Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Première session du Cadre de concertation communal de l’année 2019 de la (...)

Première session du Cadre de concertation communal de l’année 2019 de la commune de Loumbila

Le mardi 30 avril 2019 s’est tenue, dans la salle polyvalente de la mairie de Loumbila, la première session du Cadre de concertation de la commune. Présidée par le maire Paul Taryam ILBOUDO, la rencontre a mobilisé les CVD, les conseillers municipaux, les chefs coutumiers et religieux, les responsables et représentants des Services techniques déconcentrés, les forces vives de la commune et les OSC. Cette rencontre a été possible grâce à l’appui technique du Laboratoire Citoyennetés et financier de Solidar Suisse à travers le Programme d’appui au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne dans le Plateau central.

Afin de se conformer au décret N°2009-838/PRES/PM/MEF/MATD du 18 décembre 2009 du gouvernement burkinabè portant création, attributions, composition et fonctionnement de cadres de concertation pour le développement rural décentralisé, la commune de Loumbila a organisé sa première session du Cadre de concertation de l’année 2019, à l’instar des deux dernières tenues l’année précédente. Les points portés à l’ordre du jour à cette rencontre étaient notamment le bilan des activités de l’année précédente et les difficultés rencontrées, la programmation de celles en cours ainsi que les perspectives.

Au titre du bilan de l’année 2018, il a été noté que, parmi les activités qui y avaient été prévues, 29 ont été réalisées. Ces dernières sont notamment d’ordre social, avec les constructions d’infrastructures scolaires et sanitaires ainsi que leur équipement en matériel de travail, la construction de latrines, la réhabilitation de quelques forages et la construction de quelques ponts. Ces activités s’inscrivent dans l’Axe 1 du Plan communal de développement (PCD) de la commune, qui s’étend sur la période de 2017 à 2021 et a pour objectif de consolider le capital humain et promouvoir la protection sociale. Selon le maire, les résultats s’avèrent satisfaisants sur le plan de l’éducation car les indicateurs sont même au-dessus des normes recommandées par le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales. En effet, dans la commune de Loumbila il n’est pas possible d’entendre parler d’école sous paillote. Les 31 villages que compte la commune sont dotés de 38 écoles en dur.

Entre autres difficultés rencontrées pour la réalisation de ces activités, il y a le non-respect des conventions prises par les prestataires, ce qui explique un retard dans la réception de certaines infrastructures dans les délais prévus, puis les grèves dans certains organismes.

En ce qui concerne la programmation des activités et les perspectives pour l’année en cours, le président de la séance a déclaré qu’au vu du travail qui a été mené dans le social, il serait préférable de se pencher sur les activités économiques. Pour ce faire, au cours de l’année 2019 la commune travaillera à dynamiser le tissu économique local, à travers la promotion des infrastructures marchandes, des ressources halieutiques, de l’industrie culturelle, touristique et hôtelière, de la gestion durable des ressources naturelles, ainsi que le renforcement du réseau des pistes rurales de la commune. Ces actions entrent en droite ligne des objectifs de l’Axe 2 du PCD de la commune.

A l’issue des échanges, le chargé du Programme d’appui au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne dans le Plateau central, Dramane SAWADOGO, du Laboratoire Citoyennetés, a tout d’abord salué l’initiative du conseil communal, puis l’a félicité et encouragé car, pour lui, cette rencontre sert de tribune de redevabilité et permet d’associer plusieurs acteurs et de recueillir leurs avis, suggestions et recommandations en vue de renforcer le développement local. Il n’a pas manqué de retraduire la disponibilité du Laboratoire Citoyennetés ainsi que celle de son partenaire financier Solidar Suisse pour accompagner de telles initiatives.

Et le représentant de la Direction régionale de l’économie (DREP) du Plateau central, Salia SOMBIÉ, d’inviter la commune à continuer dans cette lancée dans le respect de la réalisation de ce cadre d’échange.

Le maire, quant à lui, s’est réjoui de tous ces propos en remerciant les participants pour l’attention portée à l’activité ainsi que la qualité des échanges. Il a tenu à féliciter ses collaborateurs pour le travail abattu les années précédentes, puis les a invités à redoubler d’ardeur au travail afin qu’ils atteignent les résultats escomptés pour l’année en cours et celles à venir.

Anaïs MONÉ, Observatrice CIVITAC, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

23 Août 2019 : ODJ forme 40 jeunes issus de 11 départements de la province du Yatenga sur la participation citoyenne
20 Août : 1re session du Cadre communal de concertation de Sapouy sur le thème : fiscalité locale et stratégie de mobilisation des ressources
Cadre de concertation de la commune de Méguet

Le 02 août 2019, dans la salle de réunions de la mairie, sur le thème : " Les techniques de mobilisation des ressources financières au profit du budget communal".

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visite: