Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Rencontre régionale de concertation du Nord sur la réconciliation nationale (...)

Rencontre régionale de concertation du Nord sur la réconciliation nationale au Burkina Faso

Le mouvement ‘’Je suis Burkina’’ (MOB) a organisé, le jeudi 27 février 2020, une rencontre de concertation avec les acteurs de la région du Nord. Cette rencontre régionale a pour objectif de réunir les chefs coutumiers, les leaders coutumiers, les OSC et coordinations féminines de la région pour échanger, afin de susciter l’engagement citoyen de tous les acteurs de la région dans la construction de la paix au Burkina. Elle a été présidée par le Rassamb Naaba, représentant sa Majesté Naaba Kiiba, roi du Yatenga.

Dans l’optique de ramener ensemble la paix au Burkina, le mouvement ‘’Je suis Burkina’’ offre à tous les fils et filles du Burkina Faso, sans considération partisane, une tribune appropriée pour leur permettre d’apporter leur contribution pour la défense de la patrie et la construction de la nation. C’est pourquoi, selon le coordonnateur national, Abdoul Aziz BOUGMA, il s’est agi de parler de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale avec les acteurs de la région du Nord. En effet, le constat est fait que, depuis un certain moment, le Burkina Faso traverse une grave crise sécuritaire. L’ensemble des difficultés liées au phénomène sécuritaire amène le MOB à faire le tour des treize régions pour recueillir les suggestions et les recommandations de toutes les couches sociales. Cette rencontre va en droite ligne avec le dialogue politique national initié par le président du Faso. « Nous voulons, à travers nos sorties, ramener la paix et la quiétude dans le pays », disait M. BOUGMA. A l’en croire, après les différentes sorties d’échange avec les différentes couches sociales de toutes les régions, un rapport sera fait et transmis aux autorités nationales pour les informer des idées recueillies, des propositions et des recommandations émises par toutes les couches, pour renforcer les valeurs de paix, de sécurité, d’unité nationale, de cohésion sociale, de civisme et de respect de l’autorité de l’Etat.

La restauration des valeurs traditionnelles comme solution pour la reconstruction du Burkina

Pour Juliette CONGO, conseillère du mouvement ‘’Je suis Burkina’’, le message fort lancé en ce jour est celui de la reconstruction du Burkina Faso, de la revalorisation du patrimoine culturel burkinabè. En effet, dit-elle, « de nos jours, au Burkina, nous savons tous que le pays va mal, et cela tend à se généraliser. Il va falloir que chacun, à l’endroit où il se trouve, prenne ses responsabilités, pour accompagner le Gouvernement à sortir le Burkina Faso de cette crise. Il n’est pas rare de voir des gens accuser le Gouvernement de mal gouvernance, tout en oubliant que le Gouvernement c’est chacun de nous tous. Chacun doit donc accompagner l’organe de gestion qu’est le Gouvernement afin d’améliorer la gestion ». « J’ai été très meurtrie, ajoute-t-elle, d’entendre ce que les chefs coutumiers ont dit. En effet, on a abandonné les chefs coutumiers en faveur des élus, qui ne tiennent plus compte des populations, et ne connaissant pas certaines réalités endogènes, les élus rencontrent des problèmes dans leur gestion. » En partageant le point de vue des traditionalistes, elle s’est engagée, avec le mouvement, à transmettre, fidèlement, le message à qui de droit. Selon elle le message parviendra au président du Faso, qui, avec son Gouvernement, verra comment revenir en arrière pour travailler avec les garants de nos valeurs traditionnelles pour sortir le Burkina de la situation dans laquelle il se trouve actuellement. « C’est le seul gage du retour de la paix et de la cohésion sociale au Burkina Faso » , garantit-elle.

Du son côté, le Rassamb Naaba a salué l’initiative de créer cette tribune qui offre à toutes les couches sociales l’occasion d’apporter leur contribution dans la construction de la nation. En effet, dit-il, « c’est une bonne démarche à pérenniser, car elle valorise la chefferie traditionnelle et lui permet de jouer un rôle dans la recherche de la paix au Burkina Faso ». Pour lui la restauration des valeurs traditionnelles ramènera la paix au Burkina Faso.

Boris Wend-La Sida OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Ouahigouya

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits