Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Redevabilité communale : le maire de Arbollé rend compte de ses trois années (...)

Redevabilité communale : le maire de Arbollé rend compte de ses trois années de gestion

Le Conseil municipal de Arbollé, présidé par Bewendé Boureima OUÉDRAOGO, s’est appliqué avec brio à l’exercice de redevabilité le 5 février 2020. Après trois ans et demi de gestion, le conseil municipal de Arbollé a tenu à faire le bilan physique et financier de ses réalisations à l’ensemble de sa population et aux partenaires techniques et financiers. Le principal partenaire financier de la commune, à savoir la Coopération suisse, n’a pas manqué à ce rendez-vous, qui est une tribune offerte aux conseillers de faire leur bilan de la gestion et aux populations de critiquer. Mme PITTELOUD Élisabeth , représentante pays de la Coopération suisse, accompagnée de ses partenaires techniques de mise en œuvre tels que le Laboratoire Citoyennetés, Helvétas et la CADEPAC, ont pris part à cette rencontre.

«  L’objectif de tout conseil municipal est le développement socio-économique de sa population », a introduit le maire dans son intervention. Pour ce faire le législatif, à travers l’article 110 de la loi n° 55/ 2004/AN/ du 21 décembre 2004, portant Code général des collectivités territoriales au Burkina, stipule que les ressources nécessaires à l’exercice des missions des collectivités territoriales leur sont dévolues soit par transfert de fiscalité, soit par dotation, soit par les deux à la fois, soit par attrait des partenaires, autres que l’État.

Le conseil municipal de Arbollé

Le conseil municipal a été officiellement installé le 20 août 2016, après les élections municipales intervenues le 22 mai de la même année. Il est composé de 96 membres issus de 03 formations politiques que sont le MPP avec 72 conseillers, le CDP avec 13 conseillers et l’Unir/PS 11 conseillers. La commune est située sur la route nationale numéro 2 à 80 km de la capitale Ouagadougou et à 110 km de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord, et 28 km de Yako, chef-lieu de la province. Elle couvre une superficie de 668 km2 avec 6 717 ménages, une population estimée à 50 000 hbt, dont 22 635 hommes et 28 213 femmes selon les résultats du recensement démographique de 2006. Elle compte 48 villages et est gérée par 96 conseillers municipaux, don 81 hommes et 15 femmes. Elle est limitée à l’est par les communes rurales de Niou et de Toèghin, à l’ouest par la commune urbaine de Yako, au nord par les communes rurales de Gombonsom et de Kirsi, et au Sud par la commune rurale de Nanoro.

Arbollé, la commune illustrative de l’appui de la Coopération suisse

Présente à cette journée de redevabilité, la directrice résidente de la Coopération suisse, Mme PITTELOUD Elisabeth , a remercié la population de la commune de Arbollé pour l’accueil chaleureux dont elle et sa délégation ont bénéficié. Pour elle, la commune de Arbollé est une commune particulièrement illustrative de l’appui que la Suisse fournit et souhaite fournir au Burkina Faso. En effet, selon la directrice, en mettant le développement au cœur de la stratégie d’intervention, la Suisse souhaite pouvoir permettre à la population du Burkina d’améliorer significativement ses conditions de vie, en particulier pour les personnes les plus vulnérables. C’est dans ce cadre que le programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC) vient en accompagnement à 30 collectivités territoriales, dont la commune d’Arbollé. Ce programme intervient dans l’exercice de la maîtrise d’ouvrage, dans la bonne gouvernance et la réalisation d’investissements locaux, qu’il s’agisse de forage, de centre de santé, d’écoles, de pistes rurales ou d’infrastructures marchandes.

Bilan physique et financier des réalisations
Le conseil municipal de Arbollé a pris fonction, faut-il le rappeler, en août 2016. Il a trouvé un budget en cours d’exécution. Cependant, en 2016, il a pu réaliser des activités dans la même année. En effet, sur un montant prévisionnel de 41 693 200 F CFA, il a pu engager un montant de 34 652 446 F CFA. En 2017, le conseil municipal a engagé un montant de 286 744 200 F CFA sur un montant prévisionnel de 300 190 414 F CFA. En 2018, le conseil a engagé un montant de 138 301 053 F CFA sur un montant prévisionnel de 146 795 129 F CFA. Pour l’année 2019, sur un montant prévisionnel de 186 246 580 F CFA, le conseil municipal a pu engager un montant de 172 622 355 F CFA. Concernant les autres réalisations hors du budget de l’Etat, à savoir les accompagnements financiers des ONG, des associations et la contribution des fils et filles de la région, le montant provisionnel du conseil municipal était de 735 850 000 F CFA. Quant au budget prévisionnel des réalisations en cours, il est de 310 000 000 F CFA. En somme, en trois ans et demi de gestion, le maire et ses 96 conseillers municipaux ont construit des boutiques, des salles de classe, des magasins, des pistes rurales, des latrines, des forages, acheté des tables bancs pour des classes, des batteries solaires pour des CSPS, du matériel de bureau, des véhicules à deux et à quatre roues pour un montant de 1 720 775 323 F CFA.

Dans l’ensemble, le maire s’est réjoui du bilan de la gestion qu’il trouve satisfaisant et ce n’est pas le public qui dira le contraire, vu sa participation aux échanges. En effet, la population a contribué en donnant à cette journée sa raison d’être. Des critiques pertinentes sur la gestion et des recommandations pour une bonne gouvernance ont été formulées à l’endroit du conseil municipal. La directrice résidente de la Coopération suisse, Mme PITTELOUD Alansar Elisabeth, a félicité le maire et son conseil municipal pour le travail abattu en si peu de temps. Elle a rassuré le conseil municipal de l’accompagnement de la Coopération suisse dans l’atteinte de la bonne gouvernance et une bonne participation citoyenne.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation des membres des réseaux d’OSC et radios locales partenaires sur les techniques d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi d’une note de plaidoyer et d’interpellation au niveau local

Les 16 et 17 Juillet 2020 à Ziniaré, dans la salle de réunions de la mairie.

Journées de dialogue intercommunautaire pour la paix de la commune de Fada N’Gourma

13 et 14 juillet 2020 à Fada sur le thème : Quelle contribution des communautés et des acteurs institutionnels au renforcement de la cohésion sociale ?

Renforcement des capacités de la commission ad hoc chargée de l’élaboration du PCD 2020-2024 de la commune de Diapangou

17 et 18 juillet 2020 à Diapangou. Thème : Prise en compte de la durabilité dans l’élaboration des plans communaux de développement.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visite: