Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Réalisation de 24,4 km de pistes rurales dans le Nord : l’avant-projet (...)

Réalisation de 24,4 km de pistes rurales dans le Nord : l’avant-projet détaillé validé

Le Conseil régional de la région du Nord a organisé un atelier de validation de l’avant-projet détaillé (APD) des études techniques d’exécution des travaux de réalisation de 24,4 km de pistes rurales. Cette rencontre de concertation et d’information avec les acteurs des communes concernées, à savoir les communes de Ouahigouya, de Arbollé, de Lèba et de Tangaye, s’est tenue le 3 octobre dans la salle de réunions du Conseil régional du Nord. Elle a été présidée par le Secrétaire général du Conseil régional, Bréhima SAWADOGO.

24,4 km est la longueur totale pour cette première étape, avec un coût global d’environ 300 millions de francs CFA. Ces pistes rurales seront effectives dans 11 villages des quatre communes cibles. Ainsi, dans la commune de Ouahigouya, le tronçon va de Roba à Mouni ; dans la commune de Arbollé, le tronçon traverse les villages de Boulkon, Nomboalon jusqu’à Yalgatenga ; dans celle de Lèba, le tronçon va de Bouloulou en passant par Sanh, Laoua jusqu’à Bilinga ; enfin, dans la commune de Tangaye, le tronçon traversera les villages de Tougué Yarcé jusqu’à Tougué Mossi.

Un processus de réalisation très participatif

Selon Etienne ZOUNDI, responsable du domaine infrastructure HIMO à Helvetas, qui est d’ailleurs la structure mandataire pour le volet piste rurale HIMO, dans le cadre du programme DEPAC, s’agissant des pistes rurales, Helvetas travaille à ce que les collectivités territoriales puissent maîtriser l’itinéraire technique, institutionnel et financier en matière de réalisation et d’entretien de ces investissements. Pour lui, il est donc important que ces collectivités assurent la maîtrise d’ouvrage, dans un contexte de décentralisation au Burkina où les pistes rurales font partie des domaines de compétence des régions. C’est pourquoi, dans l’exécution des activités, le Conseil régional est le maître d’ouvrage mais il est accompagné techniquement par Helvetas.

Dans cette phase d’exécution des pistes rurales, les collectivités ont priorisé 24,4 km de pistes rurales à réaliser. C’est dans ce processus que des études ont été engagées pour cette première étape. La réalisation de ces premières pistes rurales n’est qu’une partie de la phase car l’ensemble de la phase s’étale à sur 44,5 km de pistes qui seront réalisées. Selon les présentations, la réalisation de ces ouvrages suit un processus très participatif plus ou moins long. Ainsi, le processus avec les collectivités a débuté depuis 2018 par les activités de concertation et d’information, en passant par la priorisation et la sélection des tronçons de pistes à réaliser.
Actuellement c’est la phase études techniques, d’où la tenue de l’atelier de validation des études. A en croire M. ZOUNDI, les travaux vont démarrer courant novembre 2019. En effet, les travaux pourraient démarrer bien avant cette période, mais étant toujours dans la saison pluvieuse, il sera difficile de commencer les activités, d’autant plus qu’elles seront réalisées selon la méthode Haute intensité de main-d’œuvre. Il a par ailleurs apprécié très positivement la participation des différents acteurs à cette rencontre qui a connu la participation de l’ensemble des parties prenantes, à savoir les maires des communes concernées, les présidents des Conseils villageois de développement, les présidents des comités villageois des pistes et les représentants des services techniques déconcentrés et décentralisés.

Une intermédiation sociale mise en place pour faciliter l’exécution des travaux

Durant cette présentation, le responsable de l’intermédiation sociale, Abdoul Karim KOÉTA, a présenté le rôle des Comités villageois de piste (CVP). En effet, l’intermédiation sociale peut être définie comme l’ensemble des moyens pour faciliter la mise en œuvre des activités sur le terrain. Il favorise la communication entre les différents acteurs. L’intermédiation travaille en étroite collaboration avec les CVP, qui ont pour rôle de mobiliser et de galvaniser les populations dans l’exécution des activités HIMO pendant et après la réalisation de la piste. Les CVP, après la réalisation des activités, doivent rester vivants car ils doivent veiller à la gestion des pistes. Ainsi, pour chaque tronçon de piste il y a autant de CVP installés. Ainsi, si le tronçon traverse 3 villages on met en place trois CVP, c’est-à-dire chaque village avec son comité de piste. Les différents comités de piste villageois ont été installés avec l’implication de tous les acteurs des villages. Si dans un village il y a 4 quartiers, tous les quartiers sont représentés. C’est donc un comité à l’échelle village.

Un projet qui vient à point nommé pour toutes les communes bénéficiaires
Après avoir validé le document de l’avant-projet détaillé et pris connaissance des dossiers d’appel d’offres, les participants repartent tout heureux et disent repartir baliser le terrain pour le démarrage des travaux pratiques. Pour Amadé Mickinam OUÉDRAOGO, maire de la commune de Lèba : «  J’apprécie très positivement cette intervention du Conseil régional et Helvetas à travers le programme DEPAC 2, financé par la Coopération suisse dans ma commune. En effet, je peux dire que les préoccupations de l’ensemble de la commune ont été prises en compte, et nous remercions la DDC et ses partenaires techniques de mise en œuvre. Les élèves n’auront plus à souffrir pour arriver à l’école, les évacuations sanitaires se feront dans de bonnes conditions et les commerces intercommunaux vont fructifier. » Quant à Omar SAWADOGO, président Environnement et développement local de la commune de Tangaye, ce projet vient à point nommé dans sa commune, car « cette piste (Tougué Mossi à Tougué Yarcé) faisait partie des besoins nécessaires des populations de la commune en matière d’aménagement de voirie. Il était même inscrit dans le Plan de développement de la commune. C’est un grand ouf de soulagement pour nous car la Coopération suisse vient de nous ôter une épine du pied et nous ne pouvons que les remercier pour leur forte contribution au développement des collectivités locales ».

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

3e session ordinaire du Conseil municipal de Koudougou

10 et 11 octobre 2019 à 9h00, dans la salle des fêtes de la mairie.

Première session du Comité de pilotage COPEGOL (Compétition pour l’excellence dans la gouvernance locale)

Le mardi 08 octobre 2019, dans la salle de conférences de la mairie de Ziniaré.

Cérémonie d’anniversaire des 20 ans de la Radio Ouaga Fm

Le mercredi 02 octobre 2019 à partir de 09h dans l’enceinte de la Radio.

 

Visiteurs connectés

6 visiteurs en ce moment

Total visite: