Vous êtes ica: Accueil > Actualité > 1ère session du cadre de concertation de la commune de Ouahigouya

1ère session du cadre de concertation de la commune de Ouahigouya

Le lundi 25 mars 2019, le cadre de concertation de la commune de Ouahigouya a tenu sa première session ordinaire de l’année. Ce cadre d’information a été instauré pour favoriser le dialogue entre les différents acteurs pour accroître la mobilisation des ressources financières par la population. Cette session a connu la participation des CVD, des conseillers, des représentants des OSC et associations, des représentants des services techniques décentralisés et déconcentrés, les représentants des chefs coutumiers et religieux.


La grande salle climatisée de la mairie a abrité cette rencontre, qui avait à son ordre du jour deux grands points. Il s’agit notamment de deux communications. Une communication sur le bilan du Plan d’investissement annuel, présentée par Aubin W. KOUMSONGO, chargé de projet et programme de la mairie, et la deuxième communication, présentée par Amidou MANDÉ, DAF de la mairie, qui a porté sur la capacité de la commune en termes de mobilisation des recettes municipales.
Avant de céder la place aux communicateurs, le maire Basile Boureima OUÉDRAOGO a salué la présence des acteurs de développement de la commune à ce CCCO. Pour le maire cette rencontre d’échange et de partage d’information a un seul but : permettre la participation des citoyens à la gestion de la commune à travers le payement des taxes. En effet, poursuit-il, la population de Ouahigouya ne paye pas comme il se doit les taxes. Tout en souhaitant que cette rencontre sur la situation financière de la commune permette de changer positivement les choses, il a donné la parole au premier communicateur.

Faible mobilisation des ressources par la commune
Selon Aubin W. KOUMSONGO, en 2018, 67 projets ou actions ont été retenus pour un budget total estimé à 6 675 284 832 F CFA et réparti conformément selon les quatre axes du PCD, à savoir : axe stratégique pilier social, axe stratégique pilier environnement, axe stratégique pilier économique et, enfin, axe stratégique pilier gouvernance. Cependant les financements les plus ou moins acquis en 2018 ont été estimés à 82,74%, et dans ces financements acquis, la part des partenaires techniques et financiers est de loin la plus importante avec 84,94% ; l’état vient en deuxième position avec 13,95% et la contribution de la commune est de l’ordre de 1,11%, soit moins de 62 000 000 F CFA.
Cette présentation mettant à nu la faible mobilisation des ressources par la population a été la transition pour ouvrir la deuxième communication sur l’analyse du budget de 2018 et celui de 2019. Selon Amidou MANDÉ, DAF, le budget d’une commune est l’acte par lequel le conseil d’une collectivité territoriale prévoit et autorise les recettes et les dépenses d’une année. Ainsi, pour 2018, le budget de la commune de Ouahigouya était estimé à 3 030 268 164 F CFA et le budget recouvré a été de 1 029 921 098 F CFA, soit un taux d’exécution de 34%. Ce faible taux de recouvrement s’explique en partie par le retard de mise en œuvre de certains projets financés par les PTF. Au titre de l’année 2018, les prévisions en recettes propres de la commune s’élevaient à 1 234 294 605 F CFA et les recettes qui ont été recouvrées s’élevaient à 600 305 339 FCFA, soit 49% des recettes voulues. Pour cette année 2019 qui vient de commencer, le budget global prévisionnel de la commune s’élève à 1 598 721 470 F CFA, et les recettes propres sont évaluées à 1 162 394 900 F CFA.
Cette journée d’information a également été le cadre favorable permettant aux participants de pointer les difficultés liées à la mobilisation des ressources financières, puis de proposer des pistes de solution.

Solution pour un meilleur recouvrement financier
Nous avons noté comme solutions pouvant renforcer la mobilisation financière, entre autres :
-  définir une vision claire de mobilisation des ressources internes à travers l’élaboration d’une politique de mobilisation des ressources internes ;
-  recenser et immatriculer tous les biens de la commune ;
-  relire les cahiers de charges des infrastructures (marchandes, sociales, culturelles et sportives) ;
-  réviser le loyer des infrastructures marchandes et autres à travers l’élaboration d’une procédure de fixation et d’évolution périodique des loyers ;
-  valoriser le potentiel existant à travers la mise en place des PPP ;
-  prendre des dispositions diligentes pour le recouvrement de certaines recettes non perçues (taxes hôtelières, taxe de visite sanitaire…).
Au terme des échanges, le maire a apprécié la qualité des échanges du cadre de concertation et a insisté sur le fait que le développement de la commune est une affaire de toute la population de Ouahigouya. Il a souhaité que les sensibilisations sur la mobilisation des ressources financières continuent afin que chaque acteur participe à la construction la cité.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits