Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Rapport entre action humanitaire et développement local, le Laboratoire (...)

Rapport entre action humanitaire et développement local, le Laboratoire Citoyennetés réfléchit sur le sujet

« Connecter l’action humanitaire aux dynamiques locales de développement : rôle des collectivités territoriales et des organisations de veille citoyenne », c’est le thème qui a fait l’objet d’échange entre les acteurs de développement des régions de l’Est, du Nord, du Sahel et du Centre-Ouest. Ce rendez-vous, fixé par le Laboratoire Citoyennetés en collaboration avec l’ONG Helvétas et le consortium Gedes-Acade-Cagect/bc (GAC), a débuté le jeudi 28 novembre 2019, dans l’une des salles de conférences de Royal Beach Hôtel. L’activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui à la Décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC), phase 2, financé par la Coopération suisse.

La montée en puissance de l’insécurité au Burkina Faso depuis 2015 a occasionné une vague importante de déplacés internes. En effet, sur la base des données d’octobre 2019, le nombre de ces déplacés est porté à 486 500 personnes auxquelles s’ajoutent les réfugiés maliens, également confrontés au même phénomène d’insécurité dans leur pays. Ces personnes ont été contraintes d’abandonner derrière elles leurs investissements et moyens de subsistance, engendrant ainsi une charge supplémentaire aux populations hôtes. Cette situation oblige les citoyens et les autorités des collectivités territoriales touchées par le phénomène à diriger tous ensemble leurs efforts sur une action humanitaire urgente tout en gardant le cap sur les défis de développement actuel.

Le président du Laboratoire Citoyennetés, Antoine Raogo SAWADOGO, dans son discours, a affirmé : « L’intérêt de cette rencontre pour nous est de pouvoir justement interroger et examiner les possibilités de conciliation entre l’urgent et le prioritaire, le ponctuel et le durable, le conjoncturel et le structurel. » Pour réussir ce pari, les structures spécialisées dans les questions humanitaires (Etat et ONG), ainsi que les collectivités territoriales et les organisations de veille citoyenne, ont été associées à ce dialogue.

Tout aussi convaincue de la pertinence de la tenue de ce cadre de réflexion et de partage d’expérience, la Coopération suisse a tenu à réitérer son soutien et ses encouragements aux acteurs locaux avec qui elle collabore. Ainsi, Madame Elisabeth PITTELOUD, Directrice résidente du Bureau de la Coopération suisse, dans son mot, a précisé que : « Le DEPAC, qui reste un instrument d’appui aux Collectivités territoriales et à la décentralisation, se voudra cependant ouvert et flexible par rapport à la prise en compte des besoins des acteurs en lien avec les évolutions du contexte »

Avant de donner le ton pour l’ouverture du présent séminaire, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, par la voix de sa représentante, Mme Alizèta DABIRÉ, a tenu à rassurer les responsables des collectivités territoriales de la prise de mesures hâtives de l’Etat afin de renforcer l’action humanitaire dans les zones les plus touchées par le phénomène. D’après ses propos : « Mon département ministériel, de concert avec les autres départements, travaille en vue d’une accélération des différents processus de transfert. Pour les domaines ayant déjà fait l’objet de transfert, des protocoles d’opérationnalisation entre CT et services déconcentrés sont en cours de signature. Cela devra permettre aux CT d’accroître leurs capacités d’action ».

Prévue pour se tenir jusqu’au 29 novembre 2019, une série de panels, suivie d’échange et de contributions, fera l’objet des travaux de ce séminaire. Il s’agit, entre autres, de la situation humanitaire des régions de l’Est, du Nord et du Sahel ; l’expérience des ONG humanitaires au niveau local : défis et leçons apprises de la collaboration avec les acteurs locaux (CT, Associations de veille, médias) ; le partage d’expérience des acteurs terrain, y compris partenaires du programme DEPAC ; enfin, les éléments de prospective : l’adaptation, les stratégies et l’avenir des démocraties locales face aux crises humanitaires.

Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Cérémonie solennelle de bénédiction et d’inauguration du nouveau siège

Le mardi 03 décembre 2019 dans l’enceinte du Centre national cardinal Paul-Zoungrana, sis à Dagnoen, à partir de 08h30.

Conférence de presse/bilan partiel du projet Alliance Jeunes et Parlementaire-AJP

Le jeudi 28 novembre 2019 à 10h, dans les locaux du Balai citoyen, sis à Wayalghin.

Session extraordinaire suivie d’une session budgétaire du conseil municipal de Ouahigouya, dans la salle des fêtes du nouveau site de la mairie.

Les 25, 26 et 27 novembre 2019.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visite: