurrence la composante « C ».

Les participants, pour la plupart constitués des membres de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF), ont affirmé leur reconnaissance pour le choix porté sur leur association pour coordonner les activités du PACT. Cet atelier a donc été le lieu pour ces derniers de proposer la meilleure démarche qui sied pour conduire les activités en faveur du renforcement de la performance de leurs collectivités respectives. Pour le président régional de l’AMBF, cette activité vise à responsabiliser et à renforcer les capacités techniques de tous les membres de l’association pour une gestion participative.

A la fin de la journée d’échange, les participants sont repartis avec une compréhension harmonisée du PACT, et particulièrement de sa composante « C ». Plusieurs recommandations ont été adoptées ainsi qu’un chronogramme de mise en œuvre des activités.

Fanta DRABO, Observatrice Civitac, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

4ème édition du forum des forces vives de la commune de Loumbila

Le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits