Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Commune de Kordié-Coopération suisse, un bel exemple de partenariat très (...)

Commune de Kordié-Coopération suisse, un bel exemple de partenariat très fructueux

Commune rurale située à une cinquantaine de kilomètres de Koudougou, Kordié, dans la province du Sanguié, est l’une des 38 communes que compte la région du Centre-Ouest. Elle figure en bonne place de la vingtaine de collectivités territoriales qui bénéficient de l’accompagnement de la Coopération suisse dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation Citoyenne (DEPAC-2). Lors d’un passage à Kordié le 19 février 2020 avec une mission de la Coopération suisse pour des échanges avec la mairie, Civitac en a profité pour visiter quelques réalisations s’inscrivant en droite ligne du programme DEPAC-2. Il s’agit notamment d’ouvrages dont la commune a bénéficié à travers la Cellule d’Appui à la Décentralisation et à la Participation Citoyenne (CADEPAC), l’un des trois mandataires de DEPAC, les deux autres étant le Laboratoire Citoyennetés et Helvetas.

Le développement local, a-t-on l’habitude de dire, est l’affaire des populations à la base. Mais encore faut-il que ces mêmes populations disposent des ressources à même de contribuer à opérer les changements quantitatifs et surtout qualitatifs dans leur quotidien. La volonté ne saurait à elle seule conduire au développement tant prôné. Dans un pays où les moyens qu’il faut ne sont pas toujours disponibles - c’est selon -, les responsables locaux peuvent cependant compter sur des partenaires comme la Coopération suisse pour mener des actions de développement.

Des infrastructures sociales et économiques, c’est ce qui est donné à voir dans la commune grâce à ce partenariat.

Des infrastructures qui témoignent du dynamisme du partenariat
De la pléthore de réalisations que l’on peut constater dans la commune grâce au soutien de la Coopération suisse, on a les boutiques de rue, 19 au total, et des hangars à l’intérieur du marché, au nombre de 10, avec 10 places chacun, donnant un total de 100 places. Selon le maire, Bazoin BAKO, le marché, qui est un projet ayant démarré avant l’arrivée du présent conseil municipal, est une demande des commerçantes qui voulaient des lieux beaucoup plus appropriés afin de pouvoir mener leurs activités.

Dix hangars de 10 places chacun pour les commerçantes

En plus du social, le maire pense qu’il est plus que jamais nécessaire de se pencher également sur l’aspect économique, au risque de ne pas s’en sortir dans l’avenir. « Il faut créer des infrastructures qui puissent développer la base économique. Si nous avons une bonne base économique, même si les bailleurs venaient à se retirer, ce qui semble d’ailleurs avoir commencé, on peut assurer une certaine autonomie. C’est un axe fondamental pour l’existence et la pérennité des communes rurales particulièrement », estime-t-il.

À quelques mètres du marché, l’on a le Centre Populaire de Loisirs de Kordié (CPL). Ce centre, qui existait déjà, a été réaménagé il y a un an et demi lorsque la CADEPAC accordait des bonus, à en croire le maire. Ayant alors bénéficié de plus d’une cinquantaine de millions, un bâtiment pour la cuisine, un plateau omnisport, des latrines, un mur pour la clôture ont été construits. C’est donc un espace qui offre des possibilités de faire de la restauration et du rafraîchissement, un plateau omnisport qui permet d’animer des spectacles, et de faire aussi le sport pour tous, qui est créé au grand bonheur des populations locales. Malheureusement, déplore le maire, le centre est toujours en attente d’alimentation en électricité.

Il ne doute cependant pas que lorsqu’il sera finalisé, il pourra apporter un plus à la commune du point de vue des recettes. En plus du centre de loisirs, on a le parc de vaccination situé dans le village de Poré. Kordié étant un véritable pôle d’élevage, la nécessité de disposer de ce parc s’imposait.

À côté de toutes ces infrastructures beaucoup plus marchandes, on a le domaine de l’éducation qui est bien inscrit sur la liste des priorités de la commune et de la Coopération suisse. C’est ainsi que le CEG de Kordié, qui était en manque de classes, a pu bénéficier d’un bâtiment composé de deux salles de classe.

« Lorsque nous sommes arrivés en 2016 (à l’issue des élections municipales), on n’avait que deux salles de classe au CEG de Kordié. On s’est fixé pour objectif donc d’avoir au minimum quatre salles de classe. Avec l’aide de la CADEPAC et du Fonds Permanent, nous avons eu quatre salles de plus, donc un total de six salles », explique le bourgmestre. Si les salles sont bien une réalité, ce n’est pas le cas de l’eau. Un problème qui n’échappe pas au premier responsable de la commune, qui a laissé entendre que des solutions sont en train d’être envisagées afin que les élèves puissent avoir de l’eau potable, « élément fondamental pour assurer de meilleures conditions d’étude ».

« Nous souhaitons qu’elle poursuive son appui »
En visitant le marché, le CPL, le parc de vaccination et les salles de classe au CEG de Kordié, l’on se rend compte à quel point le partenariat entre la commune et la Coopération suisse a porté des fruits et continue d’ailleurs d’en porter. Sur la question de l’éducation, le maire a confié que grâce à la Coopération suisse la commune a pu tenir la promesse de zéro salle de classe sous paillote après 2019. « Nous souhaitons qu’elle poursuive son appui car nous avons en prévision d’autres réalisations, parce que la population augmente, les distances deviennent longues et il faut nécessairement progresser, sans oublier l’aspect économique. Nous sommes dans la philosophie de l’aide qui aide à se passer de l’aide. C’est pour cela qu’il faut développer les infrastructures économiques à côté. Si nous avons des ressources propres, il y aura des activités que nous-mêmes pourrons mener. C’est un degré d’autonomie de plus ».

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits