Vous êtes ica: Accueil > Actualité > La radio Ouaga FM rend hommage à une femme du Burkina artisan de paix et de (...)

La radio Ouaga FM rend hommage à une femme du Burkina artisan de paix et de cohésion sociale

Le prix Ouaga FM de la femme est à sa 12e édition. La cérémonie de remise de ce prix a eu lieu le 7 mai 2019 au CENASA. Ayant pour thème « Contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale », la présente édition a été placée sous le haut patronage de Mme Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL, ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire.

Depuis 2008, la radio Ouaga FM organise un concours à l’intention des femmes burkinabè qui mènent au quotidien des actions nobles. Cette initiative, d’après le Directeur général de la radio OUAGA FM, a pour but 1) de distinguer et de récompenser une femme majeure résidant au Burkina Faso et œuvrant avec détermination et abnégation en faveur du développement ; 2) d’encourager et de rendre visibles les actions de celle-ci ; 3) de donner confiance aux femmes en général afin qu’elles s’engagent dans des actions citoyennes pour le développement socio-économique ; puis 4) de valoriser la femme élue dans son engagement auprès de la société.

Pour ce faire, un jury composé de Mmes Alimata SAWADODO, Yvonne KAMBOU/OUÉDRAOGO et de M. Hamadou Benoît OUÉDRAOGO, président du jury, a été mis en place. Sur un total de huit dossiers présélectionnés, dont six provenant de la région du Centre et deux de la région des Hauts-Bassins, 4 candidates ont obtenu la moyenne pour la phase de sélection de la finale.

Plusieurs critères ont permis de porter le choix sur la candidate méritante :
• Etre de bonne moralité
• Ne pas être sous le coup de poursuites judiciaires
• Faire montre de sacrifice pour les autres
• Mener des activités pertinentes dans les domaines éligibles de la sécurité, la paix et la cohésion sociale
• Avoir donné la preuve de son abnégation et de sa détermination pour la cause défendue
• Avoir enregistré des résultats qualitatifs et quantitatifs importants dans les domaines éligibles
• Faire preuve d’un engagement et d’un leadership fort, d’une combativité dans son travail et d’une capacité de conviction sur sa candidature.

Au terme de l’analyse des membres du jury, une candidate a émergé à la tête du peloton, avec la note de 15,16/20, considérée comme honorable par le jury. Il s’agit de Mme HIEN/SOMA Téné Thérèse, institutrice de formation, directrice de l’école Zongonabitenga et par ailleurs présidente de l’Association Baowend-som. Mme HIEN a été affectée depuis 2008 dans le village de Zongonabitenga, situé à 10 km de Ouagadougou. A son arrivée, ce village était autrefois perçu comme un lieu d’instabilité et d’insécurité. La lauréate, de par ses actions, a réussi à y semer un climat de paix et d’amour.

En effet, elle affirme s’être inspirée de la communication non violente formalisée par Marshall ROSENBERG pour créer l’empathie d’abord en classe avec les tout-petits qui, eux, ont encore l’esprit malléable. Ensuite, avec l’accompagnement d’une organisation, Mme HIEN a mis en place son premier projet, qui consistait à sensibiliser la population sur la nécessité d’œuvrer pour un environnement de paix dans leur communauté. Afin d’avoir son adhésion, elle l’a formée à la communication non violente, puis à instaurer cette approche comme module d’enseignement dans son école.

Aussi, pour inculquer des valeurs de responsabilité aux enfants, des clubs de paix ont été mis en place dans chaque classe à l’école Zongonabitenga. Leur rôle est de recenser les conflits au sein de l’école, d’en apporter des solutions puis de faire le rapport à leur parrain.

C’est certainement cette démarche, en plus d’autres paramètres, qui ont fasciné le jury et ont permis à Mme HIEN de remporter le « prix Ouaga FM de la femme de l’année 2019 ». Elle a reçu de nombreux lots de la SN-CITEC, de la Galerie des pagnes, de Château-rouge, de INFINIX, un chèque de 1 million de francs CFA de la part du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, un autre de la même valeur plus un diplôme et un trophée de la part de la radio Ouaga FM. 

La patronne de la cérémonie n’a pas manqué de féliciter et d’encourager « la radio de toutes les générations » pour l’initiative et du thème choisi cette année. Elle a également félicité la lauréate pour la pertinence de son action car, selon elle, pour pérenniser la paix et la cohésion sociale dans notre pays, nous devons éduquer nos enfants à la non-violence.

Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Projet "Harmonie Citoyenne"de l’UNALFA : "Les 48h de la citoyenneté"

Les 25 et 26 mai 2019 au Palais de la culture Jean-Pierre GUINGANÉ.

Atelier de restitution du diagnostic sur l’état du civisme sur les sites d’orpaillage dans la commune de Ouahigouya.

Organisé par la Coordination des Organisations de Jeunesse de la Commune de Ouahigouya (COJCO) le mardi 21 mai 2019 dans la salle de réunion du Centre d’écoute pour jeunes, à partir de 9 heures.

Conférence sur le thème « civisme et violence en milieu scolaire »

Organisée par le Cercle d’Etudes et de Formation Civique (CEFOC), le samedi 18 mai 2019 dans la salle de réunion de la Direction Régionale de l’Economie et de la Planification du Nord, à partir de 9 heures.

Rencontre d’échanges sur les bonnes pratiques suite aux causeries de sensibilisation sur le recouvrement des impôts et taxes au grand- marché de Ouahigouya et à naab-raaga.

Organisée par l’Association Féminine pour le Développement du Burkina Samedi 18 mai 2019, au Centre Louis Durieux de Ouahigouya à partir de 8 heures 30 minutes

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visite: