Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Cohésion sociale dans la région du Liptako-Gourma : le Système des Nations (...)

Cohésion sociale dans la région du Liptako-Gourma : le Système des Nations unies s’y engage

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a lancé, le 16 avril 2019, à l’hôtel Intégration de Dori, un cadre de concertation sur la transhumance transfrontalière. Cette rencontre d’échange entre acteurs directs et indirects de la transhumance est l’une des actions entrant en droite ligne de la mise en œuvre du projet “Promotion de la sécurité communautaire et la cohésion sociale dans la région du Liptako-Gourma” (PSCCS).

L’élevage et l’agriculture sont les principales activités de subsistance des communautés frontalières du Liptako-Gourma (Burkina Faso, Mali et Niger). La position transfrontalière et de transit de la région fait d’elle une zone de brassage entre les cheptels des trois pays, ainsi qu’entre des communautés qui sont d’ailleurs les mêmes de part et d’autre des frontières communes. L’élevage de la région étant principalement de type extensif, les principales sources pour l’alimentation du bétail sont constituées par les pâturages naturels et les sous-produits agricoles, malheureusement en diminution constante, du fait de certaines pratiques tels le défrichement, les feux de brousse, l’occupation des enclaves pastorales, la disparition des pistes de transhumance, la sécheresse, la raréfaction des zones pastorales, qui subissent une pression accrue de la part des agriculteurs.

Améliorer la gestion des ressources naturelles
La concurrence sur les ressources devient ainsi une cause croissante et immédiate de conflit dans la région, notamment en raison des effets du changement climatique. La mauvaise gestion des ressources rend les économies de la zone particulièrement vulnérables, alimentant les conflits entre les éleveurs et les agriculteurs. Il importe donc d’améliorer la gestion des ressources naturelles de telle sorte qu’elles soient des facteurs d’unité et de paix, un défi particulier pour la zone. Et c’est pour relever ce défi que le projet PSCCS a été initié par le système des Nations unies.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel et vient en appui aux initiatives des Gouvernements des trois pays dans leurs efforts de rétablissement de la sécurité et le développement dans la zone du Liptako-Gourma, et plus généralement dans le Sahel, en proie depuis 2012 à une crise sécuritaire sans précédent.

Ce cadre de concertation vise à renforcer la synergie des interventions entre les différentes structures et organisations en lien avec la transhumance pour la consolidation de la paix dans la région du Liptako-Gourma. Pour atteindre cet objectif global, il est question, d’abord, de renforcer le dialogue entre les acteurs de la transhumance, de faire un état des lieux des cadres de concertation existants sur la transhumance, d’identifier des stratégies et des actions pour la redynamisation des cadres existants, de proposer des stratégies pour une synergie d’action entre les cadres existants, d’identifier des infrastructures pastorales prioritaires à réaliser.

La rencontre a réuni les plus hautes autorités de la région du Sahel, telles que le gouverneur, le président du Conseil régional, les maires des quatre chefs-lieux de province de la région, les hauts-commissaires, des responsables de structures œuvrant dans le secteur de l’élevage et de l’agriculture, et des premiers responsables de services déconcentrés.

Romuald Windenonga OUEDRAOGO, Observateur Civitac, Dori

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits