Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Tribune de redevabilité : la commune de Sapouy se soumet à l’exercice pour la (...)

Tribune de redevabilité : la commune de Sapouy se soumet à l’exercice pour la première fois

Le samedi 4 mai 2019, le conseil municipal de la commune de Sapouy, avec à sa tête le député-maire Baoui NAMA, a présenté à sa population, pour la première fois, le bilan des activités qu’il a menées de 2016 à 2018. L’activité a été réalisée avec l’appui technique du Laboratoire Citoyennetés et le soutien financier de la Coopération suisse à travers le programme DEPAC-2.

L’une des conditions de la bonne gouvernance est la gestion saine et transparente des affaires publiques avec la participation de la population. Cette transparence passe nécessairement par la reddition des comptes. C’est convaincu d’une telle approche que le conseil municipal de la commune de Sapouy, localité située à 102 km de Ouagadougou dans la province du Ziro, région du Centre-Ouest, a tenu sa première journée de redevabilité. Réalisée sur le Plateau omnisport des anciens locaux de la Mairie, la cérémonie a été placée sous la présidence du Haut-commissaire de la province, puis a connu la présence du Préfet du département de Sapouy, du Directeur provincial de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, des partenaires techniques et financiers ainsi que celle de la population.

Avant que la parole ne soit passée au maire pour la présentation du bilan, le représentant des autorités coutumières et religieuses de la commune a tenu à remercier la population pour sa forte mobilisation autour de l’activité et a réitéré son accompagnement au conseil municipal pour l’exercice de sa fonction. A sa suite, le maire lui-même, dans son mot de bienvenue, n’a pas manqué d’expliquer l’objectif de cette journée qui se veut un cadre d’expression de la population en vue d’une démocratie locale participative. Il a également remercié les partenaires techniques et financier, les membres du conseil municipal ainsi que toute la population pour leur accompagnement. Le Haut-commissaire de la province, Boureima TIENDREBÉOGO, quant à lui, a félicité le maire ainsi que le conseil municipal pour cette initiative qui favorise le renforcement de la démocratie à la base, tout en invitant la population à marquer une part active à l’occasion par la prise de parole sans penchant ni clivage politique.

C’est une fois de plus en remerciant et en félicitant les membres du conseil municipal de la commune de Sapouy, composé de 105 conseillers, dont 4 femmes, que l’édile de Sapouy a commencé la présentation du bilan des activités réalisées de 2016 à 2018 dans la commune. En effet, ce dernier a reconnu que n’eurent été la cohésion et le dynamisme qui ont régné au sein de ce conseil municipal, il n’aurait pas atteint ces résultats. Le bilan présenté par le maire a notamment concerné 11 volets, à savoir : l’éducation, la santé, l’eau potable et l’assainissement, le sport et les loisirs, l’environnement, l’action sociale, la sécurité, l’acquisition de matériel de bureau, le renforcement de capacités, la mobilisation des ressources financières, et le secteur rural. La réalisation de ces actions a requis la somme de 878 068 026 F CFA, d’après le maire. Pour ce qui est des autres tâches qui relèvent de la compétence de la mairie, il est ressorti que, durant les trois années précédentes, 21 284 actes de naissance, 95 actes de mariage, 72 actes de décès, 13 actes fonciers et 44 délibérations du conseil municipal ont été réalisés. A l’issue de cela, le tableau relatif à l’exécution du budget durant les trois années précédentes en termes de recettes et de dépenses a été présenté à la population.

Ensuite, le maire a affirmé qu’outre la cohésion et le dynamisme dont ont fait preuve le conseil municipal, celui-ci a rencontré des difficultés pour l’exécution de certaines activités. Ces difficultés se situent notamment au niveau du budget, qui se traduit par une insuffisance criarde de ressources financières due à l’insuffisance des ressources transférées de l’Etat ainsi qu’à l’incivisme fiscal. L’insuffisance de personnel à la mairie ainsi que la lourdeur qui meuble les passations de marchés ont été recensées également comme difficultés.

En termes de perspectives pour les années à venir, il a été programmé la construction d’une gare routière, de 60 boutiques de rue, d’une auberge communale et de 4 hangars de 10 places.

Pour finir, ce fut le tour de la population de prendre la parole. Celle-ci a félicité le conseil municipal pour s’être livré à cet exercice de redevabilité ainsi que pour le travail abattu. Cependant elle n’a pas manqué d’interpeller le conseil sur le problème récurrent des caniveaux bouchés dans la ville, de l’aménagement du marché, de la dégradation des voies en saison pluvieuse, etc. Elle a également invité la mairie a plus de rigueur dans le recouvrement des taxes et aussi dans la relecture du Plan communal de développement afin de travailler de manière plus opérationnelle.

Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Projet "Harmonie Citoyenne"de l’UNALFA : "Les 48h de la citoyenneté"

Les 25 et 26 mai 2019 au Palais de la culture Jean-Pierre GUINGANÉ.

Atelier de restitution du diagnostic sur l’état du civisme sur les sites d’orpaillage dans la commune de Ouahigouya.

Organisé par la Coordination des Organisations de Jeunesse de la Commune de Ouahigouya (COJCO) le mardi 21 mai 2019 dans la salle de réunion du Centre d’écoute pour jeunes, à partir de 9 heures.

Conférence sur le thème « civisme et violence en milieu scolaire »

Organisée par le Cercle d’Etudes et de Formation Civique (CEFOC), le samedi 18 mai 2019 dans la salle de réunion de la Direction Régionale de l’Economie et de la Planification du Nord, à partir de 9 heures.

Rencontre d’échanges sur les bonnes pratiques suite aux causeries de sensibilisation sur le recouvrement des impôts et taxes au grand- marché de Ouahigouya et à naab-raaga.

Organisée par l’Association Féminine pour le Développement du Burkina Samedi 18 mai 2019, au Centre Louis Durieux de Ouahigouya à partir de 8 heures 30 minutes

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visite: