Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Sapouy : Le Conseil municipal prend des décisions pour la mobilisation des (...)

Sapouy : Le Conseil municipal prend des décisions pour la mobilisation des recettes

Lors de la troisième session ordinaire du Conseil municipal de Sapouy organisée le 1er octobre 2019 dans la salle des délibérations de la mairie, d’importantes délibérations ont été soumises à l’examen, l’amendement, puis l’adoption des conseillers de la commune. Des délibérations qui portaient essentiellement sur la mobilisation d’autres recettes au profit de la commune.

D’entrée, le maire Baoui NAMA a remercié les conseillers qui ont répondu présent à sa convocation, bien que la saison pluvieuse batte encore son plein pour la plupart d’entre eux. Le premier adjoint, Sidiki NAMA, a, par la suite, procédé à l’appel nominal des conseillers. Sur les 105 que compte la commune, l’on a enregistré 89 présents, 14 absents et 2 procurations. Quant au deuxième adjoint, Assane SANFO, il a procédé à la lecture du procès-verbal de la deuxième session ordinaire.

Avant que les différentes délibérations ne soient posées sur la table des échanges, l’Union des religieux et coutumiers du Burkina Faso (URCBF) a été autorisée par le Conseil municipal à faire une communication sur les grossesses non désirées et précoces en milieu scolaire. Cette organisation est venue plaider auprès du Conseil municipal afin que des actions concrètes soient menées dans le sens de lutter contre le phénomène des grossesses non désirées et précoces en milieu scolaire.

Les délibérations du jour

La première délibération soumise à l’appréciation des conseillers était celle relative à la fixation de la redevance sur la gestion d’un magasin de stockage d’amandes de karité. Un magasin que la commune vient de construire au secteur 2 de la ville de Sapouy. Plusieurs propositions sur la somme à verser mensuellement ont été faites, mais au final la majorité des conseillers a retenu celle de cinquante mille (50 000) francs CFA, donnant ainsi lieu à l’adoption de cette délibération.

Il y a eu ensuite l’examen et l’adoption d’une délibération portant institution d’une taxe sur le ramassage d’agrégats par les tricycles.

Selon le maire Baoui NAMA, c’est une pratique qui est à la mode actuellement. « Il faut que ces gens contribuent aussi aux recettes communales », estime-t-il. A ce niveau, l’on avait trois propositions, à savoir 5 000 F CFA par mois, ou 500 F CFA par jour, ou encore 1 000 F CFA par jour. Après des échanges qui ont permis aux uns et aux autres de donner leur avis, il a été décidé de s’accorder sur la somme de 1 000 F CFA par jour.

La troisième délibération a porté sur la modification du budget de la commune. Elle intervient après que la commune a bénéficié du fonds minier que l’Etat a décidé de faire profiter à toutes les 351 communes du Burkina Faso. La part de Sapouy s’élève à 17 533 503 F CFA. Le maire a proposé que cette somme soit utilisée pour la réparation des chaises de la mairie, la réparation des écoles et boutiques ayant subi des dommages, l’achat d’une moto pour le coursier de la mairie et l’achat de tables-bancs pour les écoles qui n’en ont pas assez.

Si certains conseillers ont proposé que la somme soit plutôt utilisée pour d’autres choses, tels l’achat de médicaments, la réparation du pont, le maire a dit être conscient de ces besoins, mais malheureusement les ressources ne suffisent pas pour les satisfaire, surtout en ce qui concerne la question du pont qui demande des centaines de millions. Une explication qui a convaincu plus d’un, entraînant l’adoption de cette avant-dernière délibération.

La dernière délibération portait sur la fixation d’un montant pour la location du Plateau omnisport construit sur le terrain de l’ancienne mairie. Si toutes les délibérations de cette session ont été adoptées, il faut souligner l’esprit participatif qui a prévalu avant leur adoption. Sans langue de bois, ceux qui le souhaitaient ont eu droit à la parole pour exprimer leur opinion. Des débats parfois houleux et contradictoires, mais qui méritaient d’être menés, d’autant plus qu’ils participent de la vitalité d’une bonne gouvernance. Et c’est tout à l’honneur de la commune de Sapouy. En divers, le maire a invité les conseillers et CVD à sensibiliser davantage les populations sur la vente des terres, devenue une pratique abusive dans la commune.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Formation des jeunes du Conseil régional de l’Est en entrepreneuriat agricole financier par le PSAE/MAA

Du 30 novembre au 4 décembre 2020, au ministère de l’Agriculture.

Atelier régional de vulgarisation de la plateforme Civitac et de formation en communication publique multimédia

Du 24 au 27 novembre 2020 à Fada.

Atelier de production capitalisation radio, contrôle citoyen et reddition des comptes

Du 12 au 13 novembre 2020 à Koudougou.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits