Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Première session ordinaire du cadre de concertation communal de l’année 2019 (...)

Première session ordinaire du cadre de concertation communal de l’année 2019 de Dapelogo

Après les communes de Loumbila et de Ziniaré, celle de Dapélogo est la troisième sur les 20 communes que compte la région du Plateau central à tenir son premier cadre de concertation communal de l’année 2019. Cette rencontre s’est tenue le vendredi 28 juin dans la salle de réunions de la Mairie de Dapélogo. Elle a regroupé une centaine de participants composés de présidents CVD des villages, des chefs de service, des présidents d’association, des responsables religieux, coutumiers et politiques. Ceux-ci ont échangé autour du thème : « L’appropriation de la nécessité de l’élimination des Mutilations génitales féminines (MGF) par les acteurs locaux ». C’est grâce à l’appui technique du Laboratoire Citoyennetés et à l’accompagnement financier de Solidar Suisse à travers le Programme d’appui au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne dans le Plateau central que cette activité a été réalisée.

Jadis répandue dans notre pays pour des raisons culturelles, la pratique de l’excision, qualifiée de pratique rétrograde pour certains, est toujours un phénomène qui est d’actualité dans certaines localités, malgré les nombreuses sensibilisations et mesures répressives qui les accompagnent. En effet, l’Enquête Multisectorielle Continue (EMC) de 2015 fait état de 67,6% de femmes excisées sur la tranche d’âge 15-49 et 11,3% des filles de 0-14 ans. Selon l’eds iv-bf/mics 2010, la proportion de femmes excisées dans la région du Plateau central est de 88% pour les femmes de 15-49 ans. D’après, l’EMC 2015, la proportion sur la même tranche d’âge est de 70,7%. Par ailleurs une étude réalisée sur les violences faites aux enfants en 2018 a révélé que sur la tranche d’âge de moins de 18 ans, 19,3% des filles sont victimes de l’excision.

Vu le taux de prévalence non négligeable de cette pratique dans la région du Plateau central, le conseil municipal de la commune de Dapélogo a dirigé les échanges de son premier cadre de concertation de l’année 2019 sur ce sujet. Le thème qui a guidé ses échanges est : « L’appropriation de la nécessité de l’élimination des mutilations génitales féminines (MGF) par les acteurs locaux ». A travers cette session, le conseil municipal entend, d’une part, impliquer les acteurs locaux dans les actions de promotion de l’élimination des MGF, amener les leaders communautaires à jouer leur rôle de redevabilité aux populations pour une prise de conscience sur la question et, d’autre part, faire connaître aux leaders communautaires les sanctions prévues par les textes.

Pour ce faire, une communication sur l’excision a été présentée par la Direction provinciale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire de l’Oubritenga. Le contenu de l’exposé a porté essentiellement sur la définition du terme ‘’excision’’ et ses différents types, les taux de prévalence de cette pratique dans les 13 régions du pays, et les législations adoptées à cet effet. Il s’en est suivi la présentation d’une boîte à images sur les mutilations génitales féminines et leurs conséquences physiques en photos réelles aux participants. Un film sur la pratique de l’excision a également été projeté par le communicateur.

Au terme de la présentation, des préoccupations et/ou recommandations ont été posées par les participants qui ont dit mesurer les conséquences graves des MGF à travers les images et vidéos réelles qu’ils ont vues. Ainsi, ils suggèrent l’organisation de séances de sensibilisation rapprochées des populations à la base, suivies de projection de films pour plus d’impact. Un des chefs coutumiers en a profité pour inviter les uns et les autres à un changement de comportement car l’excision est une pratique dépassée que nous devons bannir de nos habitudes.

C’est avec des participants engagés à lutter davantage contre les MGF que se sont fermées les portes de la première session du cadre de concertation communal de l’année 2019 à Dapélogo. Le Maire s’est réjoui de cette prise de conscience par les participants et a encouragé les uns et les autres dans ce combat afin d’observer une baisse du taux de prévalence de cette pratique dans la région du Plateau central.

Moné Anaïs, observatrice CIVITAC, Plateau central.

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Cérémonie solennelle de bénédiction et d’inauguration du nouveau siège

Le mardi 03 décembre 2019 dans l’enceinte du Centre national cardinal Paul-Zoungrana, sis à Dagnoen, à partir de 08h30.

Conférence de presse/bilan partiel du projet Alliance Jeunes et Parlementaire-AJP

Le jeudi 28 novembre 2019 à 10h, dans les locaux du Balai citoyen, sis à Wayalghin.

Session extraordinaire suivie d’une session budgétaire du conseil municipal de Ouahigouya, dans la salle des fêtes du nouveau site de la mairie.

Les 25, 26 et 27 novembre 2019.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visite: