Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Gestion et prévention des conflits : l’Observatoire national sur le (...)

Gestion et prévention des conflits : l’Observatoire national sur le terrain

Le ministère des Droits humains et de la Promotion civique (MDHP) était présent, le lundi 18 novembre dernier, à Fada N’Gourma, pour présenter l’Observatoire national de prévention et de gestion des crises communautaires. Au regard de la récurrence des crises communautaires et des conséquences néfastes qu’elles infligent aux populations, le MDHP, de concert avec l’Observatoire national, a jugé nécessaire d’organiser des rencontres d’information et d’échange afin de remédier à cette situation qui entrave la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso, et particulièrement dans la région de l’Est.

L’Observatoire national est un mécanisme soutenu par l’Etat burkinabè et dont le rôle est de travailler à prévenir et à gérer les conflits communautaires au Burkina Faso. Compte tenu du fait que le niveau national ne peut pas descendre au niveau de toutes les localités du Burkina, des démembrements ont été créés au niveau régional, au niveau provincial, au niveau départemental et villageois. Ainsi, chaque démembrement doit travailler à identifier tous les conflits latents qui existent au niveau de sa localité et travailler à les gérer. Pour cette première phase, il s’est agi de présenter l’Observatoire national dans toutes ses composantes aux acteurs du Gourma, afin qu’il soit vulgarisé et partagé par tous les acteurs pouvant contribuer à la paix et à la cohésion sociale.

A en croire Mme Louise Anne GO, Secrétaire permanente de l’Observatoire national, les statistiques sur les conflits communautaires sont alarmantes dans la région de l’Est. Elle fait savoir qu’une étude menée en 2015 par le ministère des Droits humains et de la Promotion civique avait identifié 102 cas de conflits communautaires au niveau de la région de l’Est et qu’en 2018, la même étude a été reconduite et 849 cas de conflits communautaires dans la même région ont été identifiés, soit un taux d’augmentation de plus de 800%. Ce constat traduit à l’évidence une situation critique, c’est pourquoi l’Observatoire entend impliquer tous les acteurs (démembrements, OSC, autorités politiques, coutumières et religieuses) afin que chacun puisse jouer sa partition et trouver une solution durable à ces conflits.

Pour Mathias Nadinga, représentant du Mouvement burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples, cette rencontre d’échange est la bienvenue car elle permet d’échanger directement avec les OSC et de trouver des solutions. « Nous saluons cette initiative et souhaitons que les choses aillent au-delà des cadres de concertation pour aboutir à des actions concrètes. Les difficultés sont énormes sur le terrain, en ce sens que des conflits sur le foncier existent toujours dans des villages comme Tanwalbougou et Potiamanga. Nous peinons à y trouver des solutions », regrette-t-il. Il a par ailleurs lancé un appel à toutes les parties prenantes afin que des solutions concrètes, réalisables et durables soient trouvées pour mettre fin aux différents conflits qui minent la région de l’Est. La délégation de l’Observatoire national l’a rassuré, en disant que la prochaine étape sera celle des formations qui vont outiller les principaux démembrements dans la région afin qu’ils soient opérationnels et servent de relais dans leurs localités.

Les acteurs de promotion et de protection des Droits humains comptent étendre ces rencontres d’échange dans d’autres localités du pays afin d’éradiquer les conflits communautaires.

Fanta DRABO, Observatrice Civitac, Fada N’Gourma

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Cérémonie solennelle de bénédiction et d’inauguration du nouveau siège

Le mardi 03 décembre 2019 dans l’enceinte du Centre national cardinal Paul-Zoungrana, sis à Dagnoen, à partir de 08h30.

Conférence de presse/bilan partiel du projet Alliance Jeunes et Parlementaire-AJP

Le jeudi 28 novembre 2019 à 10h, dans les locaux du Balai citoyen, sis à Wayalghin.

Session extraordinaire suivie d’une session budgétaire du conseil municipal de Ouahigouya, dans la salle des fêtes du nouveau site de la mairie.

Les 25, 26 et 27 novembre 2019.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visite: