Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Région du Nord : le Laboratoire Citoyennetés outille les membres du panel de (...)

Région du Nord : le Laboratoire Citoyennetés outille les membres du panel de contrôle citoyen

Le Laboratoire Citoyennetés a organisé, du 23 au 25 octobre 2019, un atelier de formation des membres du bureau des panels de la région du Nord. Cette formation a concerné principalement les panels des communes de Titao, de Ouahigouya, de Tangaye, de Léba et de Arbollé. Sous la supervision de Yvette BADINI, chargée de programme du Laboratoire Citoyennetés, la formation s’est tenue dans la salle de conférences de la Chambre de commerce et d’industrie de Ouahigouya.

Cette initiative du Laboratoire Citoyennetés d’organiser cet atelier d’information et de partage d’expérience au profit des panels de contrôle citoyen entre dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du programme d’appui à la Décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC-2). Ce programme est financé par le Bureau de la Coopération suisse pour soutenir le processus de décentralisation au Burkina Faso. Selon Mme BADINI, « quand on parle de décentralisation on parle de la responsabilisation des acteurs au niveau local pour qu’ils puissent prendre en main leur développement ». Dans ce sens les associations ont un rôle très important à jouer. C’est pour ce faire que le Laboratoire Citoyennetés a assisté les collectivités à mettre en place des groupes de veille et de contrôle citoyen appelés « panel de contrôle citoyen ». Ces panels sont des opportunités qu’on offre aux associations afin qu’elles puissent jouer leur rôle de veille citoyenne. Cela consiste, pour la chargée de programme, à aller au sein de sa commune, à faire des constats au niveau des services, à observer les dysfonctionnements, à les répertorier, et à construire un discours de plaidoyer, à le soumettre au conseil municipal, à plaider pour sa prise en compte, et à suivre la mise en œuvre de ses recommandations.
Le Panel produit des résultats positifs

Durant les trois jours les acteurs des panels se sont retrouvés pour, d’abord, faire le bilan des activités qu’ils ont eu à mener courant l’année 2019, chacun dans sa collectivité. Il en est sorti des résultats positifs. En effet, grâce à leurs actions ils ont pu influencer des décisions au niveau du conseil municipal, ils ont pu amener des conseils municipaux ou régionaux à pouvoir réfectionner des écoles, à pouvoir prendre des décisions pour améliorer le fonctionnement des COGES, à pouvoir instituer des cadres de concertation pour pouvoir échanger avec les différents acteurs, etc. Cette rencontre, selon Mme BADINI, a également permis de voir un peu l’organisation de ces panels, les difficultés qu’ils rencontrent, leurs points forts et leurs points faibles, et faire des recommandations dans le but d’améliorer les points faibles répertoriés.
En marge des travaux de groupe, il y a eu une formation pour renforcer davantage les compétences et les capacités de ces acteurs. Cette formation a concerné le transfert de ressources et le rôle des acteurs. « Puisque nous sommes dans un contexte de décentralisation, il est intéressant que ces acteurs puissent savoir, en matière de transfert des ressources, où nous en sommes, et quel est le rôle des acteurs, étant donné qu’ils doivent rédiger des plaidoyers, afin de pouvoir faire la part des choses », affirme Mme BADINI.

Il y a également eu le renforcement des capacités de ces acteurs en matière d’élaboration des documents stratégiques de la commune, notamment les PCD, puisque le travail du panel consiste à suivre l’élaboration et l’exécution de ce document, et, visiblement, beaucoup méconnaissaient le processus d’élaboration. Cette formation a été assurée par Henri YANOGO et René OUÉDRAOGO du ministère de l’Administration territoriale. Elle est du reste très capitale, selon Mme BADINI, car elle permettra aux participants de mieux comprendre les concepts et les principes de la décentralisation, afin de pouvoir mieux interpeller les décideurs si toutefois les procédures ne sont pas respectées.

Un cadre d’information et de partage d’information
Les formateurs ont insisté sur le contrôle citoyen, son fondement, d’où vient le concept de contrôle citoyen, d’autant plus qu’au niveau étatique il y a des structures de contrôle que l’État met en place. Cependant, nous avons constaté que la raison d’être des panels de contrôle procède des limites des institutions que l’Etat a mises en place. Ainsi, le vide qui se crée justifie les actions des associations en matière de contrôle citoyen.
Il a également été question de recadrer les activités de ces groupes d’acteurs ainsi que le management du groupe, notamment comment faire pour que les groupes soient davantage dynamiques.
A la fin de ces trois jours d’atelier de formation, Mme BADINI se réjouit de la participation des acteurs. Pour elle cet atelier était un cadre d’information et de partage d’expérience. Comme prochain pas, poursuit-elle, en 2020 il s’agira de voir les chantiers sur lesquels les panels vont se lancer. C’est pourquoi il est demandé à chaque panel, de retour dans sa commune, de voir les centres d’intérêt, ce qui constitue des préoccupations, ce qui nécessite que ces panels interviennent dans ces domaines, et faire un plan d’action.

Pour Madame DABIRÉ, Née Amsétou DIARRA, modératrice du Panel de Ouahigouya, « cette formation organisée en notre faveur est la bienvenue car, me concernant, au début je n’avais pas bénéficié d’une quelconque formation, et j’avais vraiment des difficultés pour modérer le panel. Cette formation m’a permis d’éclairer mes zones d’ombre concernant plusieurs aspects, tels que le rôle des modérateurs, des rapporteurs et du responsable logistique. Cette formation a également été l’occasion pour moi de renforcer mes connaissances en matière de décentralisation. Je remercie de ce fait le Laboratoire Citoyennetés et la Coopération suisse, qui nous encouragent dans cette dynamique de veille et de contrôle citoyen. »

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

5 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits