Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Toéghin : une commune en marche vers l’émergence

Toéghin : une commune en marche vers l’émergence

Située dans la région du Plateau central, la commune de Toéghin est l’une des cinq (05) communes de la province du Kourwéogo, dont le chef-lieu est Boussé. Elle couvre une superficie de 189 km2 (source BNDT, 2002), soit 11,85% du territoire provincial et 2,20% du territoire régional. Elle est distante de 56 km de Ouagadougou, 41 km de Boussé et 70 km de Ziniaré. Commune partenaire du Laboratoire Citoyennetés, elle bénéficie des financements de Solidar Suisse à travers le programme d’Appui au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne dans le Plateau central. Profitant d’une séance de travail conduite par le Laboratoire Citoyennetés dans cette commune, nous avons recueilli des informations sur la vie de ladite commune pour les lecteurs de Civitac.

Dans les années 1960, Toéghin était un village appartenant au canton de Niou. En 1983, il est rattaché au département de Boussé, pour ensuite être érigé en département le 29 août 1985, conformément au décret n°85-046/CNR/PRES. A la faveur de la loi 055/AN du 21 Décembre 2004 consacrant la communalisation intégrale du territoire national, le département de Toéghin est érigé en commune rurale regroupant 18 villages. Le chef-lieu de la commune, Toéghin, comporte 5 secteurs (Itaoré, Souka, Cissin, Niandéghin et Pessalga).

A l’issue des élections municipales de 2016, le conseil municipal de la commune de Toéghin est composé de 36 membres, dont 5 femmes, avec à sa tête Idrissa SAWADOGO. Ce conseil municipal, à l’image des autres communes du Burkina Faso, est doté de 4 commissions permanentes, à savoir la Commission affaires générales, sociales et culturelles, la Commission affaires économiques et financières, la Commission environnement et développement local et la Commission aménagement du territoire et gestion foncière.

En plus de ses fonds propres, la commune de Toéghin bénéficie de l’accompagnement de l’Etat à travers le transfert des ressources et de celui de quelques partenaires techniques et financiers. L’ensemble de ces ressources permet à la commune de réaliser des activités dans les domaines de l’éducation, la santé, l’assainissement, etc.

Cependant, il demeure des difficultés dans la réalisation des activités de la commune. Selon Hamidou YERBANGA, Secrétaire général de la commune, la principale difficulté est le retard observé dans le transfert des ressources de l’Etat. Cette situation entraîne un décalage dans l’exécution des activités, amenant la commune à chercher d’autres solutions. Ainsi, dans la mesure du possible, pour la mise en œuvre de certaines activités, la commune utilise ses fonds propres pour réaliser ses activités et se faire rembourser quand les ressources de l’État seront disponibles. Mais cela n’est pas toujours évident, compte tenu de la modicité de ses fonds.

Pour y remédier, des efforts sont consentis par la Commission affaires économiques et financières pour le recouvrement des taxes, notamment par des séances de sensibilisation auprès de la population et des sorties régulières pour percevoir les taxes. En plus, la commercialisation des timbres communaux et la location de quelques matériaux (chaises, tentes, salles de réunions, appareils de sono, etc.) sont entre autres des activités qui permettent à la commune de constituer des fonds propres.

Certes, des efforts sont consentis pour une bonne gestion de la commune de Toéghin, mais il existe encore des problèmes récurrents, notamment sur le plan sanitaire, rendant difficile le fonctionnement des CSPS. Cependant, selon le SG, avec l’intervention des projets et programmes des partenaires techniques et financiers sur l’accès aux services sociaux de base et sur la participation citoyenne des populations à la gestion de la commune, nous fondons l’espoir qu’ensemble nous ferons de Toéghin une commune émergente.

Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits