Vous êtes ica: Accueil > Actualité > Association Wend Waoga de Koudougou : une véritable référence dans la (...)

Association Wend Waoga de Koudougou : une véritable référence dans la valorisation des produits locaux

Spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits locaux, dont essentiellement le beurre de karité et le soumbala (épice faite à base du néré), l’Association Wend Waogo se positionne aujourd’hui comme l’une des organisations féminines les plus actives de la ville de Koudougou. A son actif, également, la récupération et la transformation des sachets plastiques incorporés dans divers articles tels que dans les pagnes traditionnels et les vêtements. En plus de son siège situé au Secteur 5 de la Cité du Cavalier rouge, l’association fondée par Nabinia Georgette BÉNAO vient d’ouvrir une boutique en centre-ville pour une plus grande promotion de ses produits. C’est d’ailleurs dans ce nouveau cadre de travail que la fondatrice nous a reçu dans l’après-midi du 26 mai 2020 pour de fructueux échanges.

Portée sur les fonts baptismaux en 2017, l’existence de l’association répond à une volonté de la présidente, avec le soutien de voisines de quartier, de s’inscrire dans une dynamique d’autonomisation. Avec comme idée de départ la conduite d’activités sur l’alphabétisation et l’assainissement, l’association, malgré son jeune âge, aura beaucoup contribué à sa manière au développement local. En trois années d’existence, elle s’est fait une place dans le cercle des pourvoyeurs d’emplois de la ville pour des dizaines de femmes. En effet, c’est au total cinquante (50) personnes qui doivent aujourd’hui leurs sources de revenus grâce aux activités développées par l’association. Trente (30) personnes s’occupent de la transformation des produits forestiers non ligneux, tandis que les vingt (20) autres sont en charge du balayage des routes et du grand marché de la ville de Koudougou.

Des débuts plutôt sans grandes difficultés
Si beaucoup d’initiatives ont connu bien des difficultés au départ, cela n’a pas été le cas de l’association Wend Waogo, selon sa fondatrice et en même temps présidente. Du reste, elles ont été minimes par rapport à ce à quoi l’on pouvait s’attendre. « Au début on a commencé par des cotisations de 100 F CFA par mois pour chaque membre. Nous avons utilisé cet argent pour apprendre à fabriquer le savon. Ensuite nous avons postulé à des financements pour la fabrication du beurre de karité et du soumbala. En toute honnêteté, les débuts n’ont pas été difficiles. Les gens ont beaucoup apprécié nos initiatives » , explique la sexagénaire.

Le soumbala, l’un des produits phares de l’association.

Revenant sur les raisons ayant poussé le choix d’intervenir dans les domaines de l’alphabétisation et de l’assainissement, Mme BENAO dira qu’il est important de se faire former d’abord avant de pouvoir mener une activité. « Sans la formation, il est compliqué de pouvoir réussir à certaines choses. Et lorsqu’on n’y arrive pas, s’ensuivront le découragement et l’abandon. C’est pour cette raison que nous avons commencé par l’alphabétisation. » Quant à la question de l’assainissement, elle a été intégrée, selon elle, comme volet annonciateur de la volonté de l’association de se lancer dans l’agro-alimentaire, domaine dans lequel la propreté est primordiale. « Il faut la propreté dans tout ce que l’on entreprend. Il est important de prendre soin de ce que l’on fait afin que les gens apprécient » , ajoute-t-elle.

Le Laboratoire Citoyennetés, un partenaire sûr de l’association
Au regard de la pertinence des activités menées par l’association, le Laboratoire Citoyennetés (LC) a décidé de lui apporter son appui. Un soutien qui s’inscrit dans le cadre du programme d’appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC-2), financé par la Coopération suisse. Les membres de l’association ont ainsi pu bénéficier de formations sur la fabrication des produits, sur la vie associative et sur le renforcement des capacités. Pour le rapportage, des consultants ont été déployés afin de les outiller. Des émissions radio ont été produites également pour faire connaître l’association. A toute cette panoplie d’actions s’ajoute du matériel de travail, toujours de la part du LC. Nonobstant cet important accompagnement, les difficultés ne manquent toujours pas.

« Je préfère plus me battre que de m’attarder sur les difficultés », Mme BENAO, présidente de l’association.

Il s’agit principalement de l’insuffisance de moyens financiers pour travailler davantage. La présidente confie : « On a créé d’autres activités comme le tissage avec les sachets plastiques qui demande du fil 100% coton et 100 % en sachet. Tout cela nécessite beaucoup de moyens. Lorsque les moyens sont au rendez-vous, les activités se déroulent bien. Actuellement, c’est seulement le marché de notre beurre de karité qui ne se porte pas très bien, sinon le soumbala ne suffit même pas. C’est d’ailleurs ce qui nous a poussés à ouvrir la boutique. » Bien que d’autres accompagnements du LC ou de tout autre partenaire soient toujours les bienvenus, celle qui a été monitrice de tissage au Centre social de Pô dans les années 70 a laissé entendre que les difficultés ne sauraient empêcher l’association de travailler. « A part la maladie, rien ne peut nous en empêcher. Je préfère plus me battre que de m’attarder sur les difficultés. »

Autres produits en images

Beurre de karité.
Savon.
Pagnes traditionnels.

Romuald Windenonga OUÉDRAOGO, Observateur Civitac, Koudougou

     

 

  • Espace OSC

Vous souhaitez disposer d’informations relatives au fonctionnement et aux activités des organisations de la société civile présentes dans les territoires communaux, cet espace est le vôtre. Des (...)

Lire la suite
  • Espace COLLECTIVITÉ

« L’espace collectivité » met à votre disposition des données actualisées ainsi que des informations-clés en lien avec les activités des collectivités territoriales membres de Civitac. Les données que vous (...)

Lire la suite

 

Agenda

Atelier de formation sur la gestion des risques humanitaires et l’inclusion

Les 1er et 02 octobre 2020, dans la salle de réunions de la Mairie de Ziniaré.

CONCOURS ECOPRESS (1er édition)

Initié par le Laboratoire Citoyennetés
Date de réception des dossiers :
Du 25 Septembre au 25 Novembre 2020
https://civitac.org/spip.php?article1131

Sondage civitac

Du 22 au 25 Septembre 2020 sur la plateforme civitac
https://civitac.org/?page=sondage

 

Visiteurs connectés

1 visiteurs en ce moment

Total visites: Web Hits