Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Région du Nord : AFEDEB, en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés, (...)

Région du Nord : AFEDEB, en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés, forme 25 femmes en décentralisation, leadership féminin et management des organisations

L’Association Féminine pour le Développement du Burkina Faso (AFEDEB), en partenariat avec le Laboratoire citoyennetés, a organisé 9 jours de formation de 25 jeunes femmes de la région du Nord en décentralisation, leadership féminin et management des organisations. Cette formation, assurée par un groupe de consultants dirigés par Dr Nessenindoa Julienne GUÉ, a connu la participation de Yvette BADINI, chargée de programme au Laboratoire Citoyennetés.


La question du genre préoccupe les organes de développement. Le Laboratoire Citoyennetés n’est pas en reste, qui milite, depuis plusieurs années, pour la cause de la femme. Selon le rapport de l’étude sur l’identification des profils des élus locaux dans la zone d’intervention du DEPAC fait par le Laboratoire Citoyennetés, la participation des femmes à la vie politique est encore très faible. Pour preuve, à l’issue des élections municipales de 2017, sur les 1 929 conseillers municipaux des zones d’intervention du programme DEPAC (25 communes), il y a eu 1 726 hommes et 200 femmes, soit des taux respectifs de 89, 62% et de 10,38%. Cette situation interpelle les politiques mises en œuvre et appelle à une stratégie davantage axée sur le développement rural et la promotion de la femme. Malgré l’adoption de la loi 1010-2009 du 16 avril 2009 portant fixation du quota aux élections législatives et municipales au Burkina Faso, les femmes demeurent sous-représentées dans les instances politiques. C’est dans ce cadre que le Laboratoire Citoyennetés, soucieux de cette problématique, a développé, en collaboration avec les OSC partenaires, une innovation appelée ’’Ecole des leaders’’. Cette initiative entre dans le cadre de la prise en compte du genre dans l’axe stratégique 1 ’’Démocratie et gouvernance locale et participation citoyenne’’ du programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne. Pour Aimé DABILGOU, chargé de programme au Laboratoire Citoyennetés, concernant cette formation il s’agit d’une approche d’accompagnement des filles ou femmes par la démarche du mentorat. En effet, poursuit-il, « il s’agit concrètement d’identifier une cohorte composée de 25 jeunes femmes de 18 à 30 ans et issues d’associations, de groupements de producteurs, de partis politiques ».

La formation, loin d’être un cours magistral, a été un cadre de dialogue, de partage de connaissance et d’expérience

Durant neuf jours intenses, les femmes ont suivi avec assiduité cette formation, qui a été décomposée en trois thématiques : 1) Le genre, l’égalité de genre, l’équité et le leadership féminin ; 2) Entrepreneuriat féminin et management des organisations et 3) L’élaboration de document de plaidoyer. Ainsi, au cours de cette formation les femmes ont su développer le leadership qui sommeillait en elles, et l’on pouvait constater cela dans l’ambiance qui régnait dans la salle et surtout la participation aux échanges. Cette formation, loin d’être un cours magistral, a été un cadre de dialogue et de partage connaissance et d’expérience. En effet, la première adjointe au maire, Hadja Djènèba SODRÉ, est venue partager son expérience en tant que leader et autorité communale. Cette formation a du reste été un cadre où la parole se donnait en toute liberté. Il n’y avait pas de mauvaise idée ni de mauvaise pensée. Les femmes se sont vite approprié les thématiques, auxquelles elles accordaient un grand intérêt. Les travaux de groupe et les restitutions étaient faites debout, et la présentatrice, au milieu, commentait les résultats des travaux de groupe et se faisait appuyer par les membres des autres groupes. Tous les matins, le rappel des activités du jour précédent se faisait et les femmes se précipitaient pour exécuter cette tâche, qui n’est d’ailleurs pas vue comme une tâche, puisqu’elles l’ont assimilée et veulent une occasion pour l’exécuter.

Les formateurs ont apprécié très positivement la participation des femmes et l’intérêt que ces dernières ont accordé aux thématiques développées au cours de cette formation. Pour Aguèra OUÉDRAOGO, de l’association Feu rouge, Feu vert, cette formation est une bonne chose pour elle et pour l’ensemble des femmes présentes à cette formation. En effet, poursuit-elle, le problème de participation des femmes aux instances de décision est un fléau qui mine l’ensemble des régions du Burkina. « Nous sommes très heureuses de bénéficier de cette formation organisée par AFEDEB, en partenariat avec le Laboratoire Citoyennetés, qui nous a permis d’avoir les rudiments nécessaires pour le management de nos associations et organisations, et nous permettra également de pouvoir participer désormais aux instances de décision », s’enthousiasme-t-elle. Quant à Bibata OUÉDRAOGO, présidente de AFEDEB, à la fin de cette formation « c’est une joie pour notre association de contribuer à renforcer les capacités des femmes en leadership et management des organisations. Comme vous l’aurez constaté, du premier jour au dernier, les femmes se sont plus illustrées en matière de leadership et en matière de prise de parole. Elles ont même appris à élaborer des documents de plaidoyer ». Cette formation, qui s’est tenue grâce au soutien financier de la Coopération suisse, vient, selon la présidente de AFEDEB, encourager les femmes et les inciter à une participation effective dans la gestion des collectivités locales.

Des attestations pour servir et valoir ce que de droit
Avec assiduité et détermination, les femmes ont suivi cette formation avec grand intérêt, ce qui leur a valu des attestations offertes par le Laboratoire Citoyennetés. Cette attestation vient confirmer que ces femmes leaders ont des connaissances en management d’organisations et sont aptes à œuvrer pour la cause de la femme dans la région du Nord et du Burkina en général. Yvette BADINI, chargée de programme au LC, qui a clôturé la rencontre, a remercié l’ensemble des participantes pour leur engagement et les a exhortées à utiliser les connaissances acquises à bon escient.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

5 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits