Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Civisme et citoyenneté : l’Association Retour aux Sources sensibilise les (...)

Civisme et citoyenneté : l’Association Retour aux Sources sensibilise les élèves du Lycée provincial de Réo

La Direction provinciale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation du Sanguié a accueilli en son sein, ce 5 novembre 2019, des élèves du Lycée provincial de Réo, pour une conférence sur le civisme et la citoyenneté. Initiée par l’Association Retour Aux Sources (ARAS), la conférence a vu la présence d’une équipe de l’administration dudit lycée, dont, en tête, le proviseur, des représentants du ministère en charge des Droits humains et de la Promotion civique et du Conseil national des organisations de la société civile.

Au Burkina Faso, l’incivisme est en train de prendre des galons dans les établissements scolaires. Il ne se passe pas un jour sans que l’on déplore les comportements déviants de certains élèves. S’il y en a qui le font par ignorance, d’autres le font dans la dynamique de l’effet de mode. C’est face à de tels défis qu’ARAS, une association qui travaille pour la promotion du civisme, a décidé de réfléchir sur la contribution qu’elle peut apporter à la construction de citoyens responsables. Avec l’appui financier du ministère en charge des Droits humains et de la Promotion civique, elle a entrepris des séances de sensibilisation dans des établissements scolaires de la région du Centre-Ouest. D’où l’étape de Réo, après celles d’Imasgo et de Ténado.

Présent à la conférence, le proviseur du Lycée provincial de Réo, Ismaïla BAKOUAN, a dit être ravi que l’association ait pensé à s’entretenir avec les élèves sur le civisme et la citoyenneté. Selon lui, le contexte actuel montre qu’on se doit de revisiter un certain nombre de valeurs de vivre-ensemble pour construire la société. Et les enfants sont une cible privilégiée pour intégrer ces valeurs. « Il est intéressant qu’en plus de ce que nous faisons en classe avec les élèves, des partenaires nous aident à outiller les enfants, à les former, à les sensibiliser, à leur montrer que le vivre-ensemble est une bonne chose mais a ses exigences, qui sont, entre autres, le respect des droits des uns et des autres. Il faut vivre en bonne intelligence avec ses voisins, ses enseignants », a dit M. BAKOUAN.

Civisme et citoyenneté, gages d’une société harmonieuse
Grâce à la conférence animée par Salam NABELO, conseiller en droits humains à la Direction régionale des droits humains et de la promotion civique du Centre-Ouest, les élèves ont pu appréhender davantage les notions de civisme et de citoyenneté. Si la première peut être comprise comme le niveau de comportement qui intègre, à partir du savoir-vivre collectif, l’harmonie des règles codifiées et l’attention aux valeurs sociales, la seconde s’entend comme la qualité de citoyen dont jouit un individu, lui conférant par ailleurs des droits et des obligations.

La citoyenneté offre la possibilité d’une participation politique à tout citoyen en faisant de lui un membre décisionnel de la communauté politique. Le civisme, quant à lui, implique l’acceptation de la force publique et le respect de la loi dans toutes ses formes. Le civisme et la citoyenneté constituent donc des valeurs essentielles au renforcement de la paix, de la cohésion sociale et du développement socio-économique.

Une conférence jugée satisfaisante
Après la communication, les élèves ont pu poser toutes sortes de questions afin de savoir par exemple la conduite à désormais tenir face à certains comportements de leurs camarades ou même de leurs enseignants. Ils ont également apprécié l’initiative de l’association qui, selon eux, va contribuer à faire d’eux des modèles. Laure BAGRÉ, élève en classe de terminale A, pense qu’à travers la conférence elle s’est rendu compte que certains actes dont des élèves ont été responsables auparavant étaient inciviques. Elle dit savoir désormais quoi faire pour participer au développement de son pays. Tout comme elle, François BAGORO, élève également au Lycée provincial de Réo, a confié pouvoir dorénavant faire la différence entre ce qui est un acte civique et ce qui ne l’est pas. Il invite par ailleurs ses camarades au respect des enseignants et de la chose publique. La conférence a été suivie d’un théâtre-forum qui a permis de sensibiliser davantage les élèves.

Du côté du représentant du conseil national des OSC, la satisfaction était tout aussi partagée. Labidi OUALY, secrétaire national chargé de l’information et de la communication au conseil national des organisations de la société civile, a laissé entendre : « Ce que nous venons de vivre ne fait que confirmer ce que nous avions comme éléments théoriques dans le dossier qui nous avait été présenté. Les personnes ressources que l’association a également sollicitées pour animer le thème ont été à la hauteur. Je souhaite que ARAS puisse toujours contribuer à développer des valeurs de civisme et de citoyenneté à la base parce que c’est à la jeunesse qu’il faut faire véhiculer un certain nombre de valeurs afin qu’elle grandisse avec les comportements souhaités. »

En rappel, le conseil national des OSC était représenté dans le comité de sélection des meilleurs projets du ministère des Droits humains.

À son tour, le secrétaire général de l’association a exprimé sa satisfaction quant au bon déroulement de l’activité.

« Nous sommes très satisfaits parce qu’on a senti l’engagement de l’administration avec le proviseur en tête, qui a mobilisé son équipe pour nous soutenir. Les élèves également sont venus nombreux pour nous écouter, sans oublier la délégation venue de Ouaga pour le suivi. Nous sommes satisfaits aussi parce que les élèves ont compris le message », a confié Jonas SANDAOGO.

A l’issue de la conférence, l’association a procédé à la mise en place d’une cellule avec laquelle elle pourra continuer à entreprendre des actions de civisme et de citoyenneté. Cette cellule est dirigée par un président, avec à ses côtés un secrétaire général, un trésorier, un secrétaire général à l’information et un secrétaire général à l’organisation, tous élèves au Lycée provincial de Réo.

Les cinq membres de la cellule

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Symposium régional de Ouagadougou sur la "Cohésion sociale et le vivre-ensemble"

Du 21 au 24 novembre 2019, à Ouagadougou.

Panel de haut niveau organisé par l AFD sur ’’La consolidation de la paix par et pour les populations"

Le 21 novembre 2019, à Paris.

Séminaire sur le thème "Connecter l’action humanitaire aux dynamiques locales de développement : rôle des collectivités territoriales et des organes de veille citoyenne", organisé par le Laboratoire Citoyennetés.

Les 28 et 29 novembre 2019 à Ouagadougou.

 

Visiteurs connectés

5 visiteurs en ce moment

Total visite: