Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Émergence de nouveaux modes de régulation des conflits au niveau local : la (...)

Émergence de nouveaux modes de régulation des conflits au niveau local : la contribution du Laboratoire Citoyennetés

Contribuer à faire émerger de nouveaux modes de régulation et de gestions des conflits par les collectivités territoriales, telle est la volonté du programme DEPAC. Ce programme est financé par la Coopération suisse et mis en œuvre par le Laboratoire Citoyennetés, qui a conduit une cartographie des conflits, les mois précédents, dans les collectivités partenaires du programme DEPAC. Les premiers résultats de l’étude ont été présentés aux acteurs concernés, par ailleurs partenaires du DEPAC, les 25 et 26 juillet 2019, dans une des salles de conférences de Palace hôtel.

Le Burkina Faso traverse de nos jours une situation difficile, marquée par des conflits intercommunautaires récurrents occasionnés par l’extrémisme violent. Cette situation met à rude épreuve la cohésion sociale et la paix aussi bien au niveau local que national. Comment ne pas, dès lors, mettre en œuvre des actions pour rétablir la sérénité au sein des populations ? C’est ce que essaient de faire le gouvernement et d’autres acteurs, tel le Laboratoire Citoyennetés.

Ainsi, le Laboratoire Citoyennetés, dans la mise en œuvre du programme DEPAC, entend apporter sa contribution à travers un séminaire de réflexion sur le thème : « La régulation et la gestion des conflits au sein des territoires décentralisés : pratiques et défis dans un contexte d’insécurité ». Ce cadre d’échange intervient à l’issue d’une étude commanditée par le Laboratoire Citoyennetés sur la cartographie des conflits dans les collectivités partenaires du programme DEPAC. Cette étude a consisté, d’une part, en une description analytique des facteurs, acteurs et interactions et dynamiques de conflit ; et, d’autre part, en une analyse de l’impact des dynamiques de conflits sur le fonctionnement des collectivités territoriales concernées.

Les premiers résultats de cette étude ont permis de mettre entre autres en lumière :
-  le contexte juridique et institutionnel de régulation et de gestion des conflits en lien avec le rôle des collectivités territoriales ;
-  les types de conflits pouvant impacter la performance de collectivités territoriales avec des exemples concrets vécus par ces derniers ;
-  les facteurs de fragilité dans les zones d’intervention ;
-  les connexions ou risques de connexion entre ces conflits et le terrorisme ;
-  les impacts des conflits au niveau des collectivités territoriales (économiques, sociaux, politiques, environnementaux, humains, etc.).

Au-delà de cette analyse des phénomènes de conflits au niveau local, cette rencontre vise également à mutualiser les expériences de gestion et de régulation de conflit au niveau local, puis à identifier des perspectives d’actions innovantes en matière de prévention et de gestion de conflits. Dans ce sens, les travaux des deux jours ont débuté par une synthèse de l’enquête statistique ainsi qu’une présentation des résultats provisoires de l’étude aux participants, suivie d’échange. Ce fut le lieu pour les commanditaires de l’étude d’apporter des réponses aux inquiétudes des uns et des autres, mais aussi, en retour, de recueillir leurs suggestions pour l’amendement du rapport définitif, en cours d’exécution.

La suite de la première journée fut marquée par deux panels. Avec pour ligne directrice « la gestion des conflits entre tradition et modernité en contexte de décentralisation », le premier panel était composé de deux communications. La première, présentée par Urbain YAMÉOGO, Président du Centre d’information et de formation en matière de droits humain en Afrique (CIFDHA), portait sur la justice moderne vue par les communautés locales : solution ou problème. La seconde communication, exposée par le Pr Albert OUÉDRAOGO, avait pour thème les modes traditionnels de gestion des conflits : principe, modes d’actions et défis contemporains.
Le second panel, également composé de deux communications, s’est penché sur les facteurs et instruments de cohésion ou de clivage. Dans sa communication à cet effet, Jean-Marie OUATTARA, expert en foncier, s’est appesanti sur l’état des lieux juridique et institutionnel et les pratiques sociales sur la gestion des conflits fonciers. Et au Pr Serges Théophile BALIMA, ancien ministre de l’Information, de clore la boucle avec sa communication sur les principes clés, les facteurs de succès et les défis majeurs sur l’éducation aux médias dans un contexte actuel d’insécurité.

Le deuxième jour de la rencontre était essentiellement consacré au partage d’expérience des partenaires du programme DEPAC, notamment les collectivités territoriales, les OSC et les médias. Les travaux en atelier qui ont suivi ont eu pour but d’identifier des actions innovantes en matière de prévention et de gestion des conflits locaux.

Ce cadre d’échange a permis aux participants de connaitre l’enjeu des conflits auxquels ils font face au quotidien dans leurs collectivités. A travers les partages d’expérience et les propositions des uns et des autres, ils se sentent mieux outillés pour gérer certains conflits et, de ce fait, promouvoir la cohésion sociale, gage de paix et de développement.

Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

23 Août 2019 : ODJ forme 40 jeunes issus de 11 départements de la province du Yatenga sur la participation citoyenne
20 Août : 1re session du Cadre communal de concertation de Sapouy sur le thème : fiscalité locale et stratégie de mobilisation des ressources
Cadre de concertation de la commune de Méguet

Le 02 août 2019, dans la salle de réunions de la mairie, sur le thème : " Les techniques de mobilisation des ressources financières au profit du budget communal".

 

Visiteurs connectés

4 visiteurs en ce moment

Total visite: