Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Abattoir municipal de Koudougou : l’état d’avancement des travaux constaté par (...)

Abattoir municipal de Koudougou : l’état d’avancement des travaux constaté par la Coopération suisse, la CADEPAC, le Laboratoire Citoyennetés et Helvetas

Cette matinée du 13 mars 2020 n’aura pas été de tout repos tant pour l’équipe de la mairie de Koudougou que pour celles de la Coopération suisse, de la Cellule d’Appui à la Décentralisation et à la Participation Citoyenne (CADEPAC), du Laboratoire Citoyennetés et de Helvetas. A peine ont-elles fini les échanges avec le bureau de l’APICOS qu’elles ont immédiatement entamé d’autres échanges, cette-fois-ci avec les membres de la Maîtrise d’Ouvrage Social (MOS) de la commune de Koudougou afin de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux de l’abattoir municipal qui a bénéficié du financement de la Coopération suisse à travers la CADEPAC. Le clou de cette activité aura été la visite du futur abattoir qui s’en est suivie.

La maîtrise d’ouvrage social de la mairie de Koudougou est cette cellule qui a été créée pour s’occuper de l’intermédiation sociale avec les différents partenaires sociaux pour la mise en œuvre d’un certain nombre de projets tels que la fonctionnalité du fonds d’autonomisation des jeunes et des femmes, ou encore l’opérationnalisation de l’abattoir municipal. Les échanges qui ont eu lieu avec ses membres avant la visite de l’abattoir visaient, pour ce qui concerne la Coopération suisse et ses mandataires, à avoir un aperçu de ce qui a été posé comme actions dans la réalisation de ce projet d’envergure.

L’abattoir municipal en question
C’est une délégation forte d’une vingtaine de personnes qui a fait le déplacement de l’abattoir municipal. Situé sur un terrain de quatre (04) hectares dans un quartier périphérique de la ville, à quelques encablures de l’Université Norbert-ZONGO, le projet comprend un bloc administratif, une chambre froide, une adduction d’eau potable, un abattoir principal pour gros et petits ruminants, un abattoir pour porcs, un bassin d’évaporation, un mur de clôture, une guérite, deux blocs de latrines à trois et un crématoire. La maîtrise d’ouvrage a été assurée par la commune de Koudougou sous l’assistance de l’Etablissement Public Communal pour le Développement (EPCD).

Le bâtiment principal du projet.

Démarrés en 2016, les travaux, à ce jour, ont nécessité la mobilisation de 609 555 657 F CFA. La contribution de la Coopération suisse dans ce financement se décline comme suit : 45 250 000 de francs CFA pour les études, 25 000 000 de francs CFA pour le suivi-contrôle. L’achat des équipements, qui a coûté 33 000 000 de francs CFA, a été possible grâce également à la Coopération suisse et au budget communal. En termes de perspectives, la MOS compte privilégier les concertations avec les éleveurs et bouchers, une activité qui est d’ailleurs déjà en cours. Il y a aussi la recherche de financement pour l’équipement de l’abattoir des porcs, l’exploitation des chambres froides, et les études pour la valorisation des effluents en biogaz.

La visite a permis d’apprécier l’état d’avancement des travaux
A l’issue de la visite, François PARVEX a tenu à faire une mention spéciale à la MOS qui, selon lui, a fait un formidable travail. A son avis, s’il y a eu ces résultats, c’est sans doute parce qu’elle discute avec les différents acteurs concernés. Et celui-ci d’ajouter qu’avec cette manière de procéder on peut aller de l’avant. Aux partenaires techniques et financiers, il leur a demandé de prendre en compte ces efforts énormes fournis par les acteurs.

La visite guidée a été assurée par Bachir Thierry DIALLO, DG de l’EPCD.

Tout comme lui, David BARRO, Coordonnateur de la CADEPAC, a noté l’important rôle que la MOS a joué dans l’exécution du projet. Pour lui, c’est une dynamique fortement appropriée par la collectivité car elle y est ancrée et institutionnalisée. Cette dynamique facilitée par les acteurs de façon endogène pourra, à en croire M. BARRO, toujours compter sur le soutien de la structure dont il a la charge, et ce en concertation avec la Coopération suisse.

Cette visite, qui a permis aux partenaires de constater de visu l’état d’avancement des travaux, a été bien accueillie par le maire Maurice Mocktar ZONGO. Ce dernier pense que ce sont de belles initiatives à encourager. « Recevoir nos partenaires pour discuter avec nous de nos difficultés, constater de visu ce qui est réalisé, je pense qu’il n’y a rien de tel. Ce sont des opérations qui permettent aux partenaires de constater ce à quoi servent les ressources mises à la disposition des collectivités. » Les prochaines étapes dans la réalisation de ce projet sont, entre autres, l’installation de l’administration de l’abattoir à partir du 20 mars 2020 et la mise en exploitation de l’abattoir le 27 mars.

Un abattoir bientôt fonctionnel, au grand bonheur des populations.

L’inauguration, par contre, aura lieu après la levée de l’interdiction des grands regroupements instaurée par le Gouvernement en raison de la maladie de coronavirus. Mais bien avant, l’exploitation peut commencer car, selon le maire, rien n’empêche au stade actuel de le faire. Revenant sur le partenariat avec la Coopération suisse, deuxième partenaire financier de la commune après l’Etat, il a exprimé son vif souhait de voir la collaboration poursuivre son bonhomme de chemin. Pour terminer, il a remercié la Coopération suisse, la CADEPAC et les autres mandataires, qui ont toujours été aux côtés de la commune pour son développement.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

0 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits