Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Province de la Gnagna : état d’avancement des travaux de bitumage de la (...)
Province de la Gnagna : état d’avancement des travaux de bitumage de la RN18

La ville de Bogandé, depuis un certain temps, attendait impatiemment une pluie pour l’annonce de la saison. Ce n’est que le 29 mai 2020, aux environs de 1 heure, qu’elle a recueilli les premières gouttes d’eau. Cette pluie, bien que bienfaisante, a occasionné des dommages dans la ville, la province, voire même dans toute la région de l’Est. Ces dégâts sont entre autres dus à l’insuffisance de caniveaux pour l’évacuation des eaux, la rupture de voies d’accès à certains quartiers et surtout aux centres de santé. Ainsi les communes de Bogandé, Piéla et Bilanga sont coupées de Fada, la capitale de la région de l’Est. D’où la crainte de la population : « Que fera-t-elle en cas d’évacuation sanitaire ? »

La province de la Gnagna subit ce sort parce que, depuis le mois de novembre 2019, une entreprise a entamé les travaux de bitumage de la RN18, reliant Taparko à Fada. Pour ce faire, les canaux existants et les ponts ont été démolis, oubliant que la zone accueille d’habitude de fortes pluies. Les routes déviations ont donc naturellement été endommagées, rendant la communication terrestre entre les communes de la Gnagna presque impossible.

Afin de trouver des pistes de solution, le Mouvement RN18 a sollicité une rencontre avec le Haut-Commissaire afin d’échanger sur le niveau d’exécution des travaux de bitumage du tronçon Taparko-Fada. Cette réunion a connu la participation de l’entreprise PFO, du cabinet de contrôleur des activités, de la direction régionale et provinciale des infrastructures, des autorités communales et de la presse.
Les échanges ont porté sur les points suivants :
• le bilan des activités, les difficultés rencontrées et des perspectives ont été présentées au PFO
• les travaux sur divers chantiers de la province ont été évalués
• des plaidoiries sur la qualité des activités de bitumage et des déviations, l’entretien courant et périodique des routes délabrées, et le recrutement massif des jeunes de la localité pour les travaux, afin d’endiguer un tant soit peu le chômage.

Enfin l’entreprise, sur la demande du Haut-Commissaire, a rassuré la population que toutes les doléances seront prises en compte pour un développement efficient de la région. Le maire a également trouvé pertinente la rencontre, qui permettra une meilleure construction de la cité. Il a tenu à encourager ces actions louables.
En outre, le Haut-Commissaire a exhorté l’entreprise à redoubler d’effort pour la réussite des travaux de bitumage. Il a félicité l’initiative du Mouvement qui s’est limité à un dialogue entre autorités et communauté.

Daniel TINDANO, Correspondant Civitac, Bogandé

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Valorisation du patrimoine culturel du Burkina : ACT ÉCOLE fait découvrir les trésors touristiques du Kourittenga
Dans le cadre de son programme triennal, l’association Action pour la culture et le tourisme à l’école « ACT-ECOLE » a organisé, le mardi 18 juin 2024, deux activités majeures : une formation des guides (...) Lire la suite
Rentabilité du secteur touristique au Burkina : Le ministère en charge du Tourisme prône la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
Le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme a tenu, le mardi 11 juin 2024, une session de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le (...) Lire la suite
Musée national du Burkina Faso : exposition des « Masques : au-delà du visible »
Le Musée national du Burkina Faso (MNBF) a procédé, dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, au vernissage de son exposition permanente : « Masques : au-delà du visible ». La (...) Lire la suite
Toute l'actualité