Vous êtes ici: Accueil > Actualité > Implication des jeunes dans les processus locaux de développement : la (...)
Implication des jeunes dans les processus locaux de développement : la commune de Yamba outille 50 personnes

La mairie de Yamba a initié une formation de trois jours, du 08 au 10, entièrement dispensée en Gulmancema, à l’adresse de cinquante jeunes. Ces jeunes gens, venus d’une vingtaine de villages de la commune, ont réfléchi sur la contribution de la jeunesse au développement économique et social de leur commune.

« La jeunesse est le fer de lance de la société », a-t-on l’habitude d’entendre des politiques. Cette jeunesse est souvent au centre même des programmes politiques et plans de développement, surtout dans le Burkina Faso post-insurrectionnel. Mais paradoxalement, les jeunes et les femmes sont toujours relégués au second plan, ignorants de leur place réelle dans le développement. C’est pour changer cette donne que la mairie de Yamba a tenu à lever le lièvre, pour permettre aux jeunes de sa commune de s’informer et de se former sur son rôle et sa place dans le développement économique.

Vue des participants pendant l’atelier.

Cette jeunesse a bien le devoir de s’y intéresser et de s’activer car « personne ne viendra assurer ce développement à [leur place.] », martèle, en début de séance, Lendé FOFANA, Secrétaire général de la mairie.

Monsieur FOFANA, SG de la mairie, a exhorté les participants au dynamisme et à l’ardeur au travail.

Les jeunes jouent un grand rôle dans la production des richesses, dans la gestion et le contrôle de la gouvernance.
C’est en résumé ce qu’on peut retenir de la première journée des travaux. Le formateur, Clément LOMPO, macro-économiste et agent de développement, après avoir expliqué les termes clés de l’atelier et défini le rôle des différents acteurs depuis l’appareil d’Etat jusqu’au citoyen lambda, a invité les participants à énumérer les activités qu’ils ont menées dans le cadre du développement.

Clément LOMPO, le formateur.

Et cela, pour leur faire comprendre que personne n’est inutile dans la chaîne, bien au contraire. Les jeunes constituent la force productrice des richesses. De par les activités d’élevage, de production maraîchère, de commercialisation des produits locaux, de vente de services, l’Etat et la commune perçoivent des impôts et taxes qui les aident en retour à financer des projets d’intérêt général. Et pour preuve, des infrastructures comme les CSPS et les écoles ont été réalisés à Yamba pour satisfaire les besoins sociaux de base.

La rencontre a également été un cadre d’échange entre administrateur et administrés.
Cet atelier a ouvert la parole à plusieurs jeunes qui ont fait des doléances au conseil municipal. Ils demandent entre autres aux élus d’échanger davantage avec la population. En effet, ils estiment que la mairie ne leur « parle » véritablement que pendant les grandes rencontres. Ils ont également encouragé la mairie à se pencher sur le problème de la route, qui, du fait de son impraticabilité, est un frein à la desserte dans la commune et un handicap à l’exploitation des opportunités y afférentes.

Un autre point de requête soulevé est l’ensablement du barrage, qui empêche la pêche et le maraichage, qui du reste peuvent être des secteurs porteurs pour les centaines de jeunes qui chôment en saison sèche.

Les participants ont invité les élus à être davantage à l’écoute de leurs préoccupations.

Le Secrétaire général de la mairie a donné des éléments de réponses à certaines préoccupations et a promis que l’ensemble des préoccupations soulevées sera transmis au conseil municipal.

Le représentant du Laboratoire Citoyennetés a, quant à lui, salué l’initiative et encouragé les participants car, pour lui, « le Développement est la somme des développements individuels requérant la participation et l’apport de toutes les couches de la société, et la jeunesse ne doit aucunement s’y soustraire. »

Tûwênd-Nooma Jean Damase ROAMBA, Observateur Civitac, région de l’Est

Partager sur :

     

 

ACTUALITE
Sapouy : le lycée départemental tient sa Journée Culturelle 
Le bureau des élèves du lycée départemental de Sapouy ont tenu leur journée culturelle. C’était le 22 mai 2024 au sein du lycée. Cette célébration a pour objectif de permettre aux élèves de se recréer (...) Lire la suite
Finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy : la 2de A4 s’impose face à la 3ᵉ B
Les élèves de la classe de 2de A4 remportent la finale du tournoi interclasses du proviseur du Lycée départemental de Sapouy. Ils se sont imposés face aux élèves de la classe de 3ᵉ B à la séance des (...) Lire la suite
Foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, session 2024 : 750 millions de francs CFA d’épargne cumulée
Une foire provinciale des groupes d’épargne du Kourittenga, organisée par l’ONG Plan International Burkina Faso, bureau du Centre-Est basé à Koupéla, s’est tenue le samedi 18 mai 2024 à Zaogo, dans la (...) Lire la suite
Toute l'actualité