Vous êtes ica: Accueil > Actualité > La CADEPAC outille ses partenaires sur la budgétisation sensible au (...)

La CADEPAC outille ses partenaires sur la budgétisation sensible au genre

La Cellule d’Appui à la Décentralisation et à la Participation Citoyenne (CADEPAC) a organisé, du 02 au 04 septembre 2019, à Couli’s Royal de Réo, un atelier de formation du personnel terrain, des points focaux et des partenaires des collectivités territoriales du programme DEPAC. Venus des quatre régions partenaires dudit programme, les participants ont vu leurs compétences renforcées en matière de budgétisation sensible au genre (BSG). Une activité qui a pu voir le jour grâce à l’appui de la Coopération suisse.

Exécuté par trois mandataires que sont le Consortium GAC, le Laboratoire Citoyennetés et Helvetas, le programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation Citoyenne (DEPAC) a fait de la question du genre un facteur clé pour sa réussite. En effet, la planification et la Budgétisation sensible au genre sont un processus qui s’inscrit dans une logique d’approfondissement de la démocratie, et subséquemment de bonne gouvernance. C’est donc consciente de cela que la CADEPAC a jugé pertinent d’organiser cet atelier de formation au profit des acteurs chargés d’accompagner les collectivités à prendre en charge la question de la BSG. Une fois les capacités nécessaires acquises, ces acteurs seront à même de remplir pleinement les missions à eux confiées. Du reste, c’est tout le souhait de la CADEPAC.
La formation a été marquée par la présence du maire de la commune de Koudougou (au début) et du directeur général des collectivités territoriales et du représentant de la Coopération suisse. Le maire Maurice Mocktar ZONGO, avant de souhaiter un agréable séjour aux participants, s’est réjoui du choix porté sur sa commune pour l’organisation de la formation. Après son intervention, Jean-Pierre SALEMBÉRÉ, chargé de programme à la Coopération suisse, a évoqué l’importance du genre dans la planification et la budgétisation des activités. Et c’est pourquoi il pense que l’atelier se présente comme une opportunité d’information, de sensibilisation et de formation des acteurs des collectivités territoriales pour la prise en compte de cette thématique.


De gauche à droite, le représentant de la Coopération suisse, le DG des collectivités territoriales et le maire de Koudougou
Emboîtant les mêmes pas que ses prédécesseurs, le directeur général des collectivités territoriales, Idrissa KOANDAs a souligné la pertinence du choix du thème de la formation et rappelé l’un des objectifs du programme DEPACs qui est de réduire les inégalités liées au sexe. Tout en invitant les participants à des échanges francs qui doivent leur permettre d’implémenter la sensibilité genre dans la planification et la budgétisation locales, il a traduit l’engagement du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale à entreprendre des plaidoyers à l’endroit des autres institutions de l’Etat pour la prise en compte de la sensibilité genre.

Trois jours pour décortiquer la question de la BSG

En organisant cette formation, la CADEPAC poursuit un objectif global, qui est d’améliorer l’accompagnement des acteurs pour la prise en compte du genre dans les documents de Planification de programmation annuelle (PAI) et de mise en œuvre des budgets locaux. C’est ainsi, à travers trois modules, que la question de la budgétisation sensible au genre a été décortiquée. Il s’agit du concept genre et des enjeux de la budgétisation sensible au genre, de la budgétisation sensible au genre en pratique, et des techniques et outils de suivi de la budgétisation au genre sensible au niveau local.
Dans sa présentation, René TASSEMBÉDO, chargé de la formation, a défini le genre comme étant « une donnée socioculturelle et le produit d’une socialisation qui décrivent les relations et les rôles prédéterminés par la société pour les hommes et les femmes ». Si le budget tout court peut être perçu comme l’acte par lequel sont prévues et autorisées par le conseil de collectivité territoriale les ressources et les charges de la collectivité pour une année donnée, le budget sensible au genre se présente comme celui qui prévoit des actions à même de contribuer à réduire les inégalités de sexe au niveau de la collectivité. Il répond à quatre questions : l’intégration de la participation des bénéficiaires, la prise en compte du chômage des jeunes, l’autonomisation économique des femmes et la budgétisation des actions en direction de la réduction des inégalités entre les sexes.


Le deuxième module de la formation, qui a été consacré à la budgétisation sensible au genre en pratique, a permis aux participants de comprendre davantage le processus budgétaire des collectivités et le rôle des différents acteurs, comment préparer le budget sous l’angle genre, comment évaluer, budgétiser et programmer le budget sous l’angle genre, comment examiner et adopter le budget sous l’angle genre. Le troisième et dernier module de la formation a porté sur les techniques et les outils de suivi de la budgétisation sensible au genre au niveau local. A ce niveau, il s’est agi essentiellement de montrer les bénéfices de l’analyse BSG, les outils de suivi budgétaire et l’application des outils de suivi. Le début et la fin de chaque module ont été marqués par différents travaux de groupe qui ont permis à chacun de partager ses idées avec les autres.

Romuald Windenonga OUEDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits