Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Le MPAP s’engage pour une participation citoyenne des jeunes

Le MPAP s’engage pour une participation citoyenne des jeunes

2020 et 2021 se présentent comme des années électorales au Burkina Faso. La première abritant les élections présidentielle et législatives et la seconde celles municipales. C’est en prélude à ces grands rendez-vous et eu égard à l’importance du rôle des jeunes sur l’issue de pareilles échéances que le Mouvement pour la Culture de la Paix et l’Amour de la Patrie (MPAP) a lancé son projet "CIVIC-ACT" le 29 février 2020 à Koudougou, ville abritant le siège de l’organisation. Un projet dont l’objectif est de sensibiliser la jeunesse sur le rôle déterminant qui lui incombe.

"CIVIC-ACT : un jeune, une carte d’électeur " entre en droite ligne du vaste programme d’identification des Burkinabè que le MPAP compte mettre en place sur toute l’étendue du territoire national. Dénommé "un Burkinabè, une identité", le programme constitue l’une des actions phares de ce mouvement qui a à peine trois années d’existence. A travers CIVIC-ACT, le MPAP s’est donné pour mission d’inciter les jeunes de 18 à 35 ans à s’enrôler massivement.

Selon le président du MPAP, Samuel KOULKAMDO : « La jeunesse, souvent, par dépit ou par ignorance, reste en marge de la population ou de l’action politique. Sans appeler à voter pour un parti politique, nous sommes obligés de dire à nos jeunes frères d’exprimer leur devoir de citoyen. C’est pour cela que nous estimons que, dès l’âge de 18 ans, il faut disposer de sa carte d’électeur. C’est un droit et en même temps un devoir. Quand on est jeune, il ne faut pas laisser quelqu’un d’autre décider de son avenir à sa place. Et cela commence par avoir une carte d’électeur. ». L’exposé de M. KOULKAMDO a permis aux jeunes de découvrir la force de décision qu’ils constituent en période électorale.

Un projet bien apprécié
La mobilisation autour du lancement de ce projet de sensibilisation montre l’intérêt réel porté par les uns et les autres pour la participation citoyenne. En plus des nombreux jeunes ayant effectué le déplacement du siège de l’association, des autorités régionales ont également honoré l’activité de leur présence. « Quand on parle d’élection, il s’agit d’une forme de participation citoyenne. Le ministère, dans ses missions, travaille pour la promotion de cette participation. Il faut que chaque citoyen puisse donner sa part de contribution afin que, main dans la main, nous construisions ensemble notre pays » , a confié le Directeur régional des Droits humains et de la Promotion civique du Centre-Ouest. A toute la population, et particulièrement à tous ceux qui peuvent accompagner d’une manière ou d’une autre le MPAP, il a lancé l’invite à ne pas hésiter à le faire.

Ibrahim KONSEIGA, pour sa part, s’est réjoui de la tenue de l’activité de lancement à Koudougou et aussi de la grande mobilisation qu’elle a enregistrée. Celui qui est à la tête de la coordination régionale du Centre-Ouest du MPAP a dit qu’il est important pour toutes et tous d’avoir un changement de mentalité afin de pouvoir léguer aux futures générations un héritage digne de ce nom. Cette sensibilisation a été suivie d’une séance de travail dont l’objectif est de permettre à chaque coordonnateur de relayer l’information dans sa zone et y préparer également les séances de formation pour que tout le Burkina se sente concerné par l’activité. Également, dans la mise en œuvre de CIVIC-ACT, la coordination nationale, à en croire M. KONSEIGA, va accompagner les treize (13) régions afin que chaque jeune puisse avoir sa carte d’électeur. La seconde étape sera la poursuite des entretiens avec les jeunes dans les régions.

Le MPAP, une association en quête permanente de la paix au Burkina Faso
Le Mouvement pour la culture de la Paix et l’Amour de la Patrie est né au moment où, plus que jamais, le Burkina Faso a besoin de toutes ses filles et de tous ses fils sans distinction aucune. Une période marquée par un climat social qui ne cesse de se détériorer. Association apolitique, non confessionnelle, non rattachée à un parti politique, et n’ayant aucune ambition politique, le MPAP se veut une organisation en quête permanente de la paix au Burkina Faso, car, sans la paix, aucun développement ne peut être envisagé sereinement. Elle est ouverte à toute personne physique ou morale éprise de la culture de la paix, la promotion de la tolérance et du civisme, l’amour pour la Patrie. Afin d’étendre ses actions au plan national, des coordinations ont été créées dans les treize régions et bientôt dans les 45 provinces à travers les points focaux. En plus des 13 coordinations nationales, on a la coordination de Yopougon, en Côte d’Ivoire.

Pour pouvoir réussir la mission, le MPAP s’est fixé comme objectif principal de contribuer de manière significative à la culture et à la promotion de la paix et l’amour dans les esprits des peuples. Il s’agit spécifiquement de :
- Promouvoir la cohésion sociale et le vivre-ensemble
- Contribuer à faire de la Paix un capital commun pour toutes les nations
- Participer à la lutte contre l’incivisme, la corruption et la précarité dans leurs aspects
- Lutter contre l’extrémisme violent
- Impliquer les femmes dans les actions de développement
- Encourager l’auto-emploi par la mise en place de projets socio-économiques
- Cultiver l’union entre les Hommes pour un développement stable et radieux à travers la promotion des Droits humains

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

5 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits