Vous êtes ica: Accueil > Actualité > 2009-2019, la radio Solidarité souffle sa 10e bougie

2009-2019, la radio Solidarité souffle sa 10e bougie

La radio Solidarité de Ouahigouya organise son 10e anniversaire du 19 au 21 décembre 2019. Elle se tient sur le thème : "Rôle des médias confessionnels dans la lutte contre l’extrémisme violent". Cette cérémonie d’ouverture de la première décennie de la radio est faite sous la présidence de Madame le haut-commissaire de la province du Yatenga et le directeur régional de la communication.

La radio Solidarité est une radio communautaire qui émet sur la 89.9 Fm au Burkina Faso. Elle a obtenu l’autorisation d’exploitation de sa fréquence par le Conseil supérieur de la communication le 18 octobre 2007. Elle est née de la volonté de El hadj Yacouba BÉLEM, président fondateur de l’association Fondation de l’École Islamique Moderne (ILMA). La radio a commencé à émettre depuis le 22 novembre 2009. Pour commémorer les dix ans de son fonctionnement, ILMA a voulu les célébrer dans le dessein de donner un nouveau souffle à la radio, et l’ouvrir à l’ensemble des auditeurs et des partenaires afin d’élargir son audience. Le haut-commissaire de la province du Yatenga, Séni KABOU, dans son intervention, a félicité cette radio qui, depuis 10 ans, accompagne le développement de la région du Nord. Par ailleurs, elle félicite également les acteurs de cette radio pour le thème choisi. « Ce thème vient à propos, parce que, de nos jours, nous sommes tous conscients que les FDS toutes seules ne peuvent pas assurer la sécurité de notre pays, ce qui, d’ailleurs, explique l’appel du chef de l’Etat à la mobilisation pour la défense de la Nation. » De ce fait, « je lance un appel à tous les auditeurs, à toute la population de la province du Yatenga de se mobiliser, afin que nous puissions ensemble mettre en œuvre la décision du chef de l’État », poursuit-elle. Pour elle, c’est un plaisir de constater que les médias prennent à cœur le problème et qu’ils soient au cœur de cette lutte, car, dit-elle, « les médias sont une puissance incontournable dans la lutte contre l’extrémisme violent et contre le terrorisme ».

Invite à plus de professionnalisme dans la collecte et le traitement de l’information
Pour le directeur régional de la communication, c’est une bonne chose de constater que la radio Solidarité, 10 ans après son implémentation dans l’univers médiatique du Nord, résiste et arrive toujours à maintenir sa place dans la région. En effet, selon lui, ce n’est pas toujours évident, la survie d’une radio, quand on connaît son mode de fonctionnement, cela d’autant plus que cette radio est une radio communautaire. Choisir donc de marquer une halte avec un thème d’actualité pour ce dixième anniversaire est à saluer, vu le contexte dans lequel nous évoluons au Burkina. Les travailleurs de cette radio sont donc invités à plus de professionnalisme dans la collecte et le traitement de l’information, à beaucoup de rigueur dans le travail car le message qui est porté par la radio, qui est produit à la radio ne peut plus être rattrapé. C’est pourquoi nous les encourageons à travailler encore à souder le tissu social dans la région du Nord.

Quant à El hadj Cheick Ahmad de Gourga OUÉDRAOGO, PCA de la radio Solidarité, il dira que durant ces dix ans la radio a toujours été au service de la population, avec des émissions de sensibilisation, de promotion de la paix, de cohésion sociale, et le dialogue interreligieux. Pour les autres années à venir, nous souhaitons travailler encore plus que jamais dans ce sens, pour la culture de la paix et la cohésion sociale dans la région du Nord, et par là, tout le Burkina Faso.

Une conférence riche en enseignement pour cette première journée

Qui mieux que l’imam Halidou ILBOUDO pour animer cette conférence sur le thème : "Dialogue interreligieux et la construction d’une nation de paix". La pertinence, la clarté et la maîtrise du thème ont mobilisé plusieurs personnes à suivre cette conférence. En langue nationale mooré, l’imam a expliqué le bien-fondé de la cohésion sociale dans la construction de la paix dans toute nation. En effet, selon lui, aucune religion ne prône la division, le mépris et la haine, par conséquent, promouvoir le dialogue interreligieux est un facteur de construction de paix durable. « Nous devons cultiver l’amour du prochain et la tolérance », a-t-il répété à plusieurs reprises dans son exposé.

Les participants ont par ailleurs pu poser des questions d’éclaircissement et de compréhension afin de mieux vivre leur foi dans la bonne cohésion sociale, et afin de contribuer au retour de la paix au Burkina Faso.

Appuyée financièrement par le Laboratoire Citoyennetés, cette conférence a été diffusée en direct sur la radio et enregistrée pour des rediffusions.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Journée de redevabilité de la commune de Boussé

Le samedi 24 octobre 2020 à l’École A.

Atelier de présentation de la plateforme Civitac aux collectivités terrotoriales de la région du Centre-Est en collaboration avec la Coopération Belge (ENABEL)

16 Octobre 2020 à Tenkodogo

Concertation sur l’augmentation des ressources budgétaires au profit des secteurs de la santé, de l’AEPA et de l’agriculture

Le vendredi 09 octobre 2020 à Ouagadougou.

 

Visiteurs connectés

2 visiteurs en ce moment

Total visites 2020 : Web Hits