Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Le service Communication de la commune de Loumbila : un exemple réussi de (...)

Le service Communication de la commune de Loumbila : un exemple réussi de structuration de la communication communale

La communication est un outil qui permet la transmission d’information ainsi que l’établissement d’une relation avec la cible. Elle est d’une grande importance pour les administrations communales, du fait qu’elle peut influencer le comportement et les mentalités des citoyens à travers des actions de communication bien ciblées. Beaucoup de communes ne prennent pas des initiatives en matière de communication pour plusieurs raisons : manque de temps, de moyens, ou simplement parce qu’elles ne voient pas son utilité, d’où le désintérêt et la perte de confiance des populations vis-à-vis de leurs élus. La commune de Loumbila, elle, a cependant prêté une place significative à la communication.

En matière d’organisation du dispositif de communication, la commune de Loumbila a une longueur d’avance sur les sept (07) autres communes d’intervention du Programme d’appui au renforcement de la démocratie et la participation citoyenne dans le Plateau central, à savoir celles de Boussé, Ziniaré, Toéghin, Méguet, Dapélogo, Zorgho et Ziniaré. Cela s’explique par l’insertion dans son organigramme d’un service dédié à la communication et aux relations publiques, avec à sa tête un chargé de communication et un assistant. Son rôle est de proposer et mettre en œuvre la stratégie globale de communication de la commune en fonction des orientations fixées par l’exécutif, visant à promouvoir l’image de la ville, valoriser ses actions, projets et réalisations, et assurer la lisibilité et la transparence des politiques publiques.

La réorganisation l’organigramme de la mairie de Loumbila
A l’instar de quelques communes du Burkina, celle de Loumbila était partie prenante du programme Millénium Challenge Account en 2011. Ce programme avait engagé ces communes dans la nécessité de la création d’un service du Foncier Rural avec un chargé de la communication sur le foncier au profit des populations. Un agent de la Fonction publique, enseignant de formation, a donc été mis à la disposition de la commune de Loumbila pour servir de communicateur sur le foncier. Les résultats probants des activités d’information de la communauté et d’apaisement des conflits fonciers ont motivé l’administration communale de Loumbila à renforcer les capacités de l’agent de communication.

Le chef de service de communication de la commune de Loumbila à gauche et son collaborateur.

Ce dernier a donc entamé une formation universitaire en communication, qu’il a dû supporter à son terme par la suite en raison de la révocation des conseils municipaux par le gouvernement de transition et la mise en place des délégations spéciales à la tête des communes. Pour capitaliser l’atout de la présence de cet agent qualifié en communication, la commune a étendu les responsabilités de ce dernier à la communication globale de la mairie. Pour ce faire, l’organigramme de la mairie a été remanié en 2017, avec la création d’un service spécifique à la communication et aux relations publiques.

L’appui de Solidar Suisse en matière de communication dans la commune de Loumbila
Solidar Suisse, partenaire financier du Programme d’appui à la démocratie et à la participation citoyenne dans la région du Plateau central, appuie, à travers le Laboratoire Citoyennetés, les communes partenaires du programme à la production et la publication de bulletins d’information. Cette initiative est née du constat que, pendant longtemps, la communication faite par les autorités communales n’avait pas pour objectif premier d’expliquer leurs actions aux citoyens afin de susciter la participation de ces derniers. Les élus locaux limitaient la communication communale à la simple diffusion des informations de type administratif telles que les communiqués à la radio, les affichages des arrêtés pris par le maire dans les locaux de la mairie, etc. La conception des bulletins communaux initiés par le programme de Solidar Suisse entend servir de support de redevabilité pour les communes. Dans ces supports les articles rendent compte des actions réalisées par la commune au cours d’un semestre. Chaque commune a droit à deux bulletins par an.
La commune de Loumbila, bénéficiaire de cet accompagnement de Solidar Suisse, reconnaît l’importance de cet accompagnement à travers son chef de service Communication et relations publiques, Joseph OUÉDRAOGO : « L’appui du Programme démocratie locale et participation citoyenne est très utile pour nous. Cela a permis de porter plus d’attention aux activités et évènements de la mairie, de noter les dates, de conserver et organiser les documents. Avant le programme, il nous arrivait ici au service Communication de nous sentir un peu en léthargie. Mais nous sommes sortis de cet environnement, quand il nous a été demandé de produire un bulletin communal d’information. Cela nous a permis de savoir qu’il y avait plein de choses qui pouvaient servir à une bonne communication sur la commune. »

Anaïs MONÉ, Observatrice Civitac, Plateau central

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

3e session ordinaire de l’année 2020 du Conseil régional du Centre-Ouest

25 septembre 2020.

Dialogue démocratique

Organisé par le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) le mardi 15 septembre 2020.

 

Visiteurs connectés

3 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits