Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Commune d’or 2019 : Oula sacrée lauréate de la 2e édition

Commune d’or 2019 : Oula sacrée lauréate de la 2e édition

L’Association Monde Rural (AMR) a organisé la deuxième édition de la cérémonie de récompense du concours d’excellence dénommé Commune d’or. Cette édition s’est déroulée le samedi 14 décembre 2019 dans la salle de conférences des CITÉS de Gourcy. Elle a été présidée par la ministre déléguée chargée de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, représentée par son conseiller technique, et coparrainée par le contrôleur général de l’Autorité supérieure de contrôle d’État et de Lutte contre la corruption et du président de l’AMBF.

Pari réussi pour l’AMR. En effet, comme l’année dernière, l’Association Monde Rural s’est appliquée une fois de plus à cet exercice qui consiste à récompenser les meilleures communes partenaires qui se seraient mieux illustrées en matière de bonne gouvernance locale.

Ce concours d’excellence, qui met en compétition les différentes communes partenaires, vise à créer une saine émulation entre les collectivités partenaires, afin de parvenir et de susciter une forte adhésion aux principes de bonne gouvernance. Il entre donc dans le cadre de la mise en œuvre du projet de consolidation de la gouvernance locale par une redevabilité et un suivi citoyen des politiques publiques à la base au profit des collectivités des régions du Centre-Nord, du Nord, de l’Est et du Centre-Ouest. Ce projet est soutenu par l’ONG Diakonia, Broederlijk Delen et le PACT. Pour le conseiller technique de la ministre chargée de la Décentralisation, cette initiative de l’AMR est à saluer. Il a également salué tous les candidats qui ont concouru à cette édition de Commune d’or. Par ailleurs, il a apprécié le gros travail abattu par le jury qui a eu pour lourde tâche de départager les candidats. Il n’a pas manqué de remercier l’AMR, qui intervient dans un domaine assez sensible pour favoriser une participation citoyenne au processus de développement de l’ensemble du Burkina. Il a, pour finir, renouvelé son encouragement aux communes participantes, et les a invitées à continuer dans cet élan de bonne gouvernance, et celles qui n’ont pas pu s’inscrire cette année, à s’amender, car c’est ainsi qu’on pourra espérer des communes émergentes.

Quant au contrôleur général de l’ASCE/LC, Luc Marius IBRIGA, au vu de l’objectif de ce concours, « nous félicitons l’Association Monde Rural pour le formidable travail abattu au quotidien sur le terrain, toute chose qui a permis la tenue effective de cette deuxième édition de l’excellence Commune d’or ». Il a souhaité bon vent à l’AMR et à cette initiative noble, qui permet d’inculquer la culture de la bonne gouvernance à travers la promotion de la transparence, la redevabilité et la participation, gage d’une bonne promotion des droits humains et de la cohésion sociale, ce qui est d’ailleurs important pour la stabilité du Burkina Faso. Selon lui, ce projet fait une place de choix à la promotion et à l’accompagnement de l’État dans la mise en œuvre des politiques publiques actuelles. C’est pourquoi il encourage et réaffirme son accompagnement à l’AMR dans l’atteinte de ces objectifs.

Le comité de gestion communal de l’ambulance fait de Oula sacrée Commune d’or
La commune de Oula a mis en place un comité de gestion de son ambulance. En effet, comme beaucoup d’autres communes, elle a bénéficié d’une ambulance communale en 2017. Cependant, beaucoup d’entre ces ambulances ne fonctionnent plus, par manque de système de gestion. La commune de Oula a, elle, mis en place une structure dénommée Association urgence médicale pour tous de Oula. Pour la bonne marche du système, chaque individu, par ménage, doit contribuer à hauteur de 100 F CFA par mois, et ce durant trois mois de l’année civile. Cela a permis d’entretenir l’ambulance au profit de toute la commune. Avec cette initiative de gestion complètement locale, la commune de Oula remporte le premier prix avec 14 sur 20 de moyenne, devançant celles de Bagaré et de Kaya. Elle repart donc avec une enveloppe d’un montant d’un million, du matériel de bureau, du trophée et d’un document sur la lutte contre la corruption offert par l’ASCE-LC.

La commune de Bagaré vient en deuxième position avec une moyenne de 12,75 sur 20. Comme bonne pratique, elle a mis en place trois unités multifonctionnelles de transformation de produits forestiers non ligneux (beurre de karité, moringa) et de produits maraîchers, comme la transformation de la tomate. En effet, en 2017, une vision stratégique devant faire de Bagaré une commune bio à l’horizon 2025 a été impulsée par le conseil municipal.

Ces trois unités de transformation semi-industrielle ont pu être mises en place grâce au Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales et sur fonds propres de la commune, en lien, bien sûr, avec le Plan communal de développement.

Pour le fonctionnement des unités, deux femmes par village ont été recrutées dans tous les villages de la commune, et au total 53 femmes ont été retenues, formées, outillées et équipées pour mener cette activité de transformation. Elle implique également les conseillers, les CVD, les majors des hôpitaux, les COGES. En termes de résultats, les 53 femmes formées participent à impacter positivement le niveau de vie des ménages de la commune.

Quant à la troisième commune, celle de Kaya, avec une moyenne de 12,25 sur 20, sa bonne pratique qui lui a valu cette place a consisté en la mise en place d’un système de contrôle et de surveillance des retards et absences dans l’administration communale. Kaya et Bagaré repartent avec du matériel de bureau et les trophées. Par ailleurs, toutes les communes participantes ont bénéficié d’attestations de participation et de reconnaissance.

A la fin de cette cérémonie de récompense, le coordonnateur national de l’AMR, Amadou WANGRÉ, se dit satisfait de la présente édition, et au Maire de la commune de Oula, Sidi Mahamady SAVADOGO, d’exprimer sa joie et d’appeler les communes qui ont participé à plus d’abnégation et de travail. Il a ensuite invité les autres communes à participer à cette compétition, qui permet aux communes d’être en quête permanente d’excellence en matière de bonne gouvernance locale.

En rappel, L’AMR-Burkina développe des stratégies de sensibilisation, de conscientisation, de renforcement des capacités des acteurs locaux de la gouvernance et d’éducation à la citoyenneté.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits