Vous êtes ici: Accueil > Actualité > État civil : l’association Kiib Teega Wendé de Poa s’engage pour des actes de (...)
État civil : l’association Kiib Teega Wendé de Poa s’engage pour des actes de naissance conformes

Le village de Loaga, dans la commune de Poa, a abrité, ce 25 septembre, une sensibilisation sur les documents de l’état civil. Conduite par l’association Kiib Teega Wendé, elle vise à permettre aux populations de comprendre les enjeux de ces documents. Tous les dix villages de la commune de Poa seront touchés par cette campagne de sensibilisation.

Le canal choisi par l’association pour la sensibilisation des populations est le théâtre. Avec la troupe qu’elle a mise en place depuis quelques années maintenant, elle parcourt différents thèmes, dont la question de l’état civil qui, on le sait, demeure l’une des plaintes les plus récurrentes auxquelles font face les mairies. ’’’’On a remarqué que dans la commune en général il y a des problèmes de papier, surtout au niveau de l’état civil. Il y a des doublons, des erreurs d’écriture, et il y a aussi des gens qui ne disposent même pas de ces papiers’’, a expliqué Philippe NITIÈMA, président de l’association.

Et c’est pour remédier à ce problème que l’AKTW a estimé bon de mener cette activité de théâtre de sensibilisation, jugée plus proche de la population, afin de permettre à cette dernière de mieux comprendre l’importance des documents de l’état civil. L’on peut dire que le pari de la mobilisation a été largement gagné, car, à cette séance de sensibilisation, les populations de Loaga n’ont pas hésité à sortir nombreux pour écouter le message dont l’association était porteuse. Une forte mobilisation due au fait que l’association a eu la judicieuse idée de cibler un jour de marché de la localité pour mener l’action.

L’histoire racontée dans la pièce de théâtre est celle des membres d’une coopérative qui, parce que très dynamiques dans leur travail, ont été invités dans un pays étranger. Pour pouvoir s’y rendre, il faut établir un certain nombre de papiers. L’acte de naissance, qui est le premier document d’identité de chaque citoyen, fait partie des documents à joindre pour l’établissement desdits papiers. Mais l’on va se rendre compte qu’il y a des erreurs sur les actes de certains qui croyaient pourtant dur comme fer à la conformité de leurs papiers. Au moyen de cette histoire, racontée avec un mélange de ton humoristique, les comédiens ont su tenir le public en haleine.

À la fin du spectacle, la parole a été donnée à ceux qui le souhaitent pour des questions. Le chef du village, à l’état civil Ablassé KABORÉ, qui a également effectué le déplacement du marché, a confié qu’il y a longtemps que les Loagalais attendent cette sensibilisation, parce qu’au niveau du village il y a des difficultés en lien avec l’établissement des actes de naissance.

Pour ce dernier, l’association vient de leur apporter plus de lumière sur la démarche à suivre pour éviter de se retrouver dans des situations désagréables. Avant de remercier l’association pour l’initiative, il a promis que des actions seront menées à leur niveau, afin que ceux qui n’ont pas pu assister à la sensibilisation puissent disposer des mêmes informations que les autres.

Monsieur NITIЀMA, pour sa part, a dit qu’il était satisfait de la mobilisation, parce qu’effectivement c’est plus de la moitié du marché qui s’est vidée pour suivre la sensibilisation. Il dit ne pas douter qu’il y aura dorénavant du changement. Pour cela il en veut pour preuve le fait que, par le passé, l’association a fait des sensibilisations sur l’importance des documents de l’état civil. Des sensibilisations qui auraient porté fruit car la mairie aurait attesté qu’il y a moins de jugements supplétifs parce que les gens déclarent les naissances au moment opportun. Il a aussi tenu à remercier le Laboratoire Citoyennetés et son partenaire la Coopération suisse qui les accompagnent pour ces campagnes de sensibilisation. Un accompagnement qui date de 2012.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Boucle du Mouhoun/Dédougou : un nouveau cimetière pour répondre aux besoins funéraires croissants de la ville
L’inauguration officielle du cimetière municipal de Dédougou a eu lieu ce lundi 03 juin 2024 sous le patronage du président de la Délégation spéciale régionale de la Boucle du Mouhoun, représenté par son (...) Lire la suite
Boucle du Mouhoun/examens scolaires session de 2024 : le clap de départ donné dans les écoles Centre de Dédougou
Le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babou Pierre BASSINGA, a donné le clap de départ le mardi 4 juin 2024, de l’administration des des épreuves écrites des examens scolaires de la (...) Lire la suite
Développement local : le panel de Fara fait le point de ses activités sur les réalisations du PUDTR
Le mardi 28 mai 2024, la salle de réunion des producteurs de coton de Fara a abrité la journée de dialogue OSC/autorités locales de la commune de Fara sur les réalisations du PUDTR. Cette activité a (...) Lire la suite
Toute l'actualité