Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Journée mondiale de l’alimentation : la Fondation Konrad-Adenauer la célèbre (...)

Journée mondiale de l’alimentation : la Fondation Konrad-Adenauer la célèbre à travers une conférence à Ouahigouya

La Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung, dans la mise en œuvre de son projet ‘’Un seul Monde sans Faim’’, a organisé, le mercredi 16 octobre 2019, une conférence sur le thème « État des lieux de la sécurité sanitaire des aliments » à Ouahigouya, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation. Elle a rassemblé différents acteurs du domaine et les autorités de la région, dans la salle de la mairie de Ouahigouya.

‘’Un seul Monde sans Faim’’ est un projet allemand dont le but est de prévenir les crises dans la sécurité alimentaire par la promotion des principes de bonne gouvernance. C’est du reste ce qu’a laissé entendre son coordonnateur national, Alidou BANCÉ, dans sa présentation. C’est un projet régional qui intervient dans la région du Liptako-Gourma, à savoir les zones frontalières du Burkina Faso, du Mali et du Niger. Au Burkina le projet intervient dans la région du Nord. Selon M. BANCÉ, la région du Nord est une des régions assez concernées par la sécurité alimentaire. C’est fort de ce constat que le projet intervient dans la région à travers un certain nombre d’activités, notamment le renforcement de capacités des acteurs sur des concepts en rapport avec la sécurité alimentaire. La réalisation de ces activités vise à amener les acteurs à anticiper sur les problèmes de sécurité alimentaire. Et pour la société civile et les médias, ces activités doivent les amener à interpeller et à avoir un regard critique sur les politiques de sécurité alimentaire. Cette conférence sur la sécurité sanitaire des aliments, qui se tient à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, est une manière pour la Fondation d’apporter sa part dans cette célébration qui a lieu le 16 octobre sur le thème «  Agir pour l’avenir, une alimentation saine pour un monde faim zéro ». « C’est d’ailleurs cette thématique qui a inspiré notre projet », dit-il.

Pour le formateur Moussa Ouattara, ingénieur agronome et expert en sécurité sanitaire des aliments, cette conférence, qui a été organisée dans le cadre de la commémoration de la 39e Journée mondiale de l’alimentation, est vraiment une occasion pour les acteurs du Nord, non seulement de s’imprégner d’abord des stratégies qui sont mises en place au niveau international par rapport à la thématique, mais aussi au niveau national. Cela est comme une stratégie pour garantir la sécurité des aliments aux populations. « C’est vrai que c’est une thématique qui est assez nouvelle dans nos contrées, mais de manière générale la participation a été active, au regard des questions et contributions des acteurs, du privé comme du secteur public, qui ont trouvé vraiment un intérêt particulier en cette conférence ».

Un cadre du donner et du recevoir
A la fin de la rencontre, le coordonnateur a apprécié la participation des acteurs. La pertinence des contributions et la qualité des acteurs réunis ont favorisé un cadre du donner et du recevoir, a-t-il dit. Ce qui a fait que « nous n’avons pas senti le temps passer ; les participants ont montré leur intérêt pour la thématique ». Il a également apprécié la diversité des participants, qui, somme toute, sont issus des structures intéressées par la question de la sécurité sanitaire des aliments. Par ailleurs, une recommandation concernant la réduction des coûts de l’analyse des produits dans le laboratoire et la certification des produits a été formulée par les participants et sera traduite sous forme de plaidoyer aux autorités compétentes.

Pour Bintou SAWADOGO, présidente de la Coopérative des transformatrices de Ouahigouya, cette formation a été d’une importance capitale pour l’ensemble des acteurs. En effet, «  nous avons bénéficié des informations sur les normes et les bonnes méthodes à adopter pour produire des aliments de qualité, sains et suivant les normes pour une population saine ». « C’est tout à notre honneur », poursuit-elle, car « aucune entreprise ne souhaite produire des aliments qui vont nuire à la santé de la population. Cette formation a été enrichissante et nous comptons partager ce que nous avons appris à cette formation à nos membres qui n’ont pas pu effectuer le déplacement ».

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

14e édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG)

Du 1er au 04 avril 2021.
Thème : "Les arts et la culture au cœur de la résilience dans la région de l’Est : quelle synergie d’action pour relever le défi ?"

Panel d’information et de sensibilisation des leaders communautaires sur l’extrémisme violent, la cohésion sociale et la promotion des droits humains

le 23 mars 2021 à partir de 9 h.

Rencontre d’échange sur les mesures sécuritaires dans la commune de Diapaga

Les 22 et 23 mars 2021.

 

Civiteam

Aller sur Civiteam http://civiteam.org/ Web Hits